Publié dans Vidéo Musique

Fools Lullaby

Publié dans Texte Kamasutra

La posture de la levrette du macho

la levrette du machoLe macho en érotisme, même s’il aime bien pénétrer sa partenaire par derrière, n’est pas pour autant prêt au moindre effort. Il reste debout, bien campé sur ses deux jambes, les mains sur les hanches, et attend que la femme veuille prendre position.

Quand elle aura fait la gymnastique adéquate, il acceptera au mieux de s’avancer, mais il faudra qu’elle sache présenter son sexe à la bonne hauteur, parce que Monsieur ne tentera rien pour s’adapter. Il prête son pénis, et c’est déjà beaucoup. Tout juste si, la connexion une fois établie, il se laissera aller à un léger balancement condescendant des reins, d’avant en arrière. Et encore. C’est donc sur elle que repose toute la réussite de la relation.

Pour que son sexe soit directement accessible, la femme écartera les jambes et se penchera en avant, prenant fermement appui sur le sol avec les mains. Ce qui, pour beaucoup, nécessitera de plier un peu les genoux, mais attention à laisser le sexe à hauteur suffisante, car, lui, trouverait fatigant de devoir plier les jambes pour un ajustement.

Cependant, la qualité des sensations obtenues par une pénétration vraiment profonde récompense largement l’effort de celles qui ont osé bousculer leur pudeur pour s’offrir de la sorte. Un zeste de masochisme pimente encore davantage la situation, surtout s’il faut se soutenir d’une seule main afin de pouvoir se caresser de l’autre, car le macho ne s’occupe pas de ces détails.

Certaines trouveront plus agréable de seulement se plier en avant en posant les mains sur les genoux. Elles peuvent ainsi se balancer plus aisément, dans le but de provoquer le va-et-vient en elles. Leur chance est d’être maîtresses du rythme et de ne pas dépendre des caprices ou de la fantaisie de l’homme qui, trop souvent, va trop vite quand il faut de la lenteur pour aller chercher l’excitation au fond de soi, et s’arrête intempestivement quand il faut précipiter le mouvement pour accompagner la montée de l’orgasme.

Si elle a les jambes qui se fatiguent vite, la femme peut préférer se mettre à quatre pattes sur le lit, les pieds et le derrière dépassant. En s’accroupissant plus ou moins, elle a alors toute facilité de se placer à bonne portée. Les connaisseuses apprécient dans cette position l’aisance du jeu avec le creusement des reins et la plus grande résistance musculaire à la fatigue, ce qui permet de prendre son temps et de bien profiter de la variété de sensations qui naissent au fond de soi.

Publié dans Texte Kamasutra

La posture de la brouette thaïlandaise

la-brouette-thailandaiseQue ce soit bien clair, cette position n’est pas pour tout le monde, car elle réclame une certaine dose de souplesse. Ennemis de la gymnastique, passez votre chemin. La position de la brouette thaïlandaise est excitante mais éreintante.

Pour commencer cette position, l’homme doit se tenir debout près du lit. Madame est agenouillée à son bord et son partenaire doit alors soulever avec force ses hanches pour les amener au niveau de sa taille. La femme peut alors poser ses pieds sur les épaules de l’homme. Elle devra faire appel à toute sa force pour pouvoir tenir en équilibre sur ses bras. L’homme devra quant à lui plier légèrement les jambes pour pouvoir la pénétrer.

L’avantage pour Monsieur est qu’il a une vue plongeante sur tout le corps de sa maîtresse. Cette position nécessite toutefois des frottements assez rapides pour qu’ils soient excitants. La femme ressent avec force la pénétration et son clitoris est suffisamment stimulé.

Si la brouette thaïlandaise est exécutée avec soin et attention, elle mène rapidement à l’orgasme parfois simultané. Mais il se peut que les deux partenaires n’aient pas assez de force dans les bras pour tenir plus de quelques minutes. Dans ce cas-là, l’homme peut toujours poser les genoux de sa partenaire sur le sol afin de continuer l’acte sexuel en levrette, position beaucoup plus basique mais aussi beaucoup plus facile à réaliser.

Pour les moins téméraires, la position de la brouette simple est aussi à envisager. Elle nécessite aussi un peu d’acrobaties mais est plus simple à réaliser. Dans ce cas-là, l’homme prend tout simplement les chevilles de la femme et les soulève. Lui-même doit fléchir un peu les genoux pour pouvoir pénétrer son amante. C’est un peu comme une levrette améliorée et les pénétrations dans la position de la brouette sont généralement profondes et violentes, ce qui peut amener à un orgasme particulièrement fort pour les deux partenaires.

Publié dans Texte Kamasutra

La posture de l’amazone

la posture de l'amazoneOn ne monte pas à cheval uniquement en s’asseyant, les jambes écartées de chaque côté de la monture : on peut aussi garder les deux jambes sur le même flan.

Et cette position a souvent été considérée comme convenant particulièrement aux femmes, mettant en valeur la ligne de leur corps. Autant de raisons pour l’essayer en amour.

L’homme s’allonge classiquement sur le dos, tandis que la femme s’accroupit au niveau de ses hanches, les deux pieds d’un même côté, et se fait pénétrer en s’abaissant doucement. La courbure de la verge n’est pas dans le sens du vagin, ce qui est à la fois un inconvénient et un avantage.

Un inconvénient, parce qu’un mouvement trop brusque peut tordre la verge et faire très mal, de plus le mouvement n’assure un bon glissement que si la lubrification vaginale est importante. Mais, si les oscillations sont effectuées avec délicatesse, le type de frottement est original et procure pour les deux partenaires des sensations insolites.

Par ailleurs, l’homme a les mains libres, pour caresser les fesses, la cambrure des reins, le dos de sa partenaire avec l’une,  les cuisses, leur intérieur, le pubis, le ventre, le clitoris avec l’autre. C’est en effet une des positions où la liberté des mains et la façon dont sont placés les corps l’un par rapport à l’autre offrent à l’homme la plus grande diversité de caresses possibles.

La femme de son côté n’est pas passive : en écartant plus ou moins les pieds ou les cuisses, elle modifie la profondeur de la pénétration et la nature du contact du pénis dans son vagin. Elle peut donc jouer avec la variation de ses sensations. Le va-et-vient, s’il est très doux, peut aussi être tenté.

Il est rare que le couple désire aller jusqu’à l’orgasme en maintenant cette position. La plupart du temps, après un moment de jeux divers, la position est modifiée pour une autre qui offrira plus de contacts corporels, une sensation de plus grande fusion, afin de partager la jouissance.