Publié dans Vidéo Musique

How Can We Be Lovers

Publicités
Publié dans Texte Actualité divers

Mark Zuckerberg défend le rôle de contre-pouvoir d’internet et Facebook

mark zuckerbergLe PDG-fondateur de Facebook Mark Zuckerberg a défendu à nouveau lundi son réseau tant critiqué, estimant notamment qu’internet et les réseaux sociaux faisaient l’objet de critiques exagérément négatives alors qu’ils constituent un contre-pouvoir indispensable.

« Avant internet (…), si vous vouliez attirer l’attention sur un sujet, vous deviez en général vous adresser aux hommes politiques ou à la presse, quelqu’un avec du pouvoir pour diffuser votre message », a écrit M. Zuckerberg lundi dans un long texte publié sur son profil à l’occasion des 15 ans de Facebook.

De même, si un annonceur voulait toucher de nouveaux clients, il « devait souvent acheter (des espaces) publicitaires coûteux », a-t-il ajouté.

Il fallait donc en général passer par « de vastes institutions hiérarchiques, gouvernements, médias (traditionnels), universités, organisations religieuses  stables mais souvent lointaines et inaccessibles », a-t-il poursuivi, ajoutant qu’il était alors « plus difficile » de « commencer quelque chose ou diffuser une nouvelle idée sans la bénédiction de ces institutions ».

« Aujourd’hui, on peut entrer en contact avec tout le monde et prendre la parole. Sans avoir à passer par des institutions existantes, de la même façon » qu’avant, insiste le patron de Facebook, sous le feu des critiques depuis deux ans autour de sa gestion des données personnelles ou son incapacité à limiter assez la prolifération de contenus haineux, de fausses informations et autres manipulations.

Mais « à mesure que les réseaux remplacent les hiérarchies traditionnelles et redessinent beaucoup d’institutions dans notre société, gouvernements, entreprises, médias et autres, il y a une tendance de la part de certains à se plaindre de ce changement, à exagérer le négatif, et parfois à aller jusqu’à dire que le fait de donner du pouvoir aux gens comme le font internet et ces réseaux est principalement néfaste pour la société et la démocratie », dit-il encore.

« Au contraire, même si tout changement sociétal rapide crée de l’incertitude, je pense que ce que nous voyons, c’est que les gens ont plus de pouvoir, et à long terme, redessinent la société pour qu’elle soit plus ouverte et plus responsable avec le temps », a-t-il encore argumenté, reconnaissant aussi, selon sa rhétorique habituelle, que cela crée « de nouveaux défis et responsabilités » pour les acteurs d’internet et les réseaux sociaux.  « Nous sommes encore au début de cette transformation » qui « ne fait que commencer », estime-t-il.

Publié dans Texte Actualité divers

Affaire Benalla : la rédaction de Mediapart avait-elle le droit de s’opposer à une perquisition ?

mediapartDeux procureurs, accompagnés de trois policiers, ont voulu perquisitionner lundi matin les locaux de Mediapart.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » après la diffusion d’enregistrements d’une conversation entre Alexandre Benalla et Vincent Crase.

Edwy Plenel, cofondateur de Mediapart, condamne un « acte violent » et « rarissime ». La rédaction du site d’information en ligne s’est opposée, lundi 4 février, vers 11h10, à une perquisition dans ses locaux. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour « atteinte à l’intimité de la vie privée », après la diffusion par Mediapart d’enregistrements d’une conversation entre Alexandre Benalla et Vincent Crase. Deux magistrats du parquet, accompagnés de trois policiers, se sont présentés pour saisir les fameux enregistrements diffusés par Mediapart.

alexandre benalla« Comme le droit nous y autorise, dans le cadre d’une enquête préliminaire, pas d’une instruction judiciaire, la personne visée, peut s’opposer à la perquisition. C’est un droit », a assuré Fabrice Arfi, journaliste à Mediapart, lors d’une conférence de presse, lundi après-midi.

Une interprétation validée par le site de l’administration française. On y lit que l’accord de l’occupant des locaux visés par une perquisition est obligatoire dans le cadre d’une enquête préliminaire. Mais que cet accord n’est plus nécessaire lorsqu’il y a eu flagrant délit ou dans le cadre d’une information judiciaire.

« Le procureur adjoint de Paris nous a manifesté la possibilité de revenir avec un mandat du juge des libertés et de la détention pour que la perquisition devienne, cette fois, coercitive », a ajouté Fabrice Arfi. Et d’insister : « Il n’a pas dit qu’il allait le faire, il a dit que c’était possible, il ne l’a pas exclu. »

Atteinte au secret des sources ?
Pour Fabrice Arfi, cette perquisition est « une attaque au secret des sources. Sans sources, nous ne sommes rien ». Pourtant, « la perquisition ne peut pas avoir pour but l’identification d’une source », précise le site de l’administration française.

Sur la question de l’atteinte à la vie privée, Edwy Plenel s’est montré ferme : « Mediapart n’atteint à la vie privée de personne, Mediapart publie des informations d’intérêt public. Et c’est exactement ce que nous avons défendu, par exemple, dans une histoire qui a occupé longtemps la justice : l’affaire Bettencourt, où des enregistrements ont été diffusés par notre journal. »

Fabrice Arfi s’est dit « surpris par le contraste vertigineux entre la gravité des faits que nous avons révélés la semaine dernière (…) et la diligence du parquet à effectuer cette perquisition ». Sur France Inter, Edwy Plenel a affirmé que « cette perquisition est un scandale ordonné par le nouveau procureur de la République de Paris, dont on connaît les conditions de nomination sur pression du pouvoir exécutif ».  Le parquet de Paris a confirmé à franceinfo avoir ouvert cette enquête « sur le fondement d’éléments transmis », sans plainte d’Alexandre Benalla ou de Vincent Crase.

Publié dans Texte Humour

Nous informons notre aimable clientèle

chaudiereNous informons notre aimable clientèle de … qu’ils sont invités à prendre leur repas dans la pièce qui se nomme CUISINE. Convivialité sans télé et chaleur assuré aux bonnes odeurs de cuisine et ceux sans remise de loyer.

Nous vous souhaitons un bon voyage dans notre univers où les autres pièces de votre logement sont évidement réduit de toute consommation excessive de votre part en chauffage et en eau chaude. Nous avons donc à cet effet programmée une panne Obsolescence de votre chaudière, afin de vous faire rire jaune bien évidemment.

Nous sommes en sur-charge de dossier  et nous sommes dans l’impossibilité de  vous dire quand nous aurons la possibilité de vous envoyé un technicien qui n’en fou pas une, mais nous sommes dans l’attente de l’encaissement de votre loyer, dont l’échéance arrive à terme.

Nous vous remercions de votre compréhension en vous souhaitant une bonne soirée.

Publié dans Texte Recette Cuisine

Crème brûlée aux poireaux et aux noisettes

Crème brûlée aux poireaux et aux noisettesIngrédients pour 2 personnes
– 167 g de poireaux (4 à 5 pièces)
– 2 jaunes d’œufs
– 10 cl de crème fleurette
– 10 cl de lait
– 2 cuillère à café de cassonade (1 par crème brûlée)
– 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
– 40 g de noisettes concassées
– Fleur de sel, poivre

Préparation
1) Préparer les poireaux. Couper les extrémités. Ne conserver qu’un tiers du vert des poireaux et le blanc. Conserver le vert restant pour une soupe ou une autre recette.
2) Fendre les poireaux en quatre dans la longueur.
3) Passer les poireaux sous l’eau en frottant les feuilles les unes sur les autres. Les sécher puis les émincer finement.
4) Dans une poêle, faire revenir les poireaux émincés dans l’huile et laisser cuire à feu moyen en remuant régulièrement (il ne faut pas qu’ils colorent). Compter environ 10 min de cuisson.
5) Préchauffer le four à 150°C (th.5)
6) Dans un saladier, mélanger les jaunes d’œufs, 10 g de cassonade, la crème et le lait. Saler, poivrer et fouetter énergiquement.
7) Répartir la fondue de poireaux dans 6 ramequins, parsemer de noisettes concassées et couvrir de la préparation à la crème.
8) Cuire durant 40 à 45 minutes au four.
9) Laisser refroidir puis réserver 2 h minimum au réfrigérateur.
10) Parsemer chaque coupelle d’une pincée de fleur de sel et saupoudrer toute la surface de cassonade.Caraméliser au chalumeau ou, enfourner les ramequins en position grill, le plus haut possible sur la plaque du four jusqu’à ce que les crèmes brûlées soient bien dorées.
11) Servir aussitôt.

Relaxnews