Publié dans Texte Poéme, Poésie

Confidence du cœur

poemeQuand on ne peut rien dire, parce qu’on a trop de peine, quand on ne sait plus rire, il faut vivre quand même. Il faut pouvoir se confier, je le fait dans mes poèmes, mes cahiers.

Petits poèmes, petits cahiers, mes confidents, vous êtes toujours présents et aussi vous me comprenez, vous ne pouvez faire autrement, vous gardez mes secrets, pour ça, vous êtes parfaits.

Quand j’ai le cœur à la joie, vous en profitez parfois, je vous parles de mes amours qui doivent durer toujours. Je compose des poèmes pour dire des je t’aime. Je fais des brouillons pour mes lettres d’amours, je crois pour de bon qu’elles partiront un jour, qu’elles se rendront tout de même jusqu’à celui que j’aime.

Petits poèmes et petits cahiers restaient toujours discret, j’ai grand besoin de vous, j’y déverse mon moi au gré de mes émois, vous m’êtes si précieux.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s