Publié dans Texte Recette Cuisine

Pyramide de Cookies aux fruits rouges

Pyramide de Cookies aux fruits rougesIngrédients pour 2 personnes
Cookies
– 46 g de beurre
– 40 g de sucre semoule
– 30 g de vergeoise blonde
– 1 œuf
– 1 g de vanille
– 50 g de farine
– 1 g de levure chimique
– 1 g de sel
– 6 g de cacao en poudre
– 80 g de chocolat noir 55%
– 26 g de chocolat noir plus amer 80%
Crème
– 8 cl de crème liquide
– 16 g de purée de fruits rouges
Dressage
– environ 250 g de fraises
– environ 125 g de framboises
– quelques mûres, cassis et groseilles

Préparation
1) Faire fondre le chocolat au bain marie.
2) Mélanger tous les autres ingrédients au batteur (avec les crochets) puis ajouter le chocolat fondu. Laisser prendre au réfrigérateur.
3) Étaler la pâte à cookies en cercles de différentes tailles (pour former la pyramide).
4) Cuire au four à 180°C (th.4) environ 5 à 8 minutes.
5) Monter la crème liquide au batteur (ou au fouet) et incorporer la purée de fruits rouges.
6) Intercaler un cookie avec une couche épaisse de crème, et recommencer 2 fois de façon à obtenir une pyramide. Décorer avec des fruits rouges.

Note : On peut également remplacer la crème par de la glace.

Relaxnews

Publicités
Publié dans Texte Actualité divers

Pourquoi l’accouchement de Meghan Markle restera un secret jusqu’au dernier moment

Announcement Of Prince Harry's Engagement To Meghan MarkleLe duc et la duchesse préfèrent accueillir leur enfant dans l’intimité avant de le présenter au monde.

Rien ne fuitera avant la naissance du Baby Sussex, l’enfant de Meghan Markle et du prince Harry. Dans un communiqué officiel, publié ce jeudi, le duc et la duchesse de Sussex témoignent leur reconnaissance envers leurs fans, mais préfèrent accueillir dans l’intimité leur bébé.

« Les altesses royales ont décidé de garder secret leur projet pour l’arrivée de leur enfant. Le duc et la duchesse ont hâte de partager cette excitante nouvelle avec le monde une fois qu’ils auront eu l’opportunité de la célébrer dans l’intimité avec leur nouvelle famille. »

Un record de paris
Attendue ce mois-ci, la naissance du Baby Sussex suscite l’engouement des bookmakers. Ceux-ci parient notamment sur le sexe et le prénom. Beaucoup espèrent une fille du nom de Diana, pour rendre hommage à la mère du prince Harry.

S’appuyant sur le site Bookmakers.tv, The Mirror a révélé en février que plus de huit millions de livres de paris ont été pariées sur l’enfant du duc et la duchesse de Sussex. Un record historique, surpassant de très loin les 3 millions de livres mis en jeu pour les trois enfants de Kate Middleton réunis (George, Charlotte et Louis).

Publié dans Texte Recette Cuisine

Vacherin glacé aux fruits rouges

Vacherin glacé aux fruits rougesIngrédients pour 2 personnes
– 1 disque de meringue de 18 cm de diamètre
ou 1 coque de vacherin en meringue (à commander chez le pâtissier)
– 1 litre de glace à la vanille
– 200 g de petits fruits rouges mélangés
– 7 cl de crème fraîche liquide
– 33 g de sucre en poudre
– sucre glace

Préparation
1) Trier, laver délicatement et équeuter les fruits, puis les laisser s’égoutter sur un linge.
2) Fouetter la crème bien froide en chantilly en lui incorporant, à la fin, la moitié du sucre en pluie.
3) Étaler la moitié de la glace sur le disque de meringue.
4) Par-dessus, faire une couche avec le quart des fruits rouges.
5) Recouvrir avec le reste de glace, puis avec la crème fouettée.
6) Parsemer le dessus avec un autre quart de fruits rouges et placer au congélateur.
7) Mixer le reste des fruits rouges avec le reste de sucre en poudre, filtrer au travers d’une passoire pour éliminer les petites graines, puis réserver au réfrigérateur.
8) Pour servir, sortir le vacherin 10 à 20 minutes à l’avance, en fonction de la température ambiante.
9) Au moment de servir, saupoudrer le vacherin de sucre glace et l’accompagner du coulis de fruits rouges servi à part.

Publié dans Texte Actualité divers

Lidl relance la guerre du Thermomix avec un modèle connecté presque 1000 euros moins cher

thermomix lidlAprès l’immense succès de son robot cuiseur phénomène, Lidl va lancer le 3 juin prochain une version connectée de son Monsieur Cuisine qui sera vendue 359 euros. Soit 940 euros de moins que le nouveau Thermomix qui sortira au même moment.

La guerre des robots multifonctions va monter en intensité dès cet été. Alors que le champion allemand Vorwerk vient d’annoncer la sortie prochaine de son nouveau Thermomix connecté, son grand rival Lidl lui répond du tac au tac.

Le distributeur va mettre sur le marché en France son très attendu nouveau Monsieur Cuisine lui aussi connecté. Sobrement baptisé Monsieur Cuisine Connect, l’appareil sera vendu le 3 juin prochain dans les 1500 supermarchés français de l’enseigne.

Alors que le nouveau Thermomix coûte 1299 euros, la version de hard-discounter sera, elle, proposée à 359 euros. « Un prix particulièrement attractif qui le rend accessible à tous », assure Lidl dans un communiqué. Lancé fin 2018 en Allemagne au tarif de 300 euros, le Monsieur Cuisine Connect s’est tellement bien vendu que Lidl a vite épuisé ses stocks. C’est peut-être ce qui explique le prix plus élevé qui sera pratiqué en France (59 euros plus cher).

Et après le succès du modèle précédent déjà vendu à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires en France, Lidl s’attend à faire un nouveau carton. « Nous avons fait des gros stocks pour qu’il soit présent quinze semaines dans au moins 250 magasins », assure Michel Biero, le directeur exécutif achats et marketing de Lidl en France qui ne communique pas sur le nombre précis d’appareils mis en vente mais qui compte en commercialiser « plusieurs dizaines de milliers ».

Déjà vendu en Belgique et en Allemagne, le Monsieur Cuisine Connect est proposé avant sa sortie française sur Leboncoin à des tarifs très élevés, preuve de l’engouement des clients de l’enseigne.

A l’occasion de ce lancement, Lidl réajuste aussi le prix du modèle précédent, qui passera de 229 à 179 euros à compter du 23 avril. Mais la version connectée du Monsieur Cuisine, deux fois plus onéreuse, apporte des innovations très attendues des utilisateurs. Il dispose d’un écran tactile de 7 pouces comme le nouveau Thermomix qui permet d’accéder à un choix de 450 recettes classées par ordre alphabétique, par thèmes ou par mot clé. Connecté au wifi, le robot pourra se mettre automatiquement à jour et ce gratuitement. Dix nouvelles recettes seront ainsi ajoutées chaque mois.

Surtout, les concepteurs de ce nouveau modèle ont semble-t-il écouté les critiques souvent faites à ce type d’appareil à savoir la petite taille du bol. Sur l’ancien Monsieur Cuisine ou sur les Thermomix, il fallait se contenter de 2,2 litres. Un peu juste pour cuisiner pour cinq personnes ou plus. Ce « Thermomix killer » dispose lui d’un bol de 3 litres.

Un petit plus qui, outre son prix, pourrait faire la différence face au Thermomix TM6 que Vorwerk s’apprête à mettre sur le marché. Vendu près de 1000 euros plus cher, le modèle de l’entreprise allemande propose certes une plus large gamme de recettes (plus de 5000 en langue française contre 400 pour celui de Lidl) mais pour bénéficier des mises à jour de nouvelles préparations il faut s’abonner au service Cookidoo facturé 36 euros par an.

Fatalement « made in China »
Plus largement, l’appareil de Lidl semble soutenir la comparaison avec le Thermomix. Déjà testé par le site spécialisé Les Numériques, le Monsieur Cuisine Connect récolte la note de 5 étoiles sur 5. « Avec ce Monsieur Cuisine Connect, la marque de Lidl montre qu’elle peut s’imposer sur un marché très concurrentiel et largement dominé par Vorwerk avec son Thermomix, écrit le site. Il jouit d’un rapport qualité/prix imbattable. »

Mais comment Lidl peut proposer un produit qui semble soutenir la comparaison avec celui de Thermomix pour près de 1000 euros de moins ? « La vraie question c’est comment nos concurrents font pour proposer un produit si cher », ironise Michel Biero. Le secret c’est le lieu de fabrication. Car si l’appareil est conçu an Allemagne au siège du groupe à Neckarsulm, près de Stuttgart, il est produit en Asie.

« Une usine en Chine travaille exclusivement pour nous sur la production du Monsieur Cuisine », assure Michel Biero. La firme dispose à Hong-Kong d’un bureau employant une centaine de personnes pour acheter les produits et gérer la production de ses appareils électroménagers vendus sous la marque Silvercrest.

Le Thermomix à la relance
A contrario, Vorwerk a fait le choix d’une production en Europe. Principalement, en France près de Chartres, mais aussi en Allemagne. Ce qui fatalement fait gonfler le prix de vente final. Pourtant, malgré des ventes en demi-teinte depuis deux ans, l’entreprise qui commercialise le Thermomix ne compte pas changer de stratégie.

« Notre produit est fabriqué en France avec des matériaux de qualité, il peut être réparé car nous luttons contre l’obsolescence programmé et surtout il propose des innovations importantes, assure Bertrand Lengaigne, le directeur commercial de Thermomix France. On ne veut pas détruire notre stratégie de qualité avec des produits moins chers. » La marque assure se satisfaire de cette concurrence qui fait parler de l’ensemble de la catégorie.

Sauf qu’en touchant un large public qui n’a peut-être pas les moyens de s’offrir un robot à 1300 euros, Lidl commence à faire de l’ombre à Vorwerk et son Thermomix. En 2017, les ventes du robot star ont reculé de 15% et la marque refuse de communiquer les chiffres de ventes de l’année 2018. L’entreprise qui emploie 12.000 personnes dans le monde songe à supprimer 320 emplois.

Publié dans Texte Recette Cuisine

Noix de saint-jacques à l’orange

Noix de saint-jacques à l’orangeIngrédients pour 2 personnes
– 1 sachet de 300 g de noix de Saint-Jacques
– 1 orange
– 1 petit pot de tarama saumon et cabillaud
– 4 tomates séchées
– 50 g de mesclun
– Huile d’olive
– Vinaigre balsamique
– Ciboulette

Préparation
1) Vous pouvez varier les tarama (cabillaud, saumon, crabe)
2) Mélanger 100g de mesclun et y ajouter des tomates séchées.
3) Assaisonner d’une vinaigrette à base d’huile d’olive et de vinaigre balsamique
4) Faire dorer les noix de Saint-Jacques 7 minutes dans de l’huile d’olive.
5) En fin de cuisson parfumer de jus d’orange. Laisser réduire pour obtenir un jus sirupeux.
6) Servir avec le mesclun, décorer d’un brin de ciboulette, d’une rondelle d’orange, et de tarama.

Publié dans Texte Actualité divers

L’UE et le Royaume-Uni s’accordent sur un nouveau délai de six mois

brexitLa Première ministre britannique et les 27 dirigeants européens se sont mis d’accord sur un report du Brexit au 31 octobre au plus tard.

Objectif : éviter les dégâts d’un divorce brutal, sans accord. Les dirigeants européens ont proposé un report de la date du Brexit au 31 octobre, avec un point d’étape « en juin » après plusieurs heures de difficiles tractations. La Première ministre britannique a accepté cette proposition, même si elle avait plaidé plus tôt pour un report jusqu’au 30 juin seulement. La dirigeante conservatrice a annoncé qu’elle allait s’adresser aux députés britanniques jeudi et la poursuite des discussions avec l’opposition travailliste pour tenter de trouver un compromis à même de rassembler une majorité parlementaire.

La date du 31 octobre se situe juste avant la prise de fonction en novembre de la nouvelle Commission européenne. Le point d’étape en juin interviendrait, lui, au cours d’un sommet européen régulier déjà programmé les 20 et 21 juin, a indiqué une source européenne.

Un Brexit au 31 octobre impliquerait que les Britanniques aient participé aux élections européennes fin mai. Mais l’offre d’une longue extension n’empêchera pas le Royaume-Uni de quitter l’UE avant cette date, et donc d’éviter d’avoir à organiser ce scrutin.

« Si nous arrivons à trouver un accord maintenant (…) nous pouvons encore sortir le 22 mai », a déclaré Theresa May, qui veut croire à un miracle au sein du parlement britannique, qui jusqu’ici a rejeté à trois reprises l’accord de divorce qu’elle a conclu avec Bruxelles sans se mettre d’accord sur une proposition alternative.

Malgré leur lassitude face aux tergiversations de Londres, les responsables européens s’étaient tous montrés disposés à donner plus de temps aux Britanniques. Mais Paris menait le camp des pays exigeant des conditions « strictes ». « Pour moi, rien n’est acquis », avait averti Emmanuel Macron à son arrivée, jugeant « indispensable que rien ne compromette le projet européen ». « Rien n’est acquis, et en particulier quand j’entends les rumeurs, aucune extension longue », avait-il insisté, faisant allusion au scénario considéré comme le plus probable.

Mettre la pression sur les Britanniques pour qu’ils approuvent enfin l’accord
« Je veux que nous puissions partir d’une façon ordonnée et sans heurts le plus tôt possible », avait de son côté déclaré Theresa May, toujours sans majorité parlementaire pour soutenir son traité de retrait et engagée depuis peu dans des discussions avec l’opposition travailliste pour sortir de l’impasse.

Les dirigeants des pays européens ont cherché le meilleur moyen de mettre la pression sur les Britanniques pour qu’ils approuvent enfin l’accord de retrait, tout en évitant que cela ne finisse par conduire à un « no deal » redouté de part et d’autre. Une rencontre entre la chancelière allemande et Emmanuel Macron a eu lieu juste avant le début du sommet pour « accorder » les positions des deux poids lourds du Conseil européen.

« Plus la période (de la prolongation) sera longue, plus les garanties devront être sérieuses » afin de « ne pas mettre en danger le fonctionnement de l’UE », avait souligné la présidence française, notamment appuyée par la Belgique et le Luxembourg. Ces pays s’inquiètent de la capacité de nuisance que pourrait avoir un Royaume-Uni qui garderait un pied dans l’UE et l’autre dehors pendant une durée indéterminée.

« Tout n’est pas préférable à un ‘no deal’, a fait valoir la présidence française, jugeant qu’il « n’est pas question d’importer dans l’UE la crise politique britannique » à force de vouloir éviter à tout prix un divorce sans accord. D’autant que les prochains mois seront délicats, avec l’installation d’une nouvelle Commission européenne début novembre et des discussions difficiles sur le futur budget à long terme de l’UE.

« Il peut y avoir des engagements sur la façon dont le Royaume-Uni se comporte », a observé un diplomate européen, suggérant notamment que Londres puisse renoncer à son droit de veto ou à la possibilité d’avoir un membre au sein de la prochaine Commission.

Publié dans Texte Recette Cuisine

Sablés de pâques vanille, citron, chocolat

Sablés de pâques vanille, citron, chocolatIngrédients pour 2 personnes
– 50 g de farine
– 10 g de maïzena
– 1 pincé de sel
– 20 g de sucre en poudre
– 1 blanc d’œuf
– 40 g de beurre mou
– 1 zeste de citron non traité
– quelques gouttes d’essence de citron
– 1 cuillère à café de vanille liquide ou en poudre
– 1 cuillère à soupe de cacao amer
– un peu d’huile
– sucre coloré multicolore

Préparation
1) Mélanger au batteur électrique le sucre en poudre et le beurre. Ajouter le sel et le blanc d’œuf, puis la farine et la maïzena en mixant par à-coups le moins possible jusqu’à ce que la pâte forme une boule.
2) Diviser cette pâte en trois parts égales.
3) Incorporer le zeste de citron finement râpé et quelques gouttes d’essence de citron à l’une d’elles, la vanille à la seconde et le cacao à la troisième.
4) Rouler les trois pâtes en boules et les laisser reposer 30 minutes au réfrigérateur.
5) Préchauffer le four (thermostat 5 – 150°C).
6) Abaisser les trois pâtes au rouleau à pâtisserie sur 3 millimètres d’épaisseur. Y découper des ovales du gabarit d’un œuf, ainsi que des poules et des lapins (ou tout autre sujet de Pâques) à l’emporte-pièce (ou à l’aide d’un gabarit).
7) Saupoudrer tous les sablés avec du sucre coloré multicolore.
8) Disposer les biscuits sur la plaque du four légèrement huilée. Enfourner à mi-hauteur et laisser cuire 15 à 20 minutes.
9) Dès que les sablés sont cuits, les décoller à l’aide d’une spatule et les laisser refroidir complètement sur une grille. Éventuellement, procéder à la cuisson d’autres fournées.
10) Cuisson : 15 à 20 minutes (thermostat 5 – 150°C)
11) Ces biscuits se conservent plusieurs jours dans une boîte hermétique.

Note : si l’on ne trouve pas de sucre coloré multicolore dans le commerce, on peut le faire soi-même. Mettre dans un récipient en verre muni d’un couvercle, du sucre cristallisé et 1 à 2 gouttes de colorant alimentaire, puis secouer. Pour obtenir un sucre multicolore, il suffit de répéter l’opération en employant des colorants alimentaires de différentes couleurs et de mélanger les sucres colorés.