Publié dans Texte Actualité divers

Les époux Fillon et Marc Joulaud renvoyés en correctionnelle

Les époux FillonPlus de deux ans après l’ouverture d’une enquête judiciaire visant l’ex-candidat LR à la présidentielle, les juges d’instruction du pôle financier de Paris ont rendu leur ordonnance de renvoi.

François Fillon et son épouse Penelope seront-ils traduits en justice avant la fin de l’année ?   Plus de deux ans après l’ouverture d’une enquête judiciaire visant l’ex-candidat Les Républicains à l’élection présidentielle, les juges Tournaire, Buresi et Tacheau ont rendu leur ordonnance de renvoi, vendredi 19 avril, à laquelle Le Monde a eu accès.

Ils demandent le renvoi devant le tribunal correctionnel de François Fillon, notamment pour détournement de fonds public, recel de détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et manquement aux obligations déclaratives de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

Un million d’euros détournés ?
Son épouse Penelope est quant à elle renvoyée en correctionnelle pour complicité et recel de détournement de fonds publics et recel d’abus de biens sociaux. Reste l’ancien député suppléant de François Fillon, Marc Joulaud, qui devra comparaître pour répondre à l’accusation de détournement de fonds publics.

L’instruction de ce dossier, ouverte après les premières révélations du Canard enchaîné sur le caractère présumé fictif de l’emploi d’assistante parlementaire de Penelope Fillon auprès de son époux, en janvier 2017, avait lourdement obéré la candidature de l’ex-Premier ministre à la magistrature suprême. Depuis, l’accusé s’est retiré de la vie politique.

Comme le détaille Le Monde, qui a eu accès à l’ordonnance de renvoi, les enquêteurs ont évalué le montant du détournement de fonds à plus d’un million d’euros sur plus de 30 ans, de 1981 à 2013. Sur le total, 408.400 euros concernent les contrats passés avec François Fillon et 645.600 euros concernent ceux passés avec Marc Joulaud. Les documents brandis par les avocats du couples, censés attester de la réalité du travail de Penelope Fillon, n’ont visiblement pas convaincu les magistrats instructeurs.

« Suite normale »
« C’est la suite normale de la procédure », a laconiquement commenté un des soutiens de François Fillon à la présidentielle. Antonin Lévy, l’avocat de l’ex-candidat, a pour sa part regretté que l’ordonnance de renvoi ait été transmise « à la presse avant même qu’elle n’ait été notifiée à M. Fillon et à sa défense ».

« Cela démontre l’état d’esprit dans lequel toute cette enquête a été conduite et nous réagirons sur le fond quand nous aurons pu prendre connaissance de ce document », a-t-il commenté.  Pour Pierre Cornut-Gentille, avocat de Penelope Fillon, « cela caractérise une nouvelle violation du secret de l’instruction ».

Publicités
Publié dans Texte Actualité divers

La Première ministre écossaise appelle à un second référendum sur l’indépendance avant 2021

La Première ministre écossaiseLe gouvernement écossais va introduire « prochainement » un projet de loi visant à organiser un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Écosse.

La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a de nouveau déclaré vouloir organiser un référendum sur l’indépendance de l’Écosse d’ici 2021, rapporte la BBC ce mercredi. Ce afin « d’éviter les dommages du Brexit », selon ses mots.

« Nous allons prochainement présenter un projet de loi fixant les règles pour tout référendum relevant actuellement ou à l’avenir de la compétence du parlement écossais », a déclaré Nicola Sturgeon, cheffe du SNP (Parti National Écossais) au Parlement à Édimbourg, espérant que ce texte serait voté d’ici la fin de l’année.

« Ces trois dernières années, le vote de l’Écosse a été ignoré, la voix du Parlement écossais a été ignorée, et toutes les conséquences découlant du Brexit sont totalement hors de notre contrôle. Cela plaide vraiment en faveur de l’indépendance », avait déclaré la Première ministre fin mars.

Les Écossais s’étaient déjà prononcés sur l’indépendance de leur nation en septembre 2014, et le « non » l’avait emporté à 55%. Mais le SNP n’a pas quitté des yeux son objectif, s’appuyant sur les résultats du référendum sur le Brexit de juin 2016. L’Écosse avait alors voté contre le Brexit à 62% contrairement au Royaume-Uni, qui a voté dans son ensemble à 52% pour le divorce.

Publié dans Texte Actualité divers

Vans va sortir une collection magique avec Harry Potter

Vans Harry PotterLa marque de streetwear a annoncé cette semaine la sortie prochaine d’une collection en partenariat avec le sorcier de la saga de JK Rowling. Le dernier exemple en date de la vénération des marques envers la pop culture.

La marque de basket préférée des skateurs s’apprête à sortir une collection Harry Potter. Vans l’a annoncé laconiquement sur les réseaux sociaux lundi, avec un mystérieux message sur une « collaboration magique » sur des images en forme d’illusions d’optique qui renvoient à l’imaginaire de la saga de JK Rowling.

Sur ces messages figure un lien vers une page du site de la marque californienne, sur laquelle on ne trouve pas beaucoup d’informations supplémentaires. Seulement quatre images occupant chacune un quart de l’écran, reprenant les emblèmes des quatre maisons de Poudlard, l’école des sorciers d’Harry Potter, auxquelles sont associées quatre couleurs. En l’occurrence, orange pour Gryffondor, bleu pour Serdaigle, jaune pour Poutsouffle, et vert pour Serpentards.

Au milieu de la page, une phrase : « Vans et Harry Potter ont collaboré pour créer une collection magique de chaussures, vêtements et accessoires pour sorcières, sorciers et moldus », et une case où renseigner son email pour être informé de la sortie de ladite collection. Car aucune date de sortie, ni aucune liste de magasins où sera vendue la collection, n’a pour le moment été annoncé.

Cette annonce montre que la tendance des collaborations, loin de s’essouffler, connaît un nouveau souffle en s’éloignant des designers renommés pour se rapprocher d’icônes de la pop culture. Ainsi Vans avait sorti l’année dernière une collaboration de sneakers avec Marvel, couverte des visages des super-héros de l’écurie.

Au-delà de Vans, Lacoste a noué une alliance avec Disney pour les 90 ans de Mickey lors des fêtes de Noël, au moment ou Uniqlo mettait en rayon les vêtements issus de sa collaboration avec Sesame Street, un programme pour enfants très populaire dans les années 80.

Publié dans Texte Actualité divers

L’Union européenne va créer une immense base de données biométriques

Union européenneLe Parlement a voté la création du CIR (Common Identity Repository), vouée à devenir l’une des bases de données biométriques les plus larges du monde.

Les informations de 350 millions de citoyens européens, et non européens, y figureront.

Pour mieux lutter contre le terrorisme, le Parlement européen mise sur la création d’une très large base de données. Ce 16 avril, l’institution a donné le feu vert à la création d’un gigantesque fichier de données biométriques, voué à regrouper les informations de 350 millions de citoyens européens mais aussi extra européens, relate ZDNet.

Le fichier portera le nom de CIR, pour « Common Identity Repository ». Il agrégera des noms, dates de naissance, numéros de passeport mais aussi des empreintes digitales et des photographies d’identité.

Les systèmes concernés par cette mesure sont l’espace Schengen, Eurodac (qui détermine quel État-membre doit gérer une demande d’asile en vertu de la convention de Dublin), le système d’information sur les visas (VIS) mais également trois nouveaux systèmes : le système européen du casier judiciaire des ressortissants de pays tiers (ECRIS-TCN), le système d’entrée et de sortie (EES) et le système européen d’information et d’autorisation de voyage (ETIAS).

Deux ans avant la mise en œuvre
Le fichier se destine aux autorités européennes, des gardes-frontières à la police  pour faciliter leurs recherches et recouper en une seule manipulation des documents d’identité. Le Parlement européen y voit un moyen d’améliorer la lutte contre l’immigration illégale, la criminalité et la fraude à l’identité.

Les États-membres ont deux ans à compter du 16 avril pour faire du CIR une réalité. Une fois mis en place, ce fichier s’alignera parmi les bases de données biométriques les plus fournies au monde, derrière celles des gouvernements indien et chinois. La base de données indienne, qui porte le nom d’Aadhaar, est régulièrement pointée du doigt pour les failles de sécurité qu’elle comporte, relevait notamment RFI.

Les détracteurs du CIR voient ainsi en la centralisation des données biométriques des risques de piratage d’autant plus grands que ces informations sont particulièrement sensibles, souvent immuables. L’ONG de défense de la vie privée Statewatch y décèle pour sa part un « point de non retour » d’une politique de fichage généralisé des citoyens européens.

Publié dans Texte Recette Cuisine

Carpaccio de pommes et haddock aux agrumes

carpaccio-de-pommes-et-haddock-aux-agrumes.jpgIngrédients pour 2 personnes
– 2 pommes Gala
– 150 g de haddock fumé
– 1 citron jaune (jus)
– 1 citron vert (zeste et jus)
– 1 orange (zeste)
– 2 cuillère à soupe d’huile d’olive
– 5 baies roses
– Quelques brins d’aneth
En option
– quelques grains de grenade en décoration

Préparation
1) Laver les pommes. En évider le cœur à l’aide d’un vide-pomme.
2) Les émincer très finement et les disposer sur un grand plat de service.
3) Laver, zester et presser les agrumes. Citronné les pommes avec le jus du citron jaune.
4) Tailler le haddock en très fins pétales (astuce : le faire « durcir » au congélateur environ 30 min pour en faciliter la très fine découpe en carpaccio). Répartir le poisson sur les fruits. Parsemer les zestes de citron vert et d’orange.
5) Arroser avec le jus de citron vert et l’huile d’olive.
6) Parfumer d’aneth ciselé et de baies roses concassées.

En option, pour apporter une note « craquante » à ce carpaccio, décorer de quelques grains de grenade (le reste du fruit entrera dans la composition d’une belle salade de fruits en fin de repas !).

Relaxnews