Publié dans Texte Sport divers

Un triplé d’Aubameyang expédie Arsenal en finale

Un triplé d'Aubameyang expédie Arsenal en finaleLe duo Lacazette-Aubameyang en finale! Avec l’attaquant gabonais, triple buteur, et son complice français, Arsenal a dompté Valence 4-2 jeudi en demi-finale retour de Ligue Europa et retrouvé la finale de C3 dix-neuf ans après, accentuant l’emprise anglaise sur le football européen cette saison.

Après une défaite 3-1 à l’aller, les Valenciens n’y ont cru que pendant un quart d’heure, lorsque le Français Kevin Gameiro a ouvert la marque (11e). Mais Aubameyang a répliqué d’une belle demi-volée sur une remise de Lacazette (17e), ce dernier a marqué en pivot (50e) et « Aubame » a douché toute velléité de révolte espagnole (69e, 88e) après le deuxième but de Gameiro (58e).

Arsenal, vainqueur de la C3 en 1970, jouera à Bakou le 29 mai sa troisième finale de la « petite » Coupe d’Europe, deux décennies après une défaite contre Galatasaray en 2000.

Pour sa part, l’entraîneur des « Gunners » Unai Emery va connaître la quatrième finale de Ligue Europa de sa carrière: le technicien espagnol, triple vainqueur avec Séville (de 2014 à 2016), rêve de réussir la passe de quatre  en décrochant au passage un billet pour la prochaine Ligue des champions, devenue peut-être inatteignable via le Championnat d’Angleterre.

L’Angleterre, précisément, est aux anges: alors que le Royaume-Uni se débat dans l’interminable feuilleton du Brexit, les clubs anglais dominent l’Europe cette saison après les qualifications de Liverpool et Tottenham pour la finale de Ligue des champions le 1er juin à Madrid.

Passage de relais
C’est peut-être un passage de relais avec le football espagnol, rentré dans le rang cette semaine, à l’image du FC Barcelone mardi à Liverpool ou de Valence jeudi à domicile.

Dans un stade Mestalla chauffé à blanc, les Valenciens ont certes enflammé le match dans le premier quart d’heure, trouvant des boulevards sur l’aile gauche et ouvrant le score par Gameiro, qui a marqué en se jetant (11e).

Mais Arsenal, ballotté, a pu compter sur son irrésistible duo d’attaque Lacazette-Aubameyang: le Français a remisé de la tête sur un duel aérien et le Gabonais a égalisé d’une splendide demi-volée (17e).

Ce but a coupé les jambes des Valenciens. Et Aubameyang (32e) puis Lacazette (39e), déjà buteurs à l’aller, ont eu des occasions très nettes de plier la double confrontation.

Ils y sont parvenus en seconde période, le Français marquant d’un splendide tir en pivot (50e) avant deux buts supplémentaires de son complice gabonais: un tir à bout portant en se jetant entre deux défenseurs (69e) puis une frappe sous la barre à angle fermé (88e).

C’est un crève-cœur pour Valence, qui rêvait d’une finale européenne l’année de son centenaire. Et c’est une joie immense pour Arsenal, qui comptera sur le spécialiste Emery pour viser le titre à Bakou.

Publicités
Publié dans Texte Recette Cuisine

Jambon roulé au fromage blanc

Spinach roll with cheese and hamIngrédients pour 2 personnes
– 4 tranches de jambon blanc
– 100 g de fromage blanc nature
– 1 citron
– 1 gousse d’ail
– 1 botte de ciboulette
– 1 cuillère à café curry
– piques en bois
– film alimentaire

Préparation
1) Hachez finement l’ail, et ciselez la ciboulette.
2) Mélangez le tout au fromage blanc, en y ajoutant le jus du citron et le curry.
3) Tartinez chaque tranche de jambon avec la préparation, et roulez les tranches.
4) Entourez-les de film alimentaire en serrant bien.
5) Réservez-les au réfrigérateur au moins 30 minutes.
6) Retirez le film et découpez les tranches en petits tronçons.
7) Piquez-les avec les piques en bois.

Publié dans Texte Actualité divers

Cofondateur de Facebook, il appelle à démanteler le réseau social

Chris HughesChris Hughes, qui a contribué aux débuts de Facebook, estime que le réseau social à succès constitue aujourd’hui une « menace pour la démocratie ».

Le colosse Facebook suscite une méfiance grandissante, même chez ceux qui ont contribué à le façonner. Dans une tribune accordée au New York Times, Chris Hughes, l’un des cofondateurs de l’entreprise, en vient à souhaiter le démantèlement de la plateforme.

Au fil de son long réquisitoire, celui qui se présente comme un ami intime de Mark Zuckerberg estime que le réseau constitue une « menace » sur le plan économique  par sa capacité à étouffer l’apparition de concurrents, mais aussi pour la démocratie. La plateforme est en effet régulièrement critiquée pour sa propension à renforcer la viralité des « fake news », bien souvent favorables aux extrêmes.

« Cela fait quinze ans que j’ai cofondé Facebook à Harvard, et je n’ai pas travaillé pour l’entreprise depuis une dizaine d’années. Mais j’ai un sentiment de haine et de responsabilité », écrit ainsi Chris Hughes. « Le fait que l’obsession de Mark pour la croissance l’ait conduit à sacrifier les questions de sécurité pour le clic me met assez en colère », complète-t-il. En mars 2018, la fuite d’un ancien mémo interne de l’entreprise avait dévoilé un aspect cynique du réseau social et son appétit pour la croissance à tout prix, quitte à balayer d’un revers de main la protection des données des utilisateurs.

L’énervement, la déception puis la résignation
En somme, Chris Hughes appelle trois choses de ses vœux. Scinder Facebook en trois entreprises distinctes pour donner moins de poids à l’alliance Facebook, Instagram, WhatsApp, interdire toute nouvelle acquisition, Facebook ayant tendance à tuer ses concurrents dans l’œuf,  enfin, créer une agence fédérale de régulation des géants du Web, à la manière de ce qui existe pour le secteur de l’aviation aux États-Unis. Chris Hughes donne un exemple marquant pour justifier la position dominante du groupe : sur chaque dollar dépensé pour des publicités sur les réseaux sociaux, près de 84 cents reviennent à Facebook ou aux réseaux qu’il détient.

L’une des raisons aux dérives de Facebook tient selon Chris Hughes à la toute-puissance de Mark Zuckerberg. A lui seul, l’ancien élève de Harvard détient 60% des droits de vote de l’entreprise. Le conseil d’administration de Facebook est ainsi, selon son cofondateur, « plus proche d’un panel de conseillers que d’un contre-pouvoir ». « Le pouvoir de Mark est incroyable, et dépasse de loin celui de n’importe qui au gouvernement ou dans le secteur privé », complète Chris Hughes, en qualifiant ce même pouvoir de « sans précédent et antiaméricain ». Tout en tempérant que « Mark est quelqu’un de bien, quelqu’un de gentil ».

Ces reproches sont d’autant plus acerbes qu’ils viennent d’une personne ayant suivi le projet depuis son éclosion. Ils sont néanmoins loin d’être nouveaux. Depuis le dévoilement de l’affaire Cambridge Analytica, et de l’exploitation abusive de données de millions d’utilisateurs à des fins politiques, le réseau ne cesse d’être sous le feu des critiques. Une enquête pénale autour des pratiques de Facebook en matière de partage des données a été lancée mi-mars aux États-Unis. Quelques jours plus tard, le réseau annonçait avoir par erreur laissé au moins 200 millions de mots de passe accessibles « en clair » aux employés du groupe.

Cela n’empêche pas Facebook de bénéficier d’une excellente santé financière, comme l’ont une nouvelle fois prouvé ses résultats trimestriels, fin avril. Le jour de leur publication, Facebook s’ajugeait plus de 7% à Wall Street. Par ailleurs, aussi nombreuses soient les critiques, elles portent rarement leurs fruits. »A chaque fois que Facebook commet une erreur, nous répétons cette routine épuisante : l’énervement, la déception, et, pour finir, la résignation », analyse ainsi Chris Hughes. Son appel pourrait lui aussi tomber dans ce schéma.

Publié dans Texte Actualité divers

Une Alsacienne sacrée Miss Ronde Univers

Debby Gallien-BadiiAprès Audrey Kessouri en 2018, c’est la deuxième année consécutive qu’un Alsacienne remporte cette compétition. Debby Gallien-Badii raconte sa fierté.

Debby Gallien-Badii, 33 ans, a été sacrée cette semaine Miss Ronde Univers. Elle avait déjà remporté le titre de Miss Ronde Bas-Rhin et avait été couronnée deuxième dauphine Miss Ronde Alsace en octobre 2018.

« Je suis ravie, émue, chamboulée et je ne réalise pas encore vraiment tout ce qu’il m’arrive », a écrit sur sa page Facebook la jeune femme. Face aux multiples messages reçus, elle jubile et ne cache pas son émotion,  d’autant que son sacre a eu lieu le 6 mai, en pleine journée internationale contre les régimes : « J’ai reçu énormément de commentaires, message, etc … (Quasiment 400 notifications à mon réveil ce matin). Je vous répondrai à chacun individuellement, je prendrai le temps qu’il faut, mais ça sera fait. Je tenais encore une fois à tous vous remercier de m’avoir soutenu (sic) tout le long de cette aventure. »

Une nouvelle réussite pour l’Alsace
Debby Gallien-Badii a relevé tous les défis de la compétition : body painting, reproduire une publicité de voiture, participer à un clip ou encore photoshoot en maillot. Elle s’est imposée face à 21 candidates originaires du reste du monde. Après Audrey Kessouri en 2018, c’est la deuxième année consécutive qu’un Alsacienne remporte Miss Ronde Univers : « C’est une fierté, nous faisons parler de notre belle région », a déclaré Debby Gallien-Badii à L’Alsace.fr. Depuis son sacre, elle se sent mieux dans sa peau : « Aujourd’hui, je suis totalement décomplexée », dit-elle. « Avant, je n’étais pas assez fine pour les gens. Maintenant, on me dit que je ne suis pas assez grosse pour justifier du titre de Miss ronde.  On n’est jamais assez quelque chose. Être ronde, c’est être pulpeuse, avoir du mal à s’habiller, et ça a toujours été mon cas. »

Elle a déjà prévu la suite : elle veut se mobiliser contre la grossophobie en milieu scolaire,  « les moqueries sur le physique d’une petite fille préparent les complexes de la femme qu’elle sera demain. »

Publié dans Texte Recette Cuisine

Bruschettas au fromage

Bruschettas au fromageIngrédients pour 2 personnes
– 2 tranches de pain de campagne
– 1 gousse d’ail
– 1 demi oignon blanc
– 1 pot de confit d’oignons
– 80 g de fromage type Madame Loïc
– quelques feuilles de basilic
– 1 filet d’huile d’olive
– fleur de sel
– poivre du moulin

Préparation
1) Griller les tranches de pain.
2) Frotter chaque tranche de pain avec la gousse d’ail.
3) Éplucher et émincer le demi-oignon en rondelles.
4) Sur chaque tranche de pain, disposer du confit d’oignons, tartiner de fromage, puis ajouter les rondelles d’oignons.
5) Arroser d’un filet d’huile d’olive et rehausser de feuilles de basilic.

Relaxnews