Publié dans Texte Actualité divers

Un hebdomadaire polonais compte distribuer des stickers « Zones sans LGBT » à ses lecteurs

Un hebdomadaire polonais compte distribuer des stickers Zones sans LGBT à ses lecteursEn Pologne, un magazine conservateur, proche du pouvoir, a annoncé qu’il allait distribuer des stickers homophobes avec le nouveau numéro de la revue le 24 juillet.

Ce mercredi 24 juillet, les lecteurs du journal conservateur polonais Gazeta Polska auront droit à un cadeau un peu particulier en achetant leur magazine : un autocollant sur lequel un drapeau arc-en-ciel, symbole du mouvement LGBT, est barré d’une croix noire et entouré de l’expression « Zone sans LGBT ».

Ce sticker homophobe, partagé la semaine dernière par le compte Twitter de l’hebdomadaire, proche du PiS le parti de droite au pouvoir, a provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux. L’ambassadrice américaine en Pologne, Georgette Mosbacher, a ainsi affirmé être « déçue et inquiète que des groupes utilisent des autocollants pour promouvoir la haine et l’intolérance ».

« Nous respectons la liberté d’expression, mais nous devons tous être du même côté en ce qui concerne les valeurs de diversité et de tolérance », a-t-elle ajouté.  Le co-président de l’ONG polonaise pro-LGBT « Love Does Not Exclude » Hubert Sobecki a indiqué à la chaîne américaine CNN qu’il s’agissait « d’un appel à la violence ».

« Nous avons remarqué qu’il y a une forte réaction ultra-conservatrice depuis le début de l’année, avec une propagande gouvernementale qui attaque la communauté LGBT en Pologne et nous fait passer pour des ennemis publics. La publication de ces autocollants est quelque chose de nouveau qui sembler dépasser le stade du discours de haine », a-t-il analysé.

Une marche des fiertés attaquée
Le rédacteur en chef de Gazeta Polska, Tomasz Sakiewicz, a indiqué à la chaîne de télévision polonaise Republika que les autocollants étaient une manière de « s’opposer à la puissante imposition de l’idéologie LGBT ». Sur Twitter, dans une réponse à l’ambassadrice américaine, il a affirmé « qu’être un activiste gay ne rend pas la personne plus tolérante ».

« Les Polonais aiment la liberté et connaissent le mot ‘tolérance’ depuis des siècles. C’est pourquoi ils ont soutenu la création des États-Unis », a-t-il ajouté.

L’initiative de la revue conservatrice est révélatrice de la difficulté des personnes LGBT à évoluer dans un pays catholique très conservateur, où le mariage entre personnes du même sexe n’est toujours pas autorisé. Samedi, la première marche des fiertés organisée à Bialystok, une grande ville de l’est de la Pologne, a été violemment attaquée par des ultranationalistes. Et une quarantaine de contre-manifestations ont également été organisées.

Un adjoint au maire de Varsovie, Paweł Rabiej, a en tout cas indiqué sur Twitter qu’il allait porter plainte auprès du bureau du procureur concernant les autocollants homophobes de Gazeta Polska.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s