Publié dans Texte Actualité divers

Comment garder son intérieur frais par temps de canicule ?

Comment garder son intérieur frais par temps de caniculeOutre l’usage à outrance de la climatisation ou du ventilateur, quelles techniques adopter pour garder un intérieur frais par temps caniculaire ?

Avec l’épisode de canicule qui traverse la France cette semaine, la chaleur s’infiltrera partout, jusque dans les habitations. Pour éviter d’avoir l’impression d’entrer dans un four en ouvrant votre appartement, voici quelques conseils à suivre qui tiendront le domicile frais pendant les fortes chaleurs de la journée.

Fermer les volets dans la journée
Pour ne pas que votre logement se réchauffe, il faut éviter d’y faire entrer les rayons de soleil. Le site service public.fr recommande de protéger les baies vitrées et fenêtres dans la journée, en baissant les stores ou en fermant les volets, notamment « au sud et à l’ouest », où le soleil tape le plus violemment. « Fermez aussi les fenêtres dès que la température extérieure dépasse celle de votre logement », conseille le site officiel.

Créer des courants d’air aux heures fraîches
Aérer son logement est une technique qui fonctionne, mais la nuit, quand les températures sont plus fraîches. Un courant d’air frais « permet de refroidir les murs, les plafonds, les planchers qui emmagasineront la fraîcheur pour la restituer dans la journée ». L’utilisation d’un ventilateur peut également aider, en créant des circulations d’air.

Étendre du linge mouillé
Étendre du linge mouillé dans les intérieurs rafraîchit l’atmosphère. Par effet d’évaporation, l’humidité absorbe en effet une partie de la chaleur. Passer un coup de serpillière chez vous, notamment sous vos fenêtres produira également cet effet.

Débrancher les appareils électroniques
Pour baisser la température de son habitation, mieux vaut débrancher les appareil électriques quand ils ne sont pas utilisés, car ils produisent en permanence de la chaleur, et augmentent ainsi la température ambiante. Bien entendu, éviter autant que possible d’utiliser vos plaques chauffantes ou votre four.

Acheter des plantes vertes
Les plantes sont des climatiseurs naturels, car elles libèrent de la vapeur d’eau, qui rafraîchissent les intérieurs. Elles « entretiennent, par évapo-transpiration, une ambiance de fraîcheur », confirme le site service public.fr. (cliquez ici)

Publicités
Publié dans Texte Recette Cuisine

Pavlova pomme tatin, éclats de pralines

Pavlova pomme tatin, éclats de pralinesIngrédients pour 2 personnes
– 2 pommes
– 2 meringues
– 1 cuillère à soupe de sucre roux
– 15 g de beurre
– 25 g de pralines roses

Préparation
1) Laver, sécher puis évider le cœur des pommes au vide-pomme.
2) Les émincer en fins quartiers.
3) Les faire dorer et caraméliser à la poêle avec le beurre et le sucre, à feu vif. Baisser le feu puis laisser compoter environ 10 min.
4) Écraser grossièrement les pralines.
5) Étêter les meringues puis les garnir de pommes caramélisées.
6) Parsemer en finition d’éclats de praline rose.
7) Servir tiède ou froid.

Relaxnews

Publié dans Texte Actualité divers

Cinq bons réflexes pour éviter la surchauffe de votre smartphone

smartphonesLes smartphones comptent parmi les nombreuses victimes collatérales de la canicule. La hausse des températures peut venir nuire à leur batterie et à leurs composants. Quelques réflexes permettent de s’en prémunir.

Pas moins de 0°C et surtout pas plus de 35°C. En matière de température, les smartphones ont eux aussi leurs exigences. Et à l’approche de la vague de chaleur qui touchera la France cette semaine, plusieurs réflexes simples permettent de préserver ces appareils et leurs composants.

Tous partent du même principe : limiter au maximum le réchauffement de l’appareil. Comme le précise Apple sur son site, les iPhone ne fonctionnent plus « de manière optimale » une fois passé les 35°C. Ces téléphones, ainsi que les smartphones Android, doivent impérativement être conservés en-dessous de 45°C. Cela vaut également lorsqu’ils sont éteints.
smarthphone

Cinq recommandations sont particulièrement préconisées
pour ne pas voir son smartphone ralentir ou s’abîmer

1) Ne pas le laisser au soleil.

2) Activer le mode avion dès lors que l’on n’a plus besoin d’utiliser son téléphone. La recherche de réseau, en sollicitant le modem, peut en effet faire chauffer l’appareil et ses composants internes. La simple activation de ce mode permet également d’économiser la batterie, qui tend à s’épuiser plus vite en cas de fortes chaleurs.

3) Limiter la prise de photos et de vidéos. Ces simples fonctionnalités contribuent elles aussi à réchauffer l’appareil. Elles font surtout fondre son autonomie. De manière générale, mieux vaut éviter le recours aux applications énergivores, telles que Snapchat ou Instagram.

4) Ne pas placer son smartphone derrière le pare-brise de sa voiture pour l’utiliser en tant que GPS. Les rayons du soleil à travers la vitre peuvent lui être dommageables. Il convient plutôt de le garder à l’abri dans sa boîte à gants, par exemple en activant les fonctions CarPlay ou Android Auto, pour se voir dicté le chemin ou encore de le confier simplement à un co-pilote.

5) Ne jamais, et sous aucun prétexte, le plonger dans l’eau pour le refroidir. Les smartphones certifiés étanches risquent de s’abîmer de la sorte. Surtout, en cas de dysfonctionnement ultérieur, la garantie ne sera pas assurée. Cela vaut également pour le fait de placer son appareil dans un réfrigérateur. Le choc thermique et la condensation vont à l’encontre du bon fonctionnement du téléphone.

Si malgré toutes ces précautions, le smartphone s’avère brûlant, une solution : retirer temporairement sa coque et patienter jusqu’à ce qu’il retrouve une température normale. Et pourquoi pas, dans cette configuration d’urgence, recourir à un ventilateur USB.

Publié dans Texte Actualité divers

Qu’est-ce que le mukbang ?

mukbangVenue de Corée du Sud, la pratique du mukbang se démocratise. Mais ces vidéos de professionnels peuvent avoir un effet dévastateur pour les personnes souffrant de troubles alimentaires.

Ce n’est pas un secret : les internautes se fascinent pour les mises en scène répétitives. Une vidéo sur le “toudoum” de Netflix en boucle pendant 10 heures ?  Plus de 600.000 vues. La chaîne d’un Coréen qui se filme pendant des heures en train de réviser à son bureau ?  400.000 abonnés. Rien d’étonnant donc que depuis plusieurs années, des vidéos de personnes qui mangent en se filmant fassent des centaines de milliers de vues. Cette pratique venue tout droit de Corée s’appellent le “mukbang”, contraction de “manger” (muk-ja) et “diffuser” (bang-song) en coréen.

La tendance a rapidement gagné les autres pays et notamment les États-Unis. Signe que le mukbang se démocratise, le New-York Times a consacré début juin un long portrait à l’américaine Bethany Gaskin, considérée comme la reine du mukbang aux États-Unis. Sa chaîne YouTube Bloveslife compte 1,9 millions d’abonnés. Elle affirme que son activité lui a rapporté environ 1 million de dollars.

En France, le phénomène n’a pas pris autant d’ampleur. Aucune chaîne spécialisée sur le sujet n’a de succès. Certains youtubeurs français s’adonnent toutefois au mukbang le temps d’une vidéo comme le candidat à l’Eurovision 2019 Bilal Hassani, ou encore les youtubeuses Jahan & Romane. Mais contrairement aux contenus produits par les stars du genre, il n’est pas question ici d’ingurgiter d’importantes quantités de nourriture, plutôt de discuter avec ses abonnés.

Pourquoi le mukbang fascine ?
“Nous avons soif de connexion. La majorité des Coréens, qui vivent à Séoul (10 millions d’habitants!), vivent dans de minuscules appartements […]. Manger et parler autour d’un repas s’est avéré être une façon de se sentir proche des autres, même virtuellement”, expliquait le blog TheInterCulture en 2014, un an avant que le phénomène explose dans le monde entier.

Cet argument de la solitude est souvent avancé par les fans. En 2015, le média Vice consacrait un long reportage au mukbang qui fut très mal accueilli par les fans. À ce jour, il cumule près de 4 millions de vues. Des adeptes ont à l’époque reproché aux journalistes de diaboliser et moquer cette pratique. “Je peux comprendre pourquoi cela semble étrange pour des gens qui ne sont pas familiers avec le concept, mais c’est comme regarder un vlog ou quelqu’un se maquiller sur YouTube”, argumente un blogueur.

Mais le mukbang est-il si inoffensif  ?
Les “stars” du mukbang sont généralement de corpulence normale malgré les grandes quantités de nourriture ingérées. Comme Matt Stonie, un Américain qui a d’ailleurs participé au concours du plus gros mangeur, ou la célèbre youtubeuse coréenne Hyunee. Dans son entretien au New York Times, l’américaine Bethany Gaskin précise d’ailleurs ne pas avoir pris de poids depuis qu’elle a commencé son activité, car elle ne mangerait que lorsqu’elle se filme pour sa chaîne, soit deux fois par jour.

Mais comment font-ils ?
“Je ne pense pas que ces personnes soient de vrais boulimiques. Le but des boulimiques n’est pas de manger mais de se remplir vite et beaucoup, sans pouvoir se contrôler. Pratiquer le mukbang serait trop culpabilisant”, décrypte Philip Gorwood, psychiatre, chef de service à l’hôpital Saint-Anne et co-auteur d’une étude sur l’anorexie.

“Ils développent probablement des stratégies pour dilater leur estomac et rendre ces concours du plus gros mangeur tolérable pour leur corps”. Comme compenser avec une activité sportive intense. Mais ces vidéos pourraient avoir un impact dévastateur pour les personnes qui souffrent de troubles alimentaires.

“Les patients boulimiques ont souvent honte de leur comportement. Et ces vidéos pourraient banaliser voir valoriser ces comportements essentiellement malsains”, fait valoir le docteur Philip Gorwood.

Dans tous les cas, mieux vaut regarder tout cela avec prudence et se rappeler que ces stars du mukbang restent des professionnels, comme n’importe quel participant aux compétitions du plus gros mangeur, une institution aux États-Unis.

Publié dans Texte Actualité divers

Quels aliments choisir pour mieux affronter la chaleur ?

quels aliments choisir pour mieux affronter la chaleurAlors que la canicule s’empare de l’Hexagone à partir de ce lundi, des gestes de prévention élémentaires s’imposent. Fraises, melons, concombres …  Il est recommandé d’opter pour une nourriture fraîche et légère pour affronter le mercure écrasant.

Frais et léger, c’est le mot d’ordre pour remplir les assiettes en cette période de fortes chaleurs. Tomates, concombre, melon, pastèque …  Quand le mercure frôle les 40°C, les aliments riches en eau sont rois.

« Dans les fraises, on est à plus de 90% d’eau, idem pour le melon et le pamplemousse. La salade et le concombre contiennent 97% d’eau, ainsi l’essentiel de ce que vous mangez est composé d’eau, ça vaut vraiment le coup » pour ne pas être déshydraté, explique sur BFMTV le nutritionniste Jean-Michel Cohen.

Pour cuisiner les légumes, mieux vaut éviter les matières grasses, un simple filet d’huile d’olive suffit. Manger trop gras ou en grande quantité nécessite beaucoup d’énergie pour la digestion, ce qui génère de la chaleur supplémentaire. Pour les desserts, restez légers en mettant l’accent sur les fruits. Riches en sels minéraux, ils permettent de compenser la perte liée à la transpiration.

Privilégier les boissons chaudes
Autre paramètre essentiel : boire de l’eau. Il faut s’hydrater davantage en cas de canicule et boire de l’eau régulièrement pour compenser ce que l’on perd en transpirant. Pour autant, il ne faut pas boire en quantité excessive, cela peut être dangereux. Par ailleurs, l’alcool, difficile à supporter en cas de fortes chaleurs, est à éviter. Le café et les sodas sont également à bannir durant la canicule, rappelle la Chaîne météo qui conseille de privilégier les boissons chaudes, comme le thé à la menthe.

« L’avantage de cette boisson chaude est qu’elle vous fera transpirer, permettant ainsi à votre corps de mieux évacuer la chaleur », détaille la Chaîne météo. Et de conclure : « En buvant trop froid, votre corps ne transpire plus et n’évacue plus la chaleur, il comprend qu’il fait froid et qu’il doit conserver la chaleur. Cela aura pour effet d’augmenter votre sensation d’inconfort par temps de canicule. »

Publié dans Texte Recette Cuisine

Pommes de terre à la faisselle

Pommes de terre à la faisselleIngrédients pour 2 personnes
– 2 belles pommes de terre (monalisa, charlotte)
– 1 échalote
– 1 brins de basilic
– 200 g de faisselle
– 25 g de crème fraîche épaisse
– 1 pétales de tomates confites
– piment d’Espelette (à convenance)
– 25 g de roquette
– sel et poivre du moulin

Préparation
1) Brosser et laver la peau des pommes de terre, les éponger et les cuire à la vapeur pendant 20 minutes (en fonction de leur grosseur), puis les laisser refroidir (environ 1 heure).
2) Éplucher, laver et hacher l’échalote.
3) Laver, essuyer et émincer le basilic (en conserver quelques feuilles pour décorer).
4) Placer la faisselle et la crème dans un petit saladier, mélanger. Ajouter l’échalote, le basilic, du sel et du poivre. Vérifier assaisonnement. Placer au frais.
5) Tailler les tomates confites en lamelles.
6) Une fois que les pommes de terre ont refroidi, les creuser avec une cuillère parisienne. Garnir chaque pomme de terre avec la préparation à base de faisselle, disposer quelques lamelles de tomates confites, saupoudrer de piment et décorer d’une feuille de basilic.
7) Servir en entrée, accompagné de roquette.

Relaxnews