Publié dans Texte Humour

C’est la crise

Les boulangers ont des problèmes croissants.
Chez Renault la direction fait marche arrière, les salariés débrayent.
A EDF les syndicats sont sous tension.
Les bouchers se battent pour défendre leur bifteck.
Les éleveurs de volaille sont les dindons de la farce, ils en ont assez de se faire plumer.
Pour les couvreurs c’est une tuile.
Les menuisiers sont payés avec des chèques en bois.
Les kinés se massent devant les grilles de l’hôpital en revendiquant.
L’on raconte des salades aux épiciers.
Le salaire des coiffeurs frise le ridicule.
Les cyclistes sont mis au régime sans sel.
Les teinturiers meurent à la tâche et sont payé au rabais.
Les faïenciers en ont raz le bol.
Les éleveurs de chiens sont aux abois.
Les brasseurs sont sous pression.
Les cheminots menacent d’occuper les loco, ils veulent conserver leur train de vie.
Les veilleurs de nuit en ont assez de vivre au jour le jour.
Les pédicures travaillent d’arrache-pied pour de faibles revenus.
Les ambulanciers ruent dans les brancards.
Les pêcheurs haussent le ton.
Les prostituées sont dans une mauvaise passe.
Sans oublier les imprimeurs qui sont déprimés et font mauvaise impression et les cafetiers qui trinquent.

Bref, c’est la crise

Publicités
Publié dans Texte Humour

Un Homme dans un Magasin

hommeMa femme a insisté pour que je l’accompagne dans son magasinage chez Wal-Mart.

plumeComme la plupart des hommes, je trouve le magasinage «ennuyeux». Alors, hier, ma chère épouse a reçu la lettre suivante de Wal-Mart.

Cher Madame,

defenseAu cours des six derniers mois, votre mari a causé plus d’une commotion dans notre magasin. Nous ne pouvons tolérer ce comportement et nous sommes contraints de vous interdire, à vous deux, l’accès au magasin.

Nos plaintes contre Monsieur sont énumérées ci-dessous et elles sont documentées par nos caméras de surveillance vidéo.

preservatifs Le 15 juin : Il a pris 24 boîtes de préservatifs pour les mettre au hasard dans les charrettes des autres clients quand ils ne regardaient pas.

penduleLe 2 juillet : Dans les articles ménagers, il a placé tous les réveils pour se déclencher à des intervalles de 5 minutes

tomLe 7 juillet : Il a fait une traînée de jus de tomates, sur le sol conduisant à la toilette des femmes.

mms Le 4 août : Il est allé au comptoir de courtoisie et il a essayé de mettre un sac de «M&M’s» sur mise de coté.

planché Le 14 août : Il a déposé le panneau «Plancher mouillé» dans le département des tapis.

tenteLe 15 août : Il a monté une tente dans le département de camping et il proposait aux autres clients d’amener des couvertures et des oreillers.

employé Le 23 août : Quand un employé a demandé s’il pouvait l’aider, il a commencé à pleurer et à crier, «Pourquoi vous ne me laissez pas tranquille ?»

nezLe 4 septembre : Il a regardé directement dans la caméra de sécurité et l’a utilisée comme un miroir, pour se jouer dans le nez.

armeLe 10 septembre : Il a manipulé des armes à feu dans le département de chasse et pêche et il a demandé au préposé où se trouvaient les anti-dépresseurs.

camouflageLe 3 octobre : Il a rodé dans le magasin avec un regard louche, en fredonnant le thème de «Mission Impossible».

entonoirLe 15 août : Dans le service des pièces pour automobiles, il a exercé son ‘Madonna Look’ en essayant tous les différents entonnoirs.

cache Le 18 octobre : Il s’est caché dans un «rack» à vêtements et, lorsque les gens approchaient, il criait Choisis moi, choisis moi.

voixLe 21 octobre : Quand une annonce est venue du haut-parleur, il s’est couché au sol en position foetale et il a crié : «Oh non, ce sont encore ces voix »

papier wcLe 23 octobre : Il est entré dans un salon d’essayage, il a fermé la porte, il a attendu un certain temps, puis il a crié très fort, «Hey, il n’y a pas de papier toilette ici ?»

emoticone

Conseil Mesdames : «Laissez vos hommes à la maison»

Publié dans Texte Humour

L’ABC du sexe vu par les hommes

hommeA comme Anulingus
Non, il ne s’agit pas de lécher l’annulaire de votre partenaire. Quoi que, rien ne vous empêche d’essayer, après tout. Mais ce nom désigne une toute autre pratique, située plus bas, oui, voilà, plus derrière, ça y est, vous y êtes : sur l’anus de votre chéri.

B comme Branlette espagnole
Pourquoi espagnole ?  Le mystère demeure. Toujours est-il que les petits Français aussi raffolent de cette pratique consistant à se masturber entre les seins de leur partenaire. Et pas nécessairement en mangeant des tapas.

C comme Capote
En France, toutes les 5 heures, près de 3 personnes sont encore contaminées par le VIH. Alors ce n’est pas le moment de la laisser au placard. D’autant qu’il en existe pour tous les goûts : acidulée, colorée, vibrante, chauffante, phosphorescente, à se demander s’il n’y en aura pas bientôt qui feront le café. En attendant, on ne lâche pas la garde, et cet hiver aussi, on sort couvert(e).

D comme Domination
S’ils aiment avoir le dernier mot dans les discussions et avoir le dessus dans les conflits, il n’en est pas toujours de même sous la couette. Et pas besoin de faire péter la panoplie de latex pour jouer la maîtresse intransigeante et dominatrice.

E comme Embrasser
Mais si, vous savez, ce truc qu’on faisait au début de nos relations et qui consistait à coller nos lèvres à celles de l’autre, et à faire tournoyer les langues (deux en général, c’est amplement suffisant) ensemble.

F comme Fist Fucking
Également appelé Fisting, il consiste à introduire une main dans le vagin ou le rectum. Et donc à faire de votre corps un joli bracelet. Légèrement encombrant, mais tout à fait tendance.

G comme point G
Votre point G,  sa quête du Graal. Car depuis que Mr Gräfenberg a révélé son existence, et pour reprendre les propos d’un publicitaire bien connu, si à 30 ans on n’a pas trouvé celui de son partenaire, on a quand même raté sa vie. Enfin, c’est ce qu’on dit, quoi.

H comme Hurlements
S’il a développé une allergie fulgurante aux hurlements pendant les scènes de ménage, pendant les scènes d’amour en revanche sa réaction cutanée est plutôt érectile, plutôt, mais pas toujours.

I comme Impuissance
On parle d’impuissance quand l’impossibilité d’avoir une érection intervient au moins lors d’un rapport sur deux. Or, les chiffres parlent plus que les hommes : plus de 10% d’entre eux seraient concernés.

J comme Jouets sexuels
Parce que le sexe n’échappe pas aux tendances en tous genres, ne pas avoir de sextoys aujourd’hui vous propulse illico au rang de hasbeen du clitoris. Mais que pensent les hommes de nos nouveaux meilleurs amis ?

K comme Kama Sutra
Qui a eu cette idée folle, un jour de le remettre au goût du jour ?  Depuis, le missionnaire est vintage et l’amazone carrément rétro. Les courbatures, elles, systématiques et le plaisir, comme les antibiotiques, pas automatique.

L comme Langue
Pour faire monter un homme au septième ciel, donnez-lui la langue (à l’homme, pas au ciel), plutôt que de la donner au chat. Largement exploitée pour la fellation (et pour coller des timbres, mais là n’est pas le sujet), son utilisation peut pourtant être beaucoup plus variée.

M comme Masturbation
On dit la masturbation féminine plus taboue que la masturbation masculine. Au détail près suivant : si une femme avoue à son partenaire se caresser sous la douche, elle récoltera des yeux brillants d’envie. Si un homme avoue s’offrir des plaisirs solitaires, ça sera pour lui des yeux brillants de colère. Pourquoi sommes-nous à ce point inégaux devant la masturbation ?

N comme Non
Ou plutôt « N » comme « non chérie, pas ce soir ». Voilà qu’il a des migraines. Vaut mieux entendre ça que d’être sourde. Non en fait, vaut mieux pas l’entendre du tout. Car dans les mentalités, encore bien profondément ancrées, les choses sont ainsi faites : l’homme propose, la femme dispose. Si l’homme refuse, donc, il a une maîtresse. Où il ne nous aime plus. Peut-être même les deux, tant qu’à faire. Bref, c’est horrible. Et pas seulement parce que c’est terriblement frustrant.

O comme Orteils
S’il aime les avoir en éventail, peut-être adorera-t-il les avoir  dans votre bouche. Peu habituée à être sensuellement sollicitée, cette zone pourrait pourtant se révéler être celle de tous les plaisirs.

P comme point P
C’est le point G, dans sa version masculine. Il ne tire pas son nom de son inventeur qui ne s’appelle pas Präfenberg, mais de l’endroit où il se situe. Le pied ?  Le pancréas ?  Le pouce gauche ?  Que nenni, Mesdames, la prostate : une glande servant entre autres à stocker le liquide séminal, et dont la stimulation par le biais de l’anus, provoque des sensations orgasmiques.

Q comme Quotient Sexuel
Le Quotient Intellectuel permet de connaître ses aptitudes intellectuelles, le Quotient Émotionnel ses capacités émotionnelles et le Quotient Sexuel ses possibilités sexuelles, tout à fait. Vous, vous devez avoir un QI élevé. Mais qu’en est-il de votre QS ?  Autrement dit de votre potentiel érotique détectable ?

R comme Rasage
Rasage à la va-vite sous la douche ou épilation méticuleuse (et douloureuse), il n’y malheureusement pas de saisons pour la chasse aux poils disgracieux. Comme si certains d’entre eux étaient gracieux. Et si cette grosse obsession au féminin n’était qu’un petit détail au masculin ?

S comme Simulation
On croyait être les seules à pouvoir user de cette stratégie, pourtant, un quart des hommes avoue y avoir déjà eu recours. Exagération des soupirs pendant une éjaculation sans (beaucoup de) plaisir ou carrément sans éjaculation du tout (merci le préservatif qui cache toute preuve) : c’est ça aussi, l’égalité des sexes.

T comme Testicules
Sensibles à la douleur pour tous, les testicules n’en sont pas moins des zones très érogènes pour certains. Attention cependant car pour les autres, vous entrez en zone rouge en vous aventurant du côté des bijoux de famille. À vous de voir, avec douceur et dextérité, à quelle catégorie appartient votre partenaire.

U comme Uniforme
Le fameux fantasme de l’uniforme a encore de beaux jours devant lui. Mais parce que passer une nuit torride avec un pompier, un policier, un marin, un pilote de chasse et un médecin, ce n’est pas donné à tout le monde et encore moins aux femmes mariées, reste la solution de proposer à votre informaticien de mari une soirée déguisée.

V comme Verge
Appelons un chat un chat et une verge, comment d’ailleurs ? Parce qu’en le prononçant on a l’impression de se retrouver illico en cours de SVT au lycée, et qu’il y a mieux pour la libido. On laisse la verge au placard (enfin, façon de parler bien sûr) et on opte pour un autre mot. Mais lequel ?

W comme Webcam
La petite caméra est devenue grande star du sexe sur Internet. Et pas besoin de s’appeler TatianaXX69 pour vous initier au sexe virtuel et convertir votre homme à l’@plaisir.

X comme films X
S’il en existe désormais pour tous les goûts, même les plus féminins, si le cinéma du genre se démocratise et ne fait plus systématiquement hurler (de colère, entendons-nous bien) dans les chaumières quand sa présence est démasquée, il n’en reste pas moins qu’une telle découverte n’amuse pas souvent. Et questionne toujours.

Y et Z  ?
Pour ces deux lettres, on avait bien pensé à yoyo et zizi,
et puis finalement on a abandonné l’idée.
On n’avait rien à dire sur le second.

Publié dans Texte Humour

L’ABC du sexe vu par les femmes

femme sensuelA comme Amazone
La position est presque vintage mais, comme les sacs à main, on ne s’en lasse pas. Et pour une raison simple : c’est celle, de l’avis féminin presque unanime, qui permet le plus facilement, grâce à une stimulation clitoridienne simultanée à la pénétration, d’atteindre l’orgasme

B comme Bedaine
Le mot est vilain mais ce qu’il désigne, pas toujours. On s’explique : si vous connaissez la désagréable impression d’avoir plus de seins que votre compagne, vous comprendrez facilement la non moins désagréable impression, pour nous les femmes, de peser plus lourd que vous. Votre bedaine est, comment dire, décomplexante.

C comme Clitoris
Orgasme clitoridien, vaginal, les deux, ni l’un ni l’autre, on ne va pas rentrer dans le débat, mais plutôt dans le vif du sujet. Pour faire simple, tentez de considérer cet organe érectile comme un petit pénis. Siège de tous les plaisirs, donc, mais fragile, aussi. Et capricieux, parfois. À prendre avec des pincettes, toujours.

D comme doigts
Nul besoin de faire des pieds et des mains pour séduire votre dulcinée, l’attirance et le désir sont parfois à portée de doigts. Dire que c’est ce que l’on regarde (presque) en premier n’est pas une esquive pseudo romantique ni une excuse très hypocrite. Que les choses soient dites : vos doigts, messieurs, sont dotés d’un potentiel érotique violent, car c’est à partir d’eux qu’on établit, bien involontairement et inconsciemment, un portrait robot de votre sexe.

E comme épilation
Avant de lire ce paragraphe, merci de respecter une minute de silence pour le budget, le temps et la souffrance consacrés à faire place nette sur notre peau pour votre bonheur. Une conclusion s’impose. Vous nous devez bien un petit retour d’ascenseur. Ne cherchez pas trop loin, la solution est là, oui, juste derrière vous. Sur votre dos, précisément, si vous êtes concerné par cette pilosité controversée.

F comme Fellation
Vous en raffolez (de rien pour le scoop, c’est cadeau), et rares sont les femmes qui la détestent vraiment, alors pour que tout soit pour le mieux dans le meilleur des mondes, reste un détail à régler : savoir comment s’y prendre, exactement. Votre mission, si vous l’acceptez : guider votre partenaire dans la quête complexe de votre plaisir, par des mots, des caresses, des encouragements et des explications légères, l’air de rien, en évitant de sortir tableau noir et schéma.

G comme Gémir
Au lit, on n’aime pas les blancs, voilà, c’est dit. Rien de raciste là-dedans, entendons par « blancs » les silences religieux à des moments peu religieux. Même si vous n’êtes pas un grand expressif, sachez que le silence n’est pas toujours d’or.

H comme Humeurs
Elles sont également appelées « coquelicots » par les plus romantiques, et « règles » par les plus pragmatiques. Elles sont physiquement fatigantes, parfois douloureuses et éprouvantes pour nous. Pour vous aussi, psychologiquement, par ricochet. Mais ce n’est pas notre faute, c’est les hormones. À faire donc : être irréprochable. Et attendre que ça passe. À éviter : dégainer le redoutable : « T’as tes règles ou quoi ? » à la première contrariété.

I comme Imagination
Vous l’avez lu, vu, entendu, relu-vu-entendu, les hommes ont un plaisir plus mécanique que les femmes, dont le désir s’enrichit de constructions mentales. Bon ok, ça sonne un peu : « Vous êtes des bœufs, nous des créatures subtiles et délicates. » Pourtant, loin de nous cette idée. Une chose est sûre, c’est que l’imaginaire a chez nous des vertus libidineuses certaines.

J comme Jouir
Quand on vous dit qu’on peut avoir beaucoup de plaisir sans jouir, ce n’est ni pour être démago, ni pour être réconfortante et ménager votre virilité. C’est la vérité pure et dure, croix de bois, croix de fer, si on jouit pas, vous n’irez pas enfer.

K comme slip Kangourou
Après l’épilation, la cellulite et accessoirement le travail, encore une injustice dans l’égalité hommes femmes. On se sent moche quand on passe la journée avec de la lingerie dépareillée, ils se sentent rois du monde dans leur nouveau Kangourou à deux euros parce qu’il n’a pas de trous. Camarades, ça ne peut plus durer.

L comme Lingerie
Sans transition, passons du slip kangourou à la lingerie fine. Et au mystère qui y est associé : est-ce que vous aimez vraiment ça, ou est-ce qu’on est les seules à se monter la tête là-dessus ?   Parce qu’on vous rappelle quand même qu’on se ruine en parures, qu’on se serre dans des corsets, qu’on se moule dans des bonnets serrés. Et qu’on n’a même pas le temps de fièrement les exhiber que vous les avez déjà enlevés.

M comme Migraine
Un récent sondage Ifop réalisé pour Lilly Institute a révélé que 33% des femmes ont déjà donné une excuse bidon pour échapper au câlin. La migraine est l’argument choc pour 28% d’entre elles.

N comme Nudité
C’est un des grands mystères féminins. Pourquoi votre femme, avec qui vous venez de vivre un quart d’heure (ou plus) d’une intensité érotique rare, que vous venez de voir sous toutes les coutures, surtout les plus intimes, s’entête-t-elle à se couvrir les fesses en se levant du lit ? Parce que …

O comme Orgasme
Nous ne sommes pas égaux devant l’orgasme, et pas pareils après l’orgasme, histoire de compliquer encore un peu la tâche. À l’heure où les hormones libérées par la jouissance ne donnent aux hommes (à la plupart en tout cas) qu’une seule envie : pioncer. Nos hormones à nous n’en demandent qu’une autre : parler. Malheureusement, les deux sont difficilement compatibles.

P comme Phéromones
Ces substances chimiques comparables aux hormones agissent comme des transmetteurs d’informations entre les individus de la même espèce. Pour ces messagers pas comme les autres, mention très bien dans la rubrique « sexe », où les renseignements échangés sont essentiels. Par exemple, certains papillons détectent un partenaire sexuel à plus de 10 kilomètres. Chez nous autres les humains, les messages sont plus discrets, mais non moins utiles et décisifs.

Q comme Quickie
Au rang des clichés les plus répandus sur les femmes : elles n’ont pas le sens de l’orientation (avec un GPS, ça va très bien, merci), et ne jurent que par les préliminaires. Et bien en vrai, c’est même pas vrai.

R comme Routine
Le fameux ennemi du couple, de la passion, et des matins qui chantent. Et de la libido, aussi, parfois. Si vous voulez la combattre, attendez un peu avant de relooker votre chambre à coucher en boudoir géant, ou d’y faire venir une troupe de saltimbanques.

S comme Stimulation
Ça ne vous est jamais arrivé de tomber sur une femme qui simulait ?  Vous en êtes sûr ?  Vous êtes mignon. D’ailleurs, avec vous les femmes ont un orgasme à chaque fois ?  C’est une certitude ?  Vous êtes drôle, bon on ne voudrait pas vous casser le moral mais tout ça est quand même peu probable. Mais non, simuler n’est pas tricher. C’est beaucoup plus subtil que ça.

T comme Taille
Si on vous dit que plus c’est petit, plus c’est mignon, vous allez croire qu’on se moque de vous. Si on vous dit que la taille, ça ne veut rien dire, vous allez croire qu’on vous rassure. Et vous vous tromperez. Toutes proportions gardées, bien évidemment.

V comme virginité
La perte de la virginité est un moment qui s’inscrit sans doute plus profondément et intimement dans l’esprit des femmes que dans celui des hommes. Pour des raisons physiologiques d’abord (on « perd » quelque chose, l’hymen en l’occurrence, contrairement aux hommes), mais psychologiques aussi : on accueille en nous un « corps étranger », là où l’homme « ne fait qu’entrer ».

X comme films X
Finies vos soirées en solo le premier samedi du mois sur Canal. Le porno se démocratise et se féminise, et vous pourriez bien désormais avoir de la compagnie.

On connaît notre alphabet
Pour les lettres U, W, Y et Z
on compte sur vous pour vous éclairer.

Publié dans Texte Humour

Exercices d’articulation

Vous connaissez ces petits exercices d’articulation en français ?
Il faut les répéter de plus en plus vite.

1) Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches ou Archi-sèches
2) Un dragon gradé dégrade un gradé dragon.
3) Ces six saucissons-ci sont si secs qu’on ne sait si s’en sont.

On croit que la langue Française est compliquée,  essayez en Anglais

Français :
Trois sorcières regardent trois montres Swatch.
Quelle sorcière regarde quelle montre Swatch ?

Anglais :
Three witches watch three Swatch watches.
Which witch watch which Swatch watch ?

Et maintenant, pour les spécialistes

Français :
Trois sorcières suédoises et transsexuelles
regardent les boutons de trois montres Swatch suisses.
Quelle sorcière suédoise transsexuelle regarde quel bouton
de quelle montre Swatch suisse ?

Anglais : Accrochez-vous
Three Swedish switched witches watch three Swiss Swatch watch switches.
Which Swedish switched witch watch which Swiss Swatch watch switch ?

On peut aller se rhabiller avec nos chemises de l’archiduchesse

Publié dans Texte Humour

Les hommes se bidonnent avec la langue française

Roland MagdaneLa langue française est quand même bizarre. Pourquoi dit-on UN tabouret et pourquoi UNE chaise ?   LE tabouret a-t-il des petits attributs qu’on n’a pas vus ?

Pourquoi, dès que c’est UNE galère, c’est tout de suite au FÉMININ ?   LA pluie, LA neige, LA grêle, LA tempête, tout ça, c’est pour vous les FEMMES.

Nous, c’est LE soleil et LE beau temps, LE paradis.

Vous, vous n’avez pas de chance : LA cuisine, LA bouffe, LA poussière, LA balayeuse.

Nous, c ‘est LE café, dans LE fauteuil avec LE journal, en écoutant LE hockey, et ça pourrait être LE bonheur, si vous ne veniez pas mettre LA chicane.

Pour retrouver LE calme, je crois qu’on devrait laisser LE genre décider.

Vous pouvez regarder LA télé, mais on choisit LE poste. Si LA télécommande vous appartient, on en a LE contrôle.

Mais, ne voyez aucun sexisme là-dedans. Oh non, d’ailleurs, entre parenthèses, je vous signale que LE mot sexe n’a pas de FÉMININ. On ne dit pas UNE sexe, on dit LE sexe d’UNE FEMME, ou même LE clitoris.

Par définition, LE plaisir est donc pour les hommes. Car, si les préliminaires sont rapides, c’est qu’ils ne font qu’UN préliminaire. Plus que ça, c’est UNE perte de temps. Après avoir obtenu UN orgasme, les hommes se retournent pour trouver LE sommeil, pendant que les femmes vivent UNE frustration.

D’ailleurs, dès que c’est sérieux, comme par hasard, c’est tout de suite au MASCULIN. On dit UNE rivière, UNE p’tite rivière, mais UN fleuve ou UN océan. On dit UNE trottinette , mais UN avion à réaction!

Et, quand il y a UN problème dans UN avion, c’est tout de suite UNE catastrophe. Hé ! Hé ! Alors, c’est toujours à cause d’UNE erreur de pilotage, d’UNE mauvaise visibilité, bref à cause d’UNE connerie. Et alors, attention ! Dès que LA connerie est faite par UN HOMME, tout de suite, ça ne s’appelle plus UNE connerie, ça s’appelle UN impondérable.

Enfin, moi, si j’étais vous les FEMMES, je ferais UNE pétition. Et il faut faire très très vite parce que votre situation s’aggrave de jour en jour. Il n’y a pas si longtemps, vous aviez LA logique, LA bonne vieille logique FÉMININE. Ça, nous a pas plu, nous les HOMMES, et on a inventé LE logiciel.

Mais, vous avez quand même quelquefois de petits avantages : on a LE mariage, LE divorce, vous avez LA pension et LA maison. Vous avez LA carte de crédit, on a LE découvert.

Mais, en général, LE TYPE qui a inventé LA langue française ne vous aimait pas beaucoup.

Il n’a pas pu s’empêcher de mettre UN accouchement. Vraiment MASCULIN, UN accouchement. Ah ça, des erreurs comme ça, il en a fait plein : UN sac à main, c’est viril à mort. UN soutien-gorge, c’est pour les camionneurs. LE maquillage, LE rouge à lèvres. Il s’est trompé dans l’autre sens aussi : UNE moustache, ça c’est LA FÉMINITÉ poussée à son comble. UNE testicule, alors là, je sais pas comment IL a fait pour se tromper, parce que très tôt dans LA vie, on découvre qu’UNE couille, ce n’est pas ce qu’il y a de plus FÉMININ.

Même les aveugles font LA différence. Ben LUI, IL n’a rien vu :  » Hein ?  UNE couille ?  Kécécéça ?   Oh ben, ça doit être FÉMININ, À moins que LA langue française a été inventée par UN travesti.

Bon, alors, depuis que je sais ça, je fais très attention quand je parle à UNE FEMME pour pas LA vexer. Maintenant, je fais LE cuisine, après je fais LE vaisselle et je regarde LE télé en me grattant UN testicule.

Roland Magdane

Publié dans Texte Humour

Code SMS des générations

Code SMS des jeunes

LOL Laughing out Loud : rire à gorge déployée
PTDR :  PéTé De Rire PTDRTS :  PéTé De Rire Tout Seul
MDR : Mort De Rire / OMG : oh my God / TG : ta gueule
CC : coucou / TJR : toujours / SLT : Salut / TFK : tu fais quoi
JTDR :  j’ t’ adoreTAF :  devoir / BJR CCV : bonjour comment ça va
JTM : je t’aime / TKT : t’inquiète

barre separationCode SMS des séniors

CLD : Chez Le Docteur / EMA : Enterrement Meilleur Ami(e)
ACR : Apporte la Chaise Roulante / ATD : Apporte Ton Déambulateur
CPM : Couverture Par Mutuelle / OSVCS : On Se Voit au Club des Seniors
JCAC : Je Conduis Avec une Couche / JOOJS : J’ai Oublié Ou Je Suis
LPPF : La Pile du Pacemaker est Faible / EDBE : Encore Des Brûlures d’Estomac
JSC : Je Suis Constipé / PMDER : Perdu Mes Dents En Riant
OMDUG : Oh Mon Dieu, Un Gaz / JEDT : Je t’Écris Des Toilettes
JTLLA : Je Te Laisse, Le Laxatif Agit