Publié dans Texte Actualité divers

Vous pouvez acheter cette maison à 1,1 millions d’euros pour 16 euros

canadienne organise un concours pour gagner sa maison luxueuse, à seulement 16 euros l'entréeUne Canadienne organise un concours pour gagner sa maison luxueuse, à seulement 16 euros l’entrée.

Au lieu de passer par le traditionnel circuit de vente, une femme canadienne a décidé d’offrir sa maison au plus méritant d’un concours de rédaction. Avec une mise de 16,50 euros (25 dollars canadiens) et un essai de 350 mots, vous pourriez être sélectionnés pour gagner une maison de 3 chambres, au bord d’un lac et évaluée à 1,1 millions d’euros (1,7 millions de dollars canadiens). Située à Millarville dans l’Alberta, la maison luxueuse est idéalement placée proche de la grande ville de Calgary tout en étant nichée au milieu des plaines et montagnes verdoyantes de l’Ouest du Canada.

Le concours, lancé sur Facebook le 5 janvier sous le nom de « Write a Letter, Win a House », est ouvert jusqu’à début avril. Alla Wagner, la propriétaire de la maison, demande aux participants de répondre, en 350 mots, à la question suivante : « Pourquoi emménager dans cette maison de rêve changera votre vie? » L’organisatrice du concours dit avoir été inspirée par une mode récente aux États-Unis, qui consiste à offrir des biens immobiliers à travers un concours.

Si il y a un intérêt solidaire à cette pratique, offrant une chance « égale » à tout le monde sur des biens de luxe, c’est aussi un moyen d’éviter le traditionnel circuit de vente, en esquivant ses aspects négatifs. Alla Wagner affirme donner sa maison car sa santé se détériore, et son chez-soi ne convient plus à ses besoins médicaux. La propriétaire indique que le concours ne sera mené à terme que si le volume d’entrée comble le prix de vente de la maison, soit 68 000 participants à 25 dollars l’entrée. Si l’objectif n’est pas atteint avant la fin du concours, tout le monde sera remboursé, si l’on en croit les termes et conditions de l’événement.

Un panel de juges analysera les rédactions envoyées à Alla Wagner, et l’histoire la plus touchante et originale permettra à son auteur(e) de poser ses valises dans la belle propriété au bord du lac. Pour vous inspirer, un petit tour de la maison canadienne :

 

Publicités
Publié dans Texte Actualité divers

L’Allemagne craint la fin du liquide avec la disparition du billet de 500 Euros

billet de 500 eurosPeu d’Allemands en ont déjà eu en main, et peu de commerçants l’acceptent.

Pourtant, la disparition programmée du billet de 500 euros fait débat en Allemagne, où ces billets seront émis jusqu’au 26 avril. Certains y voient le début de la fin du liquide.

Avec une correspondante à Berlin, Nathalie Versieux
La scène pourrait sembler insolite ailleurs. En Allemagne, elle est presque courante : déposer sur le bureau du concessionnaire un paquet de billets de 500 euros, pour acheter sa dernière Daimler ou BMW. L’Allemagne est le pays d’Europe qui compte le plus de transactions en liquide. Il y a quelques années encore, la plupart des commerçants n’acceptaient pas le paiement électronique à cause des frais plus élevés de la transaction.

Les jeunes utilisent plus le paiement électronique
« C’est effectivement un phénomène allemand que beaucoup de citoyens sont toujours très attachés à l’argent liquide pour effectuer leurs achats, par exemple dans l’automobile, ou pour les gros achats en électronique, rappelle Günter Patz, vice-président de la fédération de la distribution HBB.

Pour l’alimentaire, on doit en être à 30% à 40% seulement d’achats par carte bancaire. Pour les articles plus coûteux, comme l’électronique ou la mode, c’est entre-temps plus, avec 75% à 80% de paiement par carte. »

Les choses changent en effet lentement. Les jeunes notamment utilisent de plus en plus souvent la carte pour effectuer leurs achats. Le patron de la Deutsche Bank prévoit même la disparition pure et simple du liquide d’ici 10 ans.

Une vision encore inimaginable pour les Allemands : 8% seulement sont favorables à la disparition de pièces et de billets. En moyenne, un Allemand a toujours 103 euros en liquide en poche, contre 32% pour les Français.