Publié dans Texte Actualité divers

Les Baléares adoptent une loi contre le tourisme de l’alcool

Les Baléares adoptent une loi contre le tourisme de l'alcoolElle interdira notamment la promotion de la consommation d’alcool, les open-bars, les « happy hours », toute réduction sur les boissons alcoolisées ainsi que les tournées des bars organisées.

Le gouvernement régional de l’archipel espagnol des Baléares a adopté vendredi une loi pour combattre le tourisme basé sur la consommation effrénée d’alcool dans certaines localités côtières prisées des jeunes Européens.

« C’est la première loi adoptée dans toute l’Europe restreignant la promotion et la vente d’alcool dans certaines zones touristiques », a assuré le gouvernement des Baléares dans un communiqué.

Cette loi sera appliquée dans trois zones connues pour les excès des jeunes touristes: les plages d’Arenal et de Magaluf et une zone de bars dans la localité de Sant Antoni de Portmany.

Interdiction des « happy hours » et des tournées des bars
Elle interdira la promotion de la consommation d’alcool, les open-bars, les « happy hours », toute réduction sur les boissons alcoolisées ainsi que les excursions éthyliques connues sous le nom de « pubcrawling », qui consistent à faire la tournée des bars.

Le gouvernement régional a aussi décidé de s’attaquer dans l’ensemble de l’archipel à la pratique du « balconing », qui consiste à sauter de balcon en balcon ou d’un balcon dans une piscine et qui a entraîné plusieurs accidents mortels ces dernières années. Déjà sanctionné dans certains municipalités, le « balconing » sera interdit sur tout l’archipel et sanctionné d’amendes allant de 6.000 à 60.000 euros « pour celui qui le pratique et celui qui le permet ».

Jusqu’à 600.000 euros d’amende
Globalement, la loi prévoit des sanctions financières allant jusqu’à 600.000 euros pour les contrevenants aux nouvelles règles, dont les bars organisant des open-bars ou des « pubcrawlings ». Le but de cette loi est d’imposer « un changement réel du modèle touristique de ces destinations », a écrit le gouvernement régional.

Composé des îles de Majorque, Minorque, Ibiza et Formentera, l’archipel des Baléares a reçu en 2018 près de 14 millions de touristes. Ce qui en fait la deuxième région touristique d’Espagne, qui est pour sa part la deuxième destination touristique mondiale.

Connus pour leurs eaux cristallines et leurs criques, les Baléares attirent une clientèle de jeunes Européens venus faire la fête dans le cadre d’offres à bas coût. Un phénomène qui fait enrager certains des habitants de l’archipel et que le gouvernement local essaie déjà de limiter depuis plusieurs années.

Publié dans Texte Recette Cuisine

Galette des rois aux pommes Tatin

galette-des-rois-aux-pommes-tatin.jpgIngrédients
Pour la garniture pomme tatin
– 4 pommes
– 20 g de beurre
– 40 g de sucre cassonade
Pour la frangipane
– 80 g de beurre mou
– 80 g de sucre semoule
– 125 g de poudre d’amande
– 2 œuf
– 2 pâtes feuilletées
En option
– un trait d’amaretto ou de rhum

Préparation
1) Préchauffer le four à 180°C.
2) Laver les pommes, les sécher puis les tailler en dés.
3) Dans une grande sauteuse faire chauffer beurre puis ajouter le sucre. Laisser colorer quelques instants puis ajouter les pommes. Bien mélanger de sorte que les pommes soient bien colorées puis couvrir. Faire mitonner environ 15 minutes en remuant de temps en temps.
4) Préparer la frangipane : dans un saladier verser le sucre et ajouter le beurre. Bien mélanger. Ajouter l’œuf et la poudre d’amande. En option : parfumer d’un trait d’amaretto ou de rhum. Battre à la fourchette pour obtenir un mélange homogène. Réserver au frais.
5) Placer une pâte feuilletée sur une plaque de cuisson garnie d’un papier sulfurisé (ou dans une tourtière antiadhésive). La piquer à la fourchette.
6) Répartir dessus la frangipane (attention bien à garnir entièrement la pâte, jusqu’au bord) puis les pommes façon Tatin. Placer la ou les fève(s) 7) Refermer la galette en posant la seconde pâte sur les pommes. Pincer fermement ensemble les bords des deux pâtes pour bien fermer la galette (pour éviter que la frangipane coule et s’échappe durant la cuisson). Réaliser au centre de la galette une petite cheminée avec un morceau de papier sulfurisé. Badigeonner au pinceau le dessus de la galette avec le jaune d’œuf afin qu’elle dore bien à la cuisson.
8) Enfourner pour 10 minutes de cuisson à 200°C puis baisser à 170°C et poursuivre la cuisson encore 20 minutes
9) Servir chaud, tiède ou froid selon le goût et l’organisation.

Relaxnews

Publié dans Texte Recette Cuisine

Champagne ardent

champagne-ardent.jpgIngrédients pour 2 personnes
– 1 bouteilles de champagne brut frappé
– 1 petit morceau de rhizome de gingembre frais
ou la valeur de 2 cuillère à soupe de gingembre surgelé
– 20 g de sucre en poudre
– 2 litchis

Préparation
1) Éplucher et râper le gingembre.
2) Le mettre avec le sucre dans une petite casserole.
3) Ajouter 15 cl d’eau, porter sur feu vif et laisser cuire jusqu’à consistance d’un sirop épais, sans laisser colorer (environ 5 minutes).
4) Laisser complètement refroidir et filtrer.
5) Éplucher les litchis et les réserver au frais.
6) Au moment de servir, disposer un litchi au fond de chaque verre tulipe.
7) Verser 1 centimètre de sirop de gingembre par-dessus et compléter avec du champagne bien frappé.
8) Servir très frais.

Note : A consommer avec modération

Publié dans Texte Recette Cuisine

Carpaccio de dorade aux agrumes

Carpaccio de dorade aux agrumesIngrédients pour 2 personnes
– 267 g de filet de dorade rose (ou de bar)
– 1 oranges
– 1 pamplemousse rose
– 2 cuillère à soupe d’huile Epi d’Or Céréales et Fruits
– 1 cuillère à soupe de pastis
– 1 brins d’aneth ou de ciboulette
– sel et poivre

Préparation
1) Mettez la dorade dans le congélateur environ 15 minutes pour la raffermir.
2) Pelez les agrumes à vif et détachez les quartiers tout en conservant le Jus.
3) Mélangez l’huile avec le pastis et le jus des agrumes.
4) Déposez sur un plat les filets de dorade taillés en lamelles très fines.
5) Arrosez de sauce et posez dessus les quartiers d’agrumes. Parsemez d’herbes, sel et poivre.
6) Réservez au réfrigérateur 15 minutes.

Publié dans Texte Actualité divers

Entre modération et polémiques, le « Dry january » débute ce mercredi en France

dry januaryInitialement porté par l’État, ce défi, qui consiste à réduire sa consommation d’alcool, est désormais organisé par une trentaine d’associations.

Lancée en 2013 en Angleterre, l’opération « Dry january », (comprendre « Janvier sec »), est sur le point d’être lancée en France, alors qu’approche la nouvelle année. À partir de ce mercredi, une trentaine d’associations proposent en effet d’arrêter, ou du moins réduire, sa consommation d’alcool pour le mois à venir.

« C’est une campagne mobilisatrice, ludique, pour s’essayer individuellement et collectivement à une pause pendant un mois, après la période des fêtes », expliquait Nathalie Latour, déléguée générale de la Fédération addiction, l’une des associations organisatrices.

Initialement, le projet, inédit en France, aurait dû être porté par l’État. Mais, selon les associations organisatrices, elles l’accusent d’avoir renoncé mi-novembre après une rencontre entre Emmanuel Macron et les producteurs de champagne.

De virulents opposants
De fait, l’idée même du « Dry january » rencontre de nombreux opposants. Début décembre, une tribune publiée dans Le Figaro, et signée par plusieurs célébrités dont Cyril Lignac, Guy Savoy ou Pierre Arditi demandait d’arrêter « de culpabiliser les amateurs de vin ».

« Cette initiative me (Philippe Claudel, auteur de la tribune, NDLR) consterne. Et je ne sais si la placer de plus en janvier, mois de Saint-Vincent, patron des vignerons, relève de la simple bêtise ou de la provocation », peut-on par exemple lire.

Bernard Farges, président de la CNAOC (Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux de vie de vin à Appellations d’Origine Contrôlées) y voit quant à lui une volonté « d’arriver à l’interdiction de consommation, c’est ça qui est derrière ».

Une accusation balayée par Nathalie Latour, qui de son côté assure qu’il n’existe « aucune volonté de prohibition ni d’abstinence totale, ce n’est pas du tout une campagne moralisatrice ni hygiéniste ».

« Ces produits ont une place importante dans la culture française. Mais il faut équilibrer les enjeux économiques, sociaux et de santé », explique-t-elle encore.

Des bienfaits réels
Reste que, selon le site de l’événement, les bénéfices d’une telle pause sont réels. En vrac, 71% des participants dormiraient mieux, 86% réaliseraient des économies d’argent, et 67% ont amélioré leur capacité de concentration.

« Les résultats sont intéressants, à court et moyen/long terme : les personnes qui ont participé arrivent ensuite à mieux réguler leur consommation d’alcool », assure Nathalie Latour.

Afin de leur venir en aide, le « Défi de janvier » s’appuie sur un site détaillé, où l’on peut s’inscrire et trouver des dépliants et des posters. « Les restaurants, les collectivités qui le souhaitent peuvent les imprimer et les afficher », complète-t-elle.

On peut également y télécharger une application en anglais baptisée Try Dry. Créée par l’association Alcohol Change, à l’origine du « Dry january » anglais, elle permet d’aider à atteindre ses objectifs lorsqu’on diminue ou arrête sa consommation d’alcool.

La consommation d’alcool est à l’origine de nombreuses maladies (cancers, maladies vasculaires, etc.) et est responsable dans l’Hexagone de 41.000 morts par an, ce qui en fait la deuxième cause de mortalité évitable après le tabac (75.000), selon l’agence sanitaire Santé publique France.

En outre, selon les addictologues, 80% de l’alcool vendu en France est consommé par seulement 20% de la population.

Publié dans Texte Actualité divers

Alcool au volant : refuser de souffler, la mauvaise idée

automobiliste alcoolAvec les fêtes, les contrôles routiers sont traditionnellement renforcés.

Attention : outre le danger encouru, essayer de feinter l’éthylomètre pour dissimuler un verre de trop est un très mauvais calcul. C’est ce qu’explique Maître Jean-Baptiste le Dall, avocat en droit automobile.

Même la nuit de la Saint-Sylvestre, il est clairement interdit, en France, de conduire avec un taux d’alcool dans le sang supérieur ou égal à 0,5 g/l de sang (ou 0,2 g/l pour les conducteurs novices soumis au régime du permis probatoire). Mais refuser de souffler dans un éthylotest lors d’un contrôle de police est-il vraiment un délit ?

Pour être tout à fait précis, une jurisprudence ancienne rappelle que le délit de refus de se soumettre au simple dépistage n’est pas prévu par les textes. C’est le refus de se soumettre aux vérifications destinées à établir l’état l’alcoolique qui l’est. Mais la différence est ténue et les forces de l’ordre peuvent se passer de l’étape dépistage.

Le refus de se soumettre à ces vérifications concerne ainsi la mesure par éthylomètre et l’analyse de sang. On rappellera que ce n’est pas au conducteur de choisir la méthode de contrôle : ce choix n’appartient qu’aux agents des forces de l’ordre.

Le conducteur qui refusera de souffler dans l’éthylomètre en expliquant aux agents que, par contre, il est tout à fait d’accord pour un prélèvement et une analyse sanguine, ne pourra pas se défendre devant le tribunal en avançant qu’il a été surpris de ne pas avoir été emmené à l’hôpital pour que lui soit prélevé un échantillon sanguin. Le tribunal le condamnera en effet pour refus de se soumettre aux vérifications destinées à établir l’état alcoolique.

Alcool ou refus de souffler : des sanctions identiques
Les conducteurs ignorent trop souvent que la sanction sera identique. Le refus de se soumettre aux vérifications entraînera la prise immédiate du permis de conduire dans le cadre d’un avis de rétention. Cet avis laissera la place à un arrêté de suspension provisoire du permis de conduire pris par le Préfet.

Et l’infraction sera portée à la connaissance d’un juge, puisqu’il ne faut pas l’oublier, ce refus est un délit. Le conducteur condamné ressortira ainsi du tribunal avec une suspension de permis de conduire de quelques mois, une amende de quelques centaines d’euros et se verra retirer six points sur son permis de conduire.

Attention au souffle court
Pour esquiver le contrôle, certains conducteurs vont feindre une incapacité physique ne leur permettant pas un souffle suffisant pour l’affichage d’un résultat. D’autres sont tentés de couper leur souffle pour faire croire à une panne de l’appareil (même s’il est vrai que les éthylomètres souvent sollicités ne sont pas exempts de dysfonctionnements).

De telles ruses auront du mal à prospérer. Les tribunaux considéreront qu’il y a bien refus de la part du conducteur. C’est encore ce qu’a rappelé récemment, le 26 novembre 2019, la Cour de cassation (chambre criminelle, n°19-82017) en présence d’un « procès-verbal de constatation [ayant] décrit de façon précise et circonstanciée le refus délibéré de M. D. de se soumettre aux vérifications de l’imprégnation alcoolique […], en coupant volontairement à huit reprises son souffle au bout de deux secondes ».

Dans cette affaire, la mauvaise foi du conducteur était plus qu’évidente, les agents des forces de l’ordre l’avaient également conduit à l’hôpital pour un prélèvement sanguin en vue d’une analyse. Mais « moins de deux heures plus tard, M. D. a quitté l’hôpital en fuyant et en prenant préalablement le soin de dérober ses prélèvements sanguins avec le kit de prélèvement destinés à mesurer son alcoolémie ».

Deux délits pour le prix d’un
Le refus de souffler peut s’avérer un très mauvais calcul. Il ne sera pas inutile, tout d’abord, de souligner que parfois, le résultat qui s’affiche à l’éthylomètre n’est pas aussi important que ne pouvait le redouter le conducteur. Le conducteur contrôlé peut certes avoir bu, mais le taux retenu à son encontre peut ne correspondre qu’à une contravention pour laquelle la procédure de l’amende forfaitaire sera appliquée sans mesure de suspension du permis de conduire.

Et dans le meilleur des cas, l’éthylomètre peut afficher un résultat certes positif mais en deçà du seuil contraventionnel : à partir de 0,25 mg/l d’air expiré, et 0,10 mg/l pour le régime probatoire (ce qui correspond respectivement à 0,5 g/l de sang et 0,2 g/l). Mais la plus mauvaise surprise pour celui qui tenterait d’éluder le contrôle d’alcoolémie pourrait être de se voir poursuivre non pas pour un délit mais pour deux : le refus de se soumettre aux vérifications et le délit de conduite en état d’ivresse manifeste.

Pour ce second délit, le juge ne s’appuiera pas sur le résultat d’un éthylomètre mais sur les constatations des agents pour condamner. La sanction pourra donc s’avérer plus lourde avec une condamnation pour deux délits que pour une condamnation pour un délit de conduite sous l’empire d’un état alcoolique. Et du point de vue des points, l’addition sera plus élevée : avec deux délits commis concomitamment, le conducteur se verra retirer huit points sur son permis de conduire.

Publié dans Texte Recette Cuisine

Pancake de clémentines

Pancake de clémentinesIngrédients
– 6 carrés de chocolat noir en tablette
– 1 œuf
– 100 g de farine (de type 45)
– 1 pincé de sel
– 40 g de sucre cassonade en poudre
– 1 sachet de sucre vanillé
– 20 cl de lait
– 1 cuillère à soupe de Grand Marnier
– 1/2 sachet de levure chimique
– 3 clémentines
– 20 g de beurre
– 1 cuillère à soupe de sucre glace

Préparation
1) Écraser le chocolat de manière à obtenir de petites pépites.
2) Dans un saladier, déposer la farine, l’œuf et le sel. Bien mélanger. Ajouter le sucre cassonade et le sucre vanillé, verser petit à petit le lait. Incorporer les pépites de chocolat, le Grand Marnier et la levure. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Réserver.
3) Éplucher les clémentines (prendre soin de retirer les petites peaux blanches). Séparer les quartiers et extraire les éventuels pépins. Incorporer ces quartiers à la pâte et mélanger délicatement de manière à ne pas écraser les fruits.
4) Dans une poêle, faire fondre du beurre à feu doux, verser la pâte. La répartir sur toute la surface de la poêle. Coucher les fruits sur le côté (en veillant à les répartir équitablement sur la surface). Cuire à feu doux 12 minutes environ jusqu’à ce que les bords se décollent. Retourner le pancake à l’aide d’une spatule et cuire l’autre face 7 minutes environ.
5) Déposer le pancake dans un plat du côté où les fruits sont visibles. Saupoudrer de sucre glace.
6) Servir chaud ou tiède.

Note : Pour un pancake aux clémentines sans alcool, remplacer le Grand-Marnier par de l’eau de fleur d’oranger.
– Vous pouvez arroser ce dessert de sirop d’érable.