Publié dans Texte Poéme, Poésie

La douceur d’une rose

femme roseQue l’on ouvre mes mots en rosace, on y verra une multitude de rose, on y sentira l’effluve du bonheur, un cœur ardent tout en douceur.

Que l’on regarde mes yeux en transparence, on y trouvera la pureté d’une source, on y percevra l’éclat de l’eau, un torrent passionnel au doux murmure.

Que l’on saisisse mes souvenirs enfouis, on y discernera des étoiles nues dans la nuit, on y cherchera une étincelle de vie, un arc en ciel aux couleurs vives.

Que l’on m’arrache mon cœur, on y distinguera une lumière éclatante, on y lira comme un poème, un livre ouvert à la page je t’aime.

Publicités
Publié dans Texte Poéme, Poésie

Modestie, candeur, simplicité et naturel

klk8zmq9Avec modestie, je voudrais vous séduire avec des mots affectueux pour effleurer vos pensées en vous offrant ma tendresse.

Avec candeur, j’aimerais capter votre cœur avec des sourires caressants pour transmettre le bonheur en vous offrant ma douceur.

Avec simplicité, j’écrirais toujours pour vous avec des lettres parfumées pour anéantir vos douleurs en vous offrant l’effluve d’amour.

Avec naturel, je continuerais à balayer le noir avec des fleurs imaginaires pour tracer un chemin de rêve en vous ouvrant les portes du bonheur.

Publié dans Texte Poéme, Poésie

Le retour du printemps

printempsEnfin, l’hiver s’estompe et s’éloigne sous la frénésie du printemps,  pressée de dévoiler sa nouvelle fraîcheur sans vergogne pour rompe enfin la monotonie et la tristesse.

L’air frais du matin exhale dans la brume et la terre heureuse nous offre sa fragrance pour le plaisir des sens qui se réaccoutument avec plaisir devant tant d’élégance.

Dans une farandole de cabrioles aguichantes, les oiseaux dès l’aube entament leur cacophonie pour devenir troubadour le temps des épousailles guidés par des angelots qui chassent la mélancolie.

Magique symphonie des éclosions silencieuses, cette envie de renouveau qui palpite dans la nature nous offre le velours des bourgeons si gracieux. Sous les rayons exaltants du soleil amoureux perce-neiges, crocus, jonquilles, jacinthes, tulipes rayonnent à tour de rôle pour fêter le printemps.

Ce jardin multicolore n’est-il pas l’empyrée de l’Olympe, parmi les mélodies de la nature en éveille qui égaient la saison des amours  qui approche pour conter fleurette. Proche est le temps d’effeuiller la marguerite espiègle pour troubler le cœur de son aimé,  un bouquet de violettes.

Au printemps l’œuvre de la nature participe aux amours, les cœurs en veillent s’éveillent sur cet océan verdoyant, les rayons du soleil aguichants nous enlacent timidement, la sarabande des insectes s’enivre de l’odeur de l’aubépine, la grisaille ne sera pas de mise pour le retour du printemps.

Publié dans Texte Poéme, Poésie

En soi dans son œuf

sortir de son oeufOn rentre chez soi, en soi dans son œuf. On s’y met à l’abri loin des regards, loin des cris. On se retrouve seul en tête à tête sans yeux dans le noir, l’âme se tait. Silence, elle n’a plus envie de chanter, plus envie de pleurer. Elle cherche le sommeil et  l’oubli.

Elle reste emmurée, protégée dans sa coquille, elle ne veut plus rien, dormir et se  blottir dans le rêve. Partir et aller au loin aux confins de l’univers où il n’y a plus de frontières. Se perdre et sombrer dans l’imaginaire, se consoler et n’avoir plus de peine. Sourire, naître à la vie, renaître et vivre le bonheur.

Publié dans Texte Poéme, Poésie

Les poèmes sont de jolis papillons

femme papillonLes poèmes sont de jolis papillons sortis tout droit de l’imagination, qu’ils se posent dans notre cœur ou dans notre tête, ils découvrent nos pensées les plus secrètes, ils surgissent soudain pour soulager un gros chagrin ou voltigent avec douceur lors qu’arrive un grand bonheur.

Selon qu’on est heureux ou qu’on est triste, de notre cœur, les mots surgissent pour exprimer en poèmes ou en chansons les sentiments blottis au fond de la raison. Laissons ces petits papillons s’envoler pour faire connaître au monde entier nos joies, nos peines, nos émotions et surtout ne jamais oublier que tout problème a sa solution.

Publié dans Texte Amitié

Simplement merci

87ff7716Il y a des moments dans la vie où la présence de l’autre nous manque tellement qu’on espère sans cesse sa présence. Rêve à ce qui te fait plaisir,  va où tu veux aller, sois où tu aimerais être parce que tu as seulement une vie pour faire ce que tu veux.

Que sur ton chemin,  tu trouves suffisamment de bonheur pour rester doux(ce), suffisamment d’épreuves pour devenir fort(e), suffisamment de peine pour rester humain(e), suffisamment d’espoir pour être heureux(se).

Les personnes plus heureuses n’ont pas nécessairement le meilleur de tout, simplement, elles exploitent au maximum tout ce qui se trouve sur leur route. Le bonheur attend ceux qui pleurent, ceux qui souffrent, ceux qui cherchent, ceux qui se dévouent, ceux qui s’aiment parce que seules ces personnes peuvent apprécier l’importance de ces choses qui laissent des traces dans la vie.

Oublie le passé, abandonne derrière toi tes erreurs et tes peines, l’amour naît avec un sourire et grandit avec un baiser. Ce message est destiné à toutes les personnes qui signifient quelque chose pour moi, à celles qui ont marqué ma vie d’une façon ou d’une autre, à celles qui m’ont fait sourire quand j’en avais le plus besoin, à celles qui m’ont fait voir le bon côté des choses quand je voyais seulement le pire, à toutes celles à qui je veux dire combien j’apprécie leurs amitiés ou simplement merci de m’avoir donné un aperçu d’un monde meilleur.

Publié dans Texte Poéme, Poésie

Le livre de ma vie

livre bougieDans le livre de ma vie, j’ai envie d’un peu de magie qui m’apporterait un peu de douceur en la mettant en couleur.

Sur chaque page de ma vie, je voudrais voir briller une bougie qui serait pour moi une lueur me conduisant dans le chemin du bonheur.

A chaque chapitre de ma vie, j’ai besoin d’un soleil qui brille, celui qui éclairerait mes rêves et qui activerait les braises d’un feu sacré de l’amour quand mon cœur me semble lourd.

Dans le résumé de ma vie, je sais que j’écrirai une mélodie, celle d’une belle rencontre qu’avec vous, j’aurai partagé.