Publié dans Texte Actualité divers

L’UE serait prête à reporter à 2020 la date du Brexit

brexitSelon le Times, les responsables européens envisagent un tel report car l’Allemagne et la France ont laissé entendre qu’elles étaient disposées à prolonger le délai étant donné la situation en Grande-Bretagne.

L’Union européenne est prête à reporter à l’année prochaine la date du Brexit, prévu normalement le 29 mars en fin de journée, écrit le Times, au lendemain du très large rejet par les députés des Communes de l’accord de retrait du Royaume-Uni.

Selon le quotidien, les responsables européens envisagent un tel report car l’Allemagne et la France ont laissé entendre qu’elles étaient disposées à prolonger le délai étant donné la situation en Grande-Bretagne.

Jusqu’à présent, il était seulement question de retarder de trois mois la date du Brexit, soit jusqu’à la fin juin, selon des sources que cite le Times, mais désormais, les dirigeants européens planchent sur un report à 2020.

Publicités
Publié dans Texte Actualité divers

« Grand débat national » : ce que prévoit le gouvernement

emmanuel macron debat nationalPrévue pour durer trois mois, la grande consultation citoyenne débutera le 15 janvier, via notamment l’ouverture d’une plateforme numérique dédiée, d’après le « JDD ».

Coup d’envoi le 15 janvier, c’est à cette date qu’une plateforme numérique dédiée sera mise en place dans le cadre du « grand débat national » promis par Emmanuel Macron, révèle le Journal du dimanche. Un kit de méthodologie y sera également disponible, avec pour objectif de délivrer les clés « pour organiser chez soi, dans sa commune, un débat », explique Christine Ollivier, journaliste au JDD, sur Europe 1.

Les consultations ouvertes jusqu’au 15 mars. Ces consultations citoyennes, qui passeront également par des stands mobiles dans toute la France « pour expliquer le débat mais également recueillir des contributions », sont prévues pour durer trois mois, jusqu’au 15 mars : « Il y a aussi des assemblées de citoyens tirés au sort qui participeront à ce débat. »

A la fin de ces trois mois, toutes les données seront transmises « à la Commission nationale du débat public (CNDP), qui aura la charge assez lourde de synthétiser » le tout. L’objectif est que la CNDP « rende publique une synthèse générale » autour de la mi-avril, détaille Christine Ollivier.

« Toutes les positions auront une place dans notre synthèse. » « Chacun sera libre de débattre du thème qui lui tient à cœur. Et nous rendrons compte de tout », promet Chantal Jouanno, présidente de la CNDP, dans les colonnes du JDD. « A l’exception des insultes et des attaques personnelles, toutes les positions auront une place dans notre synthèse. »