Publié dans Texte Actualité divers

Plutôt que de les détruire, Amazon va donner les invendus

amazonLe géant du e-commerce va lancer le 1er septembre un programme s’adressant aux vendeurs tiers qui stockent leurs marchandises dans ses entrepôts aux États-Unis et au Royaume-Uni. Sauf opposition de leur part, les invendus seront donnés à un programme de charité.

Les images diffusées en début d’année par le magazine Capital sur M6 avaient choqué. On y voyait des tonnes de produits neufs, provenant des entrepôts d’Amazon dans le Loiret, mis à la benne en vue d’être détruits. Il s’agissait des marchandises invendues ou retournées par les clients appartenant à des vendeurs de la market-place, stockés par le géant du e-commerce.

Amazon va mettre fin à cette pratique, pour le moment aux États-Unis et au Royaume-Uni. Le e-commerçant vient d’annoncer le lancement de son programme « FBA », selon des informations de CNBC repérées par le Parisien. Il consiste à donner les marchandises invendues à des organisations caritatives. Ce sera l’option par défaut appliquée par Amazon à compter du 1er septembre quand les vendeurs tiers voudront se débarrasser de leur stock.

Des associations caritatives chargées de la redistribution
S’ils ne souhaitent pas participer à ce programme, ils devront donc le faire savoir à Amazon. Mais selon des témoignages de vendeurs recueillis par CNBC, ce programme de don serait financièrement intéressant. Actuellement, Amazon facture 50 centimes de dollars la restitution d’un invendu et 15 centimes sa destruction, d’où ce choix souvent adopté par les vendeurs.

Les marchandises invendues seront données sur le territoire américain au réseau Good 360, qui les redistribuera à des associations caritatives. Au Royaume-Uni, les bénéficiaires seront des organisations caritatives telles que Newlife, Salvation Army et Barnado’s. Amazon précise dans un communiqué qu’il se chargera de la logistique pour simplifier le processus de donation.

Selon le magazine Capital, ce sont plus de 3 millions de produits qui ont ainsi été détruits par Amazon en France au cours de l’année. Les États-Unis étant le plus gros marché d’Amazon, le nombre d’objets détruits serait donc bien supérieur. Pour apaiser les esprits, Amazon précise toutefois que la majorité des produits qui lui reste sur les bras sont revendus à des liquidateurs ou déjà donnés à des associations quand leur état le permet.

Publicités
Publié dans Texte Actualité divers

Déces de Peter Fonda

Peter FondaLe célèbre motard dans « Easy Rider » est mort vendredi matin, à Los Angeles. « Il est parti en riant », a déclaré sa sœur, Jane Fonda.

L’acteur américain Peter Fonda, rendu célèbre par son rôle de motard dans le film « Easy Rider » (1969) qu’il avait co-écrit, est mort vendredi matin à son domicile de Los Angeles à l’âge de 79 ans, laissant orpheline toute une génération marquée par ce long-métrage entré dans la légende.

« Un toast à la liberté »
Fils de la star d’Hollywood Henry Fonda, petit frère de Jane Fonda et père de Bridget Fonda, Peter Fonda est mort d’un arrêt respiratoire provoqué par un cancer du poumon, a indiqué son publiciste dans un communiqué.

« Tandis que nous pleurons la perte de cet homme doux et gracieux, nous souhaitons aussi célébrer son esprit indomptable et son amour de la vie. En l’honneur de Peter, portez un toast à la liberté, s’il vous plaît », conclut le communiqué signé de sa famille.

« Je suis très triste. C’était mon gentil petit frère adoré. Le bavard de la famille. J’ai passé des moments merveilleux seule avec lui ces derniers jours. Il est parti en riant », a dit Jane Fonda.

« Easy Rider », étendard de la contre-culture des 1960′
« Easy Rider », écrit par Peter Fonda, Dennis Hopper et Terry Southern, interprété par les deux premiers et réalisé par Hopper, est l’un des films étendards de la contre-culture américaine des années soixante. Il évoque la quête de liberté à travers une odyssée à moto dans les grands espaces du sud-ouest américain.

L’image de Peter Fonda les jambes étendues sur son chopper Harley-Davidson peint aux couleurs du drapeau américain est emblématique du cinéma de cette époque. Un exemplaire de cette moto s’était vendu aux enchères 1,35 million de dollars en 2014.

La disparition de l’acteur, dont le film le plus célèbre a marqué l’histoire des années 60, risque de laisser un grand vide. « Icône #PeterFonda », a simplement tweeté l’acteur Joseph Gordon-Levitt, accompagnant son message d’une photo, en noir et blanc, de Peter Fonda, veste en cuir sur les épaules et immense drapeau américain dans le dos.

« Repose en Paix », a tweeté la réalisatrice américaine Ava DuVernay avec une photo datant de 2012 où elle fait un selfie avec celui qu’elle qualifie de « légendaire ».
Militant écologiste

Pour célébrer le 50e anniversaire de la sortie du film (le 14 juillet 1969), Peter Fonda avait organisé une projection à New York le 20 septembre prochain, avec des musiciens pour interpréter la célèbre bande-son rock du film, dont l’inoubliable « Born to Be Wild » du groupe Steppenwolf.

Plus récemment, Peter Fonda avait joué Méphistophélès dans « Ghost Rider » (2007). Son dernier film, « The Last Full Measure », avec Samuel L. Jackson, Morgan Freeman et Laurence Fishburne, doit sortir fin octobre aux Etats-Unis.

Militant écologiste de la première heure, l’acteur avait fait sensation au festival de Cannes en 2011 lorsqu’il avait qualifié le président américain de l’époque, Barack Obama, de « putain de traître » en lui reprochant sa gestion d’une marée noire dans le Golfe du Mexique provoquée par le naufrage de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon.

Publié dans Texte Actualité divers

Décès de Maurice Jallier, compositeur et ambassadeur de la culture créole

Maurice JallierDevenu aveugle, il avait milité également en faveur de la reconnaissance des non-voyants.

La ministre des Outre-Mer Annick Girardin a rendu hommage lundi à l’auteur-compositeur martiniquais Maurice Jallier, mort vendredi à l’âge de 90 ans à son domicile de Fort-de-France. Elle a salué l’importance du rôle de cet artiste dans la promotion de la culture créole.

Maurice Jallier, né le 12 janvier 1929 au Bénin, a composé plusieurs centaines de chansons, autant de petites peintures sociales. Parmi celles-ci, « Lazazou, Céfilon, Mirogréa resteront parmi les chefs d’œuvre de la musique antillaise », a twitté la SACEM, dont il était le plus ancien sociétaire martiniquais.

Artiste prolixe, guitariste et pianiste, celui qui avait exercé également comme kinésithérapeute jusqu’au milieu des années soixante, a vécu l’apogée de sa carrière d’artiste dans les années 1950 à 1970.

Outre le domaine de la composition, il a également exercé ses talents dans celui de la comédie en écrivant des sketches et des pièces de théâtre, et a signé plusieurs ouvrages sur la musique aux Antilles.

Devenu aveugle, il avait milité également en faveur de la reconnaissance des non-voyants. « Maurice Jallier n’aura de cesse tout au long de sa carrière de promouvoir le patrimoine culturel antillais à l’international, avec notamment la création du groupe Créolita et du célèbre Carnaval antillais de Paris, grâce auquel la richesse culturelle des Antilles continue encore à ce jour de rayonner sur la plus belle avenue de la capitale », écrit la ministre dans son communiqué.

Publié dans Texte Actualité divers

L’économie de Tchernobyl relancée grâce à la vodka ATOMIK

L'économie de Tchernobyl relancée grâce à la vodka ATOMIKLes scientifiques à l’origine du projet espèrent lancer la production à petite échelle dès cette année dans cette ville d’Ukraine condamnée par l’explosion de sa centrale nucléaire en 1986.

Une équipe de chercheurs britanniques a contribué à la production d’une vodka sans radioactivité baptisée « ATOMIK » à partir de récoltes effectuées près du site de Tchernobyl (Ukraine), contaminé par l’accident de la centrale nucléaire de 1986, a indiqué jeudi l’université de Portsmouth.

« C’est la bouteille d’alcool la plus importante au monde parce qu’elle pourrait aider les communautés vivant dans et autour des zones sinistrées à reprendre pied », a assuré dans un communiqué le professeur Jim Smith.

L’équipe a trouvé de la radioactivité dans les céréales mais après le processus de distillation, la seule radioactivité encore présente était du carbone 14 « au même niveau que dans tout autre alcool fort », souligne le communiqué.

Après l’accident en avril 1986, une zone d’exclusion de 30 kilomètres a été établie autour de la centrale. L’exploitation agricole est toujours interdite dans cette zone et les environs, sauf pour des cultures à très petite échelle.

Région radioactive pour plus de 20.000 ans
« Des milliers de gens vivent encore dans la zone de relogement obligatoire où l’exploitation de terres agricoles et les investissements restent interdits », a souligné Jim Smith.

Les scientifiques sont en train de créer une entreprise à vocation sociale, la Société des spiritueux de Tchernobyl, et espèrent lancer la production à petite échelle dès cette année. Les trois quarts des profits iront à la communauté locale.

L’explosion dans la centrale nucléaire de Tchernobyl avait fait 30 morts le 26 avril 1986 et des centaines d’autres de maladies liées à l’accident. Le bilan exact reste contesté. Les scientifiques estiment que la région sera encore radioactive pendant quelque 24.000 ans.

Publié dans Texte Actualité divers

Lego lance un kit inspiré de la série Friends

Les fans de la sitcom vont pouvoir recréer l’incontournable café Central Perk

légo friends

Elle a beau s’être achevée en 2004, la série Friends est loin d’avoir disparu des radars. Et alors qu’elle fêtera en septembre ses 25 ans, les marques se bousculent pour célébrer son anniversaire à coup d’événements et de collaborations qui ravissent les fans. Dernier exemple en date: la marque LEGO a annoncé sur Twitter l’arrivée prochaine d’un kit inspiré de la célèbre sitcom.

Sur son compte Twitter, LEGO a ainsi dévoilé une adorable vidéo qui recréé un extrait du générique de Friends. On y voit les figurines à l’effigie de Ross, Rachel, Monica, Joey, Phoebe et Chandler s’installer sur leur canapé orange.

Dans un second tweet, la société a donné un aperçu de ce qui attend les (grands) enfants qui se lanceront dans la construction du kit : une reproduction de l’incontournable Central Perk, le café où la joyeuse bande se donne quotidiennement rendez-vous. Même Gunther, le propriétaire des lieux, est de la partie. La date de mise en vente n’a pas encore été communiquée.

Publié dans Texte Actualité divers

Décès du cinéaste Jean-Pierre Mocky

Jean-Pierre MockyLe réalisateur est mort ce jeudi à l’âge de 90 ans.

Le cinéaste Jean-Pierre Mocky, le plus inclassable des réalisateurs français, est mort jeudi à l’âge de 90 ans, a annoncé sa famille à l’AFP.

« Jean-Pierre Mocky est mort chez lui cet après-midi à 15 heures », a indiqué son gendre Jerôme Pierrat.

Le décès du cinéaste a été confirmé par son fils, le comédien et metteur en scène Stanislas Nordey. « Jean-Pierre Mocky est parti tourner son prochain film avec Bourvil, Michel Serrault, Michel Simon, Fernandel, Jacqueline Maillant, Jeanne Moreau, Jean Poiret, Francis Blanche, Charles Aznavour et tant d’autres. Le cinéaste s’est éteint dans sa 91e année à son domicile parisien, entouré de sa famille et de ses proches », ont indiqué Stanislas Nordey et la fille du cinéaste, Olivia Mokiejewski, dans un communiqué adressé à l’AFP.

Sempiternel râleur
Auteur de plus d’une soixantaine de films dont Un drôle de paroissien avec Bourvil ou encore A mort l’arbitre avec Michel Serrault et Eddy Mitchell, Jean-Pierre Mocky était considéré comme « l’anar » du cinéma français, toujours sur la brèche, sempiternel râleur et, avant tout, libre.

Au cours de sa carrière, il a tourné avec les grands acteurs de Bourvil à Catherine Deneuve en passant par Charles Aznavour et Gérard Depardieu.

Publié dans Texte Actualité divers

Décès de Toni Morrison, première femme noire à avoir reçu le prix Nobel de littérature

Toni MorrisonDescendante d’une famille d’esclaves, Toni Morrison est connue pour avoir donné une visibilité littéraire aux Noirs.

La romancière américaine Toni Morrison, prix Nobel de littérature en 1993, est morte lundi soir à l’âge de 88 ans, annonce le site Vulture, citant son éditeur Knopf. Connue pour le best-seller Beloved, qui lui a valu le Pulitzer en 1988, mais aussi Sula, Jazz et Paradise, Toni Morrison est considérée comme une des autrices les plus importantes de la littérature américaine.

« Toni Morrison est décédée paisiblement la nuit dernière, entourée de sa famille et de ses amis », a précisé un communiqué de ses proches. Le texte précise que l’écrivaine est décédée à l’issue d’une courte maladie, sans préciser laquelle. Descendante d’une famille d’esclaves, Toni Morrison est connue pour avoir donné une visibilité littéraire aux Noirs.

Unique femme noire à avoir décroché le Nobel de littérature, « son art romanesque, caractérisé par une puissante imagination et une riche expressivité, brosse un tableau vivant d’une face essentielle de la réalité américaine », avait indiqué à l’époque l’Académie suédoise.

L’ex-président démocrate Barack Obama lui a rendu mardi un vibrant hommage, la qualifiant dans un tweet de « trésor national ». « Son écriture représentait un superbe et profond défi à notre conscience et à notre imagination morale », a écrit l’ancien président, qui avait décerné la prestigieuse médaille de la Liberté à la romancière lors d’une cérémonie à la Maison Blanche le 29 mai 2012.

Son premier livre publié à 39 ans
Toni Morrison a écrit onze romans sur une période couvrant six décennies, mais également des essais, des livres pour enfants, deux pièces de théâtre et même un livret d’opéra. Elle a exploré toute l’histoire des Noirs américains depuis leur mise en esclavage jusqu’à leur émancipation dans la société américaine actuelle.

Superstar aux États-Unis, chacun de ses livres et chacune de ses apparitions publiques étaient acclamés. Éditrice dans les années 1960 et 1970 chez Random House, elle a contribué à cette époque charnière à la mise en avant de nombreux auteurs noirs et à la publication des autobiographies de Mohamed Ali et Angela Davis. Professeur d’anglais à l’université de New York, elle a longtemps enseigné la littérature à Princeton.

The Bluest Eye (1970)Née en 1931, Toni Morrison a attendu d’avoir 39 ans pour publier son premier roman, The Bluest Eye (1970). C’est en écrivant son deuxième, Sula (1973), qu’elle eu le déclic et a décidé de devenir romancière: « Avant, l’écriture n’était qu’un jeu », avait-elle raconté en 2009 à L’Express.

Le « premier président noir des États-Unis »
Certaines de ses déclarations ont pu choquer. En octobre 1998, la romancière avait ainsi qualifié Bill Clinton de « premier président noir des États-Unis »: « Il présente toutes les caractéristiques des citoyens noirs. Un foyer monoparental, une origine très modeste, une enfance dans la classe ouvrière, une grande connaissance du saxophone et un amour de la junk food digne d’un garçon de l’Arkansas. »

Un « horrible malentendu » qu’elle avait tenté de dissiper des années plus tard dans les colonnes de L’Express: « C’était dans le New Yorker, au moment où une procédure d’impeachment était lancée contre Bill Clinton dans le cadre de l’affaire Lewinsky. En écrivant cela, je voulais simplement dire qu’on traitait le président des États-Unis comme la police traitait les Noirs, c’est-à-dire comme un coupable. »