Publié dans Texte Actualité divers

Réapprenez à perdre votre temps

Laurent FreytrichDans notre monde agité, on cherche à optimiser chaque heure. Pourtant, perdre son temps a des vertus. Alors, profitons de l’été pour ralentir .

Vous aussi, vous courez après le temps comme le lapin blanc d’Alice au pays des merveilles  ?   Pendant toute l’année, combien de fois par jour entendez-vous au bureau « Désolé, mais je n’ai pas le temps »  ?   Combien de fois dites-vous à vos enfants « Plus tard, tu vois bien que, là, je n’ai pas le temps »  ?   Combien de fois dites-vous à vos parents que vous viendrez les voir dans deux mois parce que vous êtes débordé  ?

Dans votre vie professionnelle comme dans votre vie personnelle, vous cherchez à perfectionner votre timing. Le challenge  ?  Caser en 24 heures son boulot, sa famille, ses amis, ses loisirs et un temps de sommeil. Et j’oubliais : trouver le temps d’organiser les futures vacances, d’acheter les fournitures scolaires, de prendre rendez-vous chez le dentiste, etc … Pas si simple, puisque deux Français sur trois ont l’impression de manquer de temps dans la journée pour faire tout ce qu’ils voudraient (enquête Harris Interactive).

Le temps est donc devenu un bien précieux, une source d’optimisation. Mais vouloir à tout prix gagner du temps conduit à des absurdités : on participe à des speed-datings pour rencontrer la femme ou l’homme de sa vie en sept minutes. On doit convaincre des investisseurs de miser sur sa start-up au cours d’un elevator pitch de deux minutes. On se fait livrer des courses en deux heures pour acheter des tomates déjà coupées en deux. Gain de temps ou non-sens  ?   À vous de décider.

Même l’information circule trop vite : on partage des posts sans en vérifier la véracité, on propage une vidéo sans la regarder jusqu’au bout. Trois heures sans votre mobile et vous avez l’impression de manquer quelque chose. Pourtant, ce besoin d’immédiateté est un leurre. Alors profitons de la période estivale pour calmer le jeu .

« Qu’il est doux de ne rien faire quand tout s’agite autour de vous »
Mettre en pratique cette citation du librettiste Michel Carré est un rêve pour beaucoup , 83 % des Français aiment prendre le temps de faire les choses et un Français sur deux rêve de ralentir. Alors faites-le vraiment , du farniente italien au tout nouveau niksen hollandais, le concept de ne rien faire est une tendance en hausse dans un monde hyper-speed.

Accordez-vous des moments rien qu’à vous sans une once de culpabilité. Simplement pour vous sentir bien, respirer et rêver. Le temps est un bien précieux, qui ne nous appartient jamais. Seul Docteur Strange, le superhéros, détient la pierre du temps et le pouvoir de revenir en arrière. Nous, superhéros du quotidien, pouvons simplement nous accorder de bons moments et ralentir.

Car perdre son temps répond à une loi fondamentale de la vie : l’oscillation. Il est impossible d’être à 150 % en permanence. On a besoin de redescendre, de se calmer pour repartir plus fort et plus loin. Sinon, c’est la surchauffe et le burn-out. Le physique craque, le mental vacille et les émotions négatives nous mettent les nerfs à vif.

Pour éviter cela, voici quelques conseils pour lever le pied et ralentir
Offrez-vous une digital détox, une vraie déconnexion d’Internet, sans téléphone, sans tablette. Oui, vous perdez aussi votre temps sur les réseaux sociaux, mais là, nous vous invitons à une perte de temps sans écran, pour vous ressourcer.

Retrouvez le plaisir de flâner, de déambuler dans les rues, d’observer autour de vous la ville ou la nature. Ré-apprivoisez vos cinq sens pour profiter de chaque balade. Adoptez la slow attitude au lieu de tout vouloir faire vite. Donnez sans compter du temps à vos proches, à ceux qui sont indispensables à votre vie, avant qu’ils ne disparaissent.

Quittez la périphérie du tourbillon de la vie pour revenir à son centre, au cœur, à l’essentiel. Profitez de « moments vrais » en étant à 100 % avec vos proches physiquement, mais aussi mentalement : quand vous rendez visite à vos parents, vous n’êtes pas sur Instagram toute la journée.  Vivez l’instant présent sans penser à l’heure suivante ni à ce que vous devez faire demain. Soyez là pleinement et maintenant.

Ennuyez-vous, lL’ennui développe la créativité, en particulier chez les enfants. Arrêtez de vouloir remplir leurs vies de mille activités alors qu’en contemplant les formes des nuages, un enfant peut imaginer des aventures incroyables. Dans le futur, la créativité et l’imagination resteront les qualités humaines que les intelligences artificielles auront du mal à synthétiser.

Alors ce temps précieux et élastique, ne le remplissez pas de futilités. Gaspillez-le, mais pour mieux revenir à l’essentiel et prendre le temps de vivre.

Laurent Freytrich accompagne, depuis 2002, les dirigeants, les managers et les collaborateurs de très nombreuses entreprises (CAC 40, PME et entreprises publiques) dans leur développement personnel, professionnel et collectif. Il est l’un des fondateurs du cabinet de conseil Moortgat Énergie.

Publicités
Publié dans Texte Beauté et Soin

Comment soigner un coup de soleil ?

coup de soleilPiégés par le soleil ?   Pas de panique. Si la brûlure est légère, il existe des remèdes simples pour soigner un coup de soleil.

Avec le retour des beaux jours et l’arrivée des vacances d’été, attention aux coups de soleil. Quels gestes adopter si, malgré la crème solaire, on ne parvient pas à les éviter ?    Si la brûlure est légère, il est tout à fait possible de se soigner soi-même grâce à des remèdes naturels ou des pommades cicatrisantes. Si la brûlure est plus importante, l’intervention du médecin peut néanmoins être nécessaire.

La règle d’or : beaucoup s’hydrater
La règle d’or en cas de coups de soleil: boire beaucoup d’eau pour permettre d’hydrater l’organisme. Le soleil déshydrate en effet le corps. C’est d’ailleurs pour cela que l’on se sent fatigué après une journée de farniente à la plage.

Il faut ensuite éviter de se ré-exposer au soleil en attendant que la brûlure disparaisse. Le cas échéant, il faut se couvrir ou appliquer de la crème solaire d’indice supérieur à 50.

Crèmes hydratantes, argile, aloé vera et vinaigre de cidre
Pour soulager un léger coup de soleil, la première chose à faire est de rafraîchir la zone qui a été brûlée.  « Rafraîchissez la zone brûlée avec de l’eau du robinet (entre 15°C et 25°C), environ 15 minutes, jusqu’à disparition totale de la douleur, ou prenez un bain tiède et non froid si la zone brûlée est étendue », conseille le site Ameli.fr. (cliquez ici)

Ensuite, il est possible d’appliquer une pommade calmante et hydratante comme la Biafine, qui aidera à la cicatrisation. On peut aussi opter pour plusieurs remèdes naturels comme appliquer du yaourt, du vinaigre de cidre ou du gel d’aloé vera sur la zone brûlée.

Autre astuce : utiliser de l’argile mélangée avec de l’huile essentielle de lavande, connue pour ses vertus cicatrisantes. La recette est très simple : il suffit de mélanger de la poudre d’argile verte avec de l’eau froide et de rajouter cinq gouttes d’huile essentielle de lavande. On applique ensuite la mixture pendant une à deux heures.

Les vertus thérapeutiques de ces remèdes naturels n’ont pas été prouvées scientifiquement. Ils aident néanmoins à soulager la douleur.

Quand consulter un médecin ?
Ces premiers conseils fonctionnent uniquement sur de légers coups de soleil. Si quelques heures après l’exposition des cloques apparaissent, il s’agit alors d’une brûlure de second degré.

Dans le cas où les cloques sont assez petites et entourées d’une zone rouge, on a affaire à une brûlure de second degré superficiel. « Des précautions supplémentaires sont à prendre pour éviter une infection. Nettoyez les zones brûlées au savon, avec un antiseptique dermique. Les cloques peuvent s’infecter car les bactéries présentes sur la peau ne sont pas détruites par un coup de soleil », explique encore le site Ameli.

Si les brûlures couvrent plus de 10% du corps, que les cloques sont importantes ou touchent des zones sensibles du corps, ou que la douleur s’accompagne d’étourdissements et de signes de déshydratation, il est alors indispensable de consulter un médecin qui déterminera le traitement à adopter.

Publié dans Texte Actualité divers

Comment bien préparer son départ en vacances

depart en vacanceCe week-end débute officiellement les vacances scolaires et vous serez nombreux sur les routes.

Voici quelques conseils pour partir sereinement en voiture : si le temps est estival depuis plusieurs semaines, la date officielle des vacances scolaires c’est ce samedi 6 juillet. Bison Futé prévoit donc déjà un trafic chargé sur les routes dès ce week-end.

Une petite révision du véhicule avant de partir
Premier conseil : vérifiez la pression, et l’état des pneumatiques. Un pneu trop gonflé peut éclater mais il est également très dangereux de rouler sous-gonflé, surtout avec le véhicule bien chargé. Si en moyenne, il faut contrôler la pression une fois par mois, faites-le avant de partir pour un long trajet. C’est gratuit chez votre garagiste. Demandez-lui également de vérifier les niveaux de liquides (huile, liquide de refroidissement notamment). N’oubliez pas non plus le lave-glace et le réglage des phares.

« Faites aussi vérifier votre climatisation, avant qu’elle ne fasse plus de froid, nous explique Philippe Debouzy, garagiste et vice-président du CNPA (Conseil National des Professionnels de l’Automobile). Si depuis 3 ou 4 ans, vous n’avez pas rechargé le gaz de la climatisation, il faut s’en occuper avant le grand départ ».

Vérifiez enfin la batterie. « Il y a aussi beaucoup de pannes de batterie l’été, poursuit Philippe Debouzy. Les batteries supportent difficilement les grosses chaleurs. « Les vacances sont faites pour respirer un air pur, il faut donc commencer par entretenir les filtres du véhicule : le filtre à air du véhicule, afin de ne pas consommer trop, mais aussi le filtre à pollen du véhicule, pour le confort des passagers dans l’habitacle », nous confie Bernard Bourrier, vice-président au CNPA.

Charger sa voiture en toute sécurité
Toujours installer les éléments les plus lourds dans le coffre, ou bien au sol à l’arrière, si vous n’avez pas le choix. Il ne faut ensuite pas surcharger son véhicule. Chargé, il ne doit pas dépasser 2,55 mètres de large, et 3 mètres de plus à l’arrière.

Surtout le poids de la voiture ne doit pas excéder le poids total autorisé en charge, indiqué sur la carte grise. En plus de vous mettre en danger, vous risquez une amende pouvant aller de 135 euros à 1500 euros si le poids dépasse 20% du poids total autorisé.

Les indispensables à mettre dans sa voiture
Pensez à prendre l’ensemble des documents nécessaires: permis de conduire, attestation d’assurances, vignette du contrôle technique, carte grise du véhicule.

Dans l’habitacle doivent également se trouver un gilet jaune de sécurité, un triangle et un éthylotest. En dehors de l’éthylotest, obligatoire mais pas verbalisable, l’absence d’un autre élément peut entraîner une amende, de 135 euros en cas de défaut de gilet et de triangle. Prévoyez bien sûr de l’eau en quantité suffisante.

Prendre la route en forme
Avant même d’envisager le nombre de pauses à faire sur votre trajet, il faut partir reposé. Être très fatigué entraîne un état proche d’un conducteur avec 0,5 gramme d’alcool par litre de sang.

Ensuite, ne vous fixez pas d’heure d’arrivée. Cela ne mène qu’à l’énervement et l’envie de zapper les pauses. Relayez-vous si vous êtes plusieurs conducteurs.

Préparez votre trajet la veille, regardez les grandes étapes. Par ailleurs, les températures seront chaudes ce week-end sur les routes. N’hésitez pas à vous arrêter pour vous reposer, au moins toutes les deux heures. Cela permettra également à votre véhicule de faire une pause, surtout si elle est ancienne.

Publié dans Texte Actualité divers

Comment garder son intérieur frais par temps de canicule ?

Comment garder son intérieur frais par temps de caniculeOutre l’usage à outrance de la climatisation ou du ventilateur, quelles techniques adopter pour garder un intérieur frais par temps caniculaire ?

Avec l’épisode de canicule qui traverse la France cette semaine, la chaleur s’infiltrera partout, jusque dans les habitations. Pour éviter d’avoir l’impression d’entrer dans un four en ouvrant votre appartement, voici quelques conseils à suivre qui tiendront le domicile frais pendant les fortes chaleurs de la journée.

Fermer les volets dans la journée
Pour ne pas que votre logement se réchauffe, il faut éviter d’y faire entrer les rayons de soleil. Le site service public.fr recommande de protéger les baies vitrées et fenêtres dans la journée, en baissant les stores ou en fermant les volets, notamment « au sud et à l’ouest », où le soleil tape le plus violemment. « Fermez aussi les fenêtres dès que la température extérieure dépasse celle de votre logement », conseille le site officiel.

Créer des courants d’air aux heures fraîches
Aérer son logement est une technique qui fonctionne, mais la nuit, quand les températures sont plus fraîches. Un courant d’air frais « permet de refroidir les murs, les plafonds, les planchers qui emmagasineront la fraîcheur pour la restituer dans la journée ». L’utilisation d’un ventilateur peut également aider, en créant des circulations d’air.

Étendre du linge mouillé
Étendre du linge mouillé dans les intérieurs rafraîchit l’atmosphère. Par effet d’évaporation, l’humidité absorbe en effet une partie de la chaleur. Passer un coup de serpillière chez vous, notamment sous vos fenêtres produira également cet effet.

Débrancher les appareils électroniques
Pour baisser la température de son habitation, mieux vaut débrancher les appareil électriques quand ils ne sont pas utilisés, car ils produisent en permanence de la chaleur, et augmentent ainsi la température ambiante. Bien entendu, éviter autant que possible d’utiliser vos plaques chauffantes ou votre four.

Acheter des plantes vertes
Les plantes sont des climatiseurs naturels, car elles libèrent de la vapeur d’eau, qui rafraîchissent les intérieurs. Elles « entretiennent, par évapo-transpiration, une ambiance de fraîcheur », confirme le site service public.fr. (cliquez ici)

Publié dans Texte Actualité divers

Cinq bons réflexes pour éviter la surchauffe de votre smartphone

smartphonesLes smartphones comptent parmi les nombreuses victimes collatérales de la canicule. La hausse des températures peut venir nuire à leur batterie et à leurs composants. Quelques réflexes permettent de s’en prémunir.

Pas moins de 0°C et surtout pas plus de 35°C. En matière de température, les smartphones ont eux aussi leurs exigences. Et à l’approche de la vague de chaleur qui touchera la France cette semaine, plusieurs réflexes simples permettent de préserver ces appareils et leurs composants.

Tous partent du même principe : limiter au maximum le réchauffement de l’appareil. Comme le précise Apple sur son site, les iPhone ne fonctionnent plus « de manière optimale » une fois passé les 35°C. Ces téléphones, ainsi que les smartphones Android, doivent impérativement être conservés en-dessous de 45°C. Cela vaut également lorsqu’ils sont éteints.
smarthphone

Cinq recommandations sont particulièrement préconisées
pour ne pas voir son smartphone ralentir ou s’abîmer

1) Ne pas le laisser au soleil.

2) Activer le mode avion dès lors que l’on n’a plus besoin d’utiliser son téléphone. La recherche de réseau, en sollicitant le modem, peut en effet faire chauffer l’appareil et ses composants internes. La simple activation de ce mode permet également d’économiser la batterie, qui tend à s’épuiser plus vite en cas de fortes chaleurs.

3) Limiter la prise de photos et de vidéos. Ces simples fonctionnalités contribuent elles aussi à réchauffer l’appareil. Elles font surtout fondre son autonomie. De manière générale, mieux vaut éviter le recours aux applications énergivores, telles que Snapchat ou Instagram.

4) Ne pas placer son smartphone derrière le pare-brise de sa voiture pour l’utiliser en tant que GPS. Les rayons du soleil à travers la vitre peuvent lui être dommageables. Il convient plutôt de le garder à l’abri dans sa boîte à gants, par exemple en activant les fonctions CarPlay ou Android Auto, pour se voir dicté le chemin ou encore de le confier simplement à un co-pilote.

5) Ne jamais, et sous aucun prétexte, le plonger dans l’eau pour le refroidir. Les smartphones certifiés étanches risquent de s’abîmer de la sorte. Surtout, en cas de dysfonctionnement ultérieur, la garantie ne sera pas assurée. Cela vaut également pour le fait de placer son appareil dans un réfrigérateur. Le choc thermique et la condensation vont à l’encontre du bon fonctionnement du téléphone.

Si malgré toutes ces précautions, le smartphone s’avère brûlant, une solution : retirer temporairement sa coque et patienter jusqu’à ce qu’il retrouve une température normale. Et pourquoi pas, dans cette configuration d’urgence, recourir à un ventilateur USB.

Publié dans Texte Actualité divers

Quels aliments choisir pour mieux affronter la chaleur ?

quels aliments choisir pour mieux affronter la chaleurAlors que la canicule s’empare de l’Hexagone à partir de ce lundi, des gestes de prévention élémentaires s’imposent. Fraises, melons, concombres …  Il est recommandé d’opter pour une nourriture fraîche et légère pour affronter le mercure écrasant.

Frais et léger, c’est le mot d’ordre pour remplir les assiettes en cette période de fortes chaleurs. Tomates, concombre, melon, pastèque …  Quand le mercure frôle les 40°C, les aliments riches en eau sont rois.

« Dans les fraises, on est à plus de 90% d’eau, idem pour le melon et le pamplemousse. La salade et le concombre contiennent 97% d’eau, ainsi l’essentiel de ce que vous mangez est composé d’eau, ça vaut vraiment le coup » pour ne pas être déshydraté, explique sur BFMTV le nutritionniste Jean-Michel Cohen.

Pour cuisiner les légumes, mieux vaut éviter les matières grasses, un simple filet d’huile d’olive suffit. Manger trop gras ou en grande quantité nécessite beaucoup d’énergie pour la digestion, ce qui génère de la chaleur supplémentaire. Pour les desserts, restez légers en mettant l’accent sur les fruits. Riches en sels minéraux, ils permettent de compenser la perte liée à la transpiration.

Privilégier les boissons chaudes
Autre paramètre essentiel : boire de l’eau. Il faut s’hydrater davantage en cas de canicule et boire de l’eau régulièrement pour compenser ce que l’on perd en transpirant. Pour autant, il ne faut pas boire en quantité excessive, cela peut être dangereux. Par ailleurs, l’alcool, difficile à supporter en cas de fortes chaleurs, est à éviter. Le café et les sodas sont également à bannir durant la canicule, rappelle la Chaîne météo qui conseille de privilégier les boissons chaudes, comme le thé à la menthe.

« L’avantage de cette boisson chaude est qu’elle vous fera transpirer, permettant ainsi à votre corps de mieux évacuer la chaleur », détaille la Chaîne météo. Et de conclure : « En buvant trop froid, votre corps ne transpire plus et n’évacue plus la chaleur, il comprend qu’il fait froid et qu’il doit conserver la chaleur. Cela aura pour effet d’augmenter votre sensation d’inconfort par temps de canicule. »

Publié dans Texte Actualité divers

7 aliments qu’il faut absolument éviter de faire réchauffer

La plupart des aliments peuvent être consommés après avoir été réchauffés. Pourtant, si vous avez des restes des 7 aliments ci-dessous, surtout ne les réchauffez pas car ils peuvent s’avérer toxiques.

epinardLes épinards
Ces légumes doivent être mangés tout de suite après la cuisson. Les nitrates qu’ils contiennent se transforment en nitrites (une substance cancérigène) si on les réchauffe à nouveau.

barre separation

celeriLe céleri
Comme les épinards, le céleri est composé de nitrates qui deviennent des nitrites une fois l’aliment réchauffé. On a tendance à utiliser le céleri dans la soupe que l’on conserve au frigo pour s’en servir plusieurs fois dans la semaine. Grosse erreur.

barre separation

betteraveLa betterave
Comme le céleri et les épinards, la betterave contient des nitrates. Il faut donc la manger tout de suite après la cuisson mais ne pas la réchauffer.

barre separation

pomme de terreLa pomme de terre
Les nombreux bienfaits de la pomme de terre sont annulés dés lors qu’on la consomme un autre jour que celui où on la cuisinée.

barre separation

oeufLes oeufs
Réchauffer des oeufs déjà cuits peut être toxique pour l’organisme et le système digestif.

barre separation

pouletLe poulet
On a l’habitude de manger le poulet froid quand on en garde les restes, contrairement aux viandes rouges par exemple. Ce n’est pas un hasard : sa haute concentration en protéines peut causer des troubles de digestion si on le réchauffe.

barre separation

champignon.jpgLes champignons
C’est l’aliment le plus dangereux pour la santé quand il est réchauffé, il peut entraîner des problèmes cardiaques. Si l’on fait cuire des champignons, il faut les manger immédiatement ou à la limite froids le lendemain.