Publié dans Texte Actualité divers

Harry et Meghan soutenus par un membre de la famille royale belge

Harry et MeghanLe couple, qui prend son indépendance en renonçant à son titre royal, a été soutenu en Belgique par le prince Laurent, frère du roi Philippe.

Le prince Harry et sa femme Meghan Markle ont mis en émoi la famille royale britannique il y a deux semaines en annonçant leur intention de prendre leur indépendance. Une décision décriée au Royaume-Uni, mais applaudie notamment en Belgique par le prince Laurent, frère du roi Philippe : « La décision du Prince Harry prouve une chose sur le fait d’appartenir à la famille royale. Vous êtes un objet. C’est inacceptable. Personne ne doit être la propriété de sa famille ou d’un gouvernement. Ou alors, vous devez être indemnisé pour ça. », a-t-il déclaré dans les colonnes du Telegraph.

Harry a reconnu la semaine dernière ressentir « une grande tristesse »: « Nous espérions continuer à servir la reine, le Commonwealth et mes associations militaires, mais sans financement public. Malheureusement, cela n’a pas été possible. » Le couple a désormais quitté Londres et les obligations de la royauté britannique pour « une vie plus paisible » au Canada.

Quel avenir pour le couple ?
Le couple renonce à son allocation royale et devra rembourser certaines dépenses publiques dont il a bénéficié, notamment les 2,4 millions de livres sterling (2,8 millions d’euros) employés à rénover leur résidence au Royaume-Uni.

Mais les questions restent nombreuses concernant la nouvelle vie du prince. Comment le couple va-t-il gagner de l’argent ?  Qui va payer pour sa sécurité ?  Quels liens va-t-il garder avec la famille royale britannique ?

Harry et Meghan, qui bénéficient d’une image de célébrités royales glamour, ne devraient pas manquer de propositions pour des contrats commerciaux, pour des apparitions dans des galas, écrire des livres ou dans le cinéma, où l’ex-actrice est très connectée. Ils devront cependant continuer de respecter les « valeurs » de la monarchie dans leurs activités.

Publié dans Texte Actualité divers

Harry et Meghan lancent un avertissement aux paparazzis

Harry et MeghanLe couple dénonce la publication par des tabloïds de photos montrant la duchesse de Sussex avec son fils Archie au Canada.

Le prince Harry et son épouse Meghan Markle ont menacé d’engager des poursuites en justice après la publication par des tabloïds de photos montrant la duchesse de Sussex avec son fils Archie au Canada, ont affirmé mardi des médias britanniques.

Selon le quotidien The Guardian et la chaîne Sky News, les avocats du couple princier font valoir que ces photos ont été prises par un photographe caché dans des buissons à l’insu de Meghan Markle à Vancouver Island, où le prince Harry a rejoint son épouse lundi soir.

Ils se plaignent que des paparazzi munis de téléobjectifs soient installés en permanence à Vancouver Island pour les épier. Le Sun et le Daily Mail ont publié mardi des clichés montrant l’ancienne actrice américaine portant son fils âgé de huit mois sur un porte-bébé, en promenant ses deux chiens.

« Victime des mêmes forces puissante »
A l’automne, le couple qui a connu les louanges des tabloïds avant leur férocité, a lancé des poursuites contre certains journaux pour atteinte à la vie privée et pour des interceptions téléphoniques.

« J’ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme devenir la victime des mêmes forces puissantes », avait alors déclaré le fils cadet de Lady Di, tuée en 1997 dans un accident de voiture à Paris, alors qu’elle était poursuivie par des paparazzi.

« Nous espérions continuer à servir la reine »
Selon les médias britanniques, Harry est arrivé lundi soir au Canada pour y retrouver son épouse et leur fils. Cette prise de distances, plus nette que ne le souhaitait le prince Harry, sera formellement effective au printemps. N’étant plus « membres actifs » de la monarchie britannique, ils ne pourront plus se prévaloir de leur titre d’altesse royale.

S’exprimant publiquement pour la première fois sur la crise qu’il a provoquée dans la monarchie britannique, Harry a reconnu dimanche soir ressentir « une grande tristesse »: « Nous espérions continuer à servir la reine, le Commonwealth et mes associations militaires, mais sans financement public. Malheureusement, cela n’a pas été possible », a-t-il expliqué lors d’un dîner de charité à Londres.

Publié dans Texte Actualité divers

Harry et Meghan renoncent à leurs titres royaux

Harry et MeghanHarry et Meghan, respectivement duc et duchesse de Sussex, renoncent à leurs titres royaux, a annoncé ce samedi 18 janvier Buckingham Palace dans un communiqué.

“Le duc et la duchesse de Sussex n’utiliseront plus leur titre d’altesse royale étant donné qu’ils ne sont plus des membres actifs de la famille royale”, a expliqué le palais.

Le couple est au cœur de l’actualité outre-Manche depuis qu’il a annonce le 8 janvier dernier son intention de renoncer à son rôle de premier plan au sein de la famille royale britannique pour prendre son indépendance financière et s’installer une partie de l’année en Amérique du Nord.

Harry et Meghan, comme le relaie la BBC, ont également annoncé leur intention de rembourser les 2,4 millions de livres de fonds publics nécessaire à la rénovation de leur résidence de Frogmore Cottage, foyer qu’ils conserveront.

Le couple a également annoncé qu’il ne représenterait plus la reine formellement. Ces mesures entreront en vigueur dès le printemps.

Dans le communiqué, la reine Elisabeth II se félicite que toutes les parties aient pu se mettre d’accord et ajoute : “Harry, Meghan et Archie seront toujours des membres très aimés de ma famille. Je reconnais les défis qu’ils ont eu à affronter en raison de l’attention intense qu’ils ont dû supporter ces deux dernières années, et je soutiens leurs vœux d’une vie plus indépendante”.

Cette annonce intervient quelques jours après un conseil de famille dans sa résidence de Sandringham (est de l’Angleterre). A regret, Elizabeth II avait consenti à laisser son petit-fils et son épouse voler vers leur “nouvelle vie”, en leur accordant une “période de transition” entre le Royaume-Uni et le Canada.

La souveraine avait alors demandé que les décisions finales aboutissent “dans les jours qui viennent” pour définir le statut inédit réclamé par le couple, qui veut garder un pied dans la monarchie (et certains avantages) tout en obtenant le droit de vivre de son travail et en vivant une partie de l’année en Amérique du Nord.  Le communiqué ne donne aucun détail sur la future protection policière dont bénéficiera le couple.

Publié dans Texte Actualité divers

Elizabeth II s’accorde avec Harry et Meghan sur une « période de transition »

Harry et MeghanLa reine Elizabeth et Harry et Meghan ont trouvé un accord sur une « période de transition » en vue du retrait du couple de ses obligations royales.

L’entrevue à Sandringham a été fructueuse. La reine, qui avait convoqué Harry ce lundi après-midi à Sandringham dans le Norfolk, a trouvé un accord avec le couple leur permettant  de se mettre en retrait de ses obligations royales sur « une période de transition ».

La souveraine de 93 ans dit « soutenir entièrement » le choix du couple princier et a demandé que les décisions finales soient trouvées « dans les jours qui viennent », soulignant qu’il restait « du travail à accomplir » sur ces questions « complexes », est-il précisé.

Indépendance financière
Selon la presse britannique, il s’agissait là du premier face-à-face du prince Harry, 35 ans, avec sa grand-mère depuis son annonce choc mercredi de vouloir gagner son « indépendance financière » avec sa femme Meghan, 38 ans, et de vivre une partie de l’année en Amérique du Nord, sans toutefois totalement tourner le dos à la monarchie.

Le père de Harry, le prince héritier Charles, et son frère, le prince William, devaient être présents également assister à cette réunion sans précédent. Plus tôt dans la journée, William et Harry ont affiché un front uni, émettant un communiqué pour dénoncer les pratiques de la presse britannique. S’ils ne précisaient pas le journal concerné, le Times rapportait ce lundi des témoignages affirmant qu’Harry s’était senti rejeté de la famille royale en raison de l’attitude « agressive » de son frère William qui n’aurait jamais accepté sa femme Meghan et aurait remis le couple à sa place de manière répétée.

Publié dans Texte Actualité divers

La Reine recevra le prince Harry lundi pour discuter de son retrait

Harry et MeghanLe couple royal avait annoncé, plus tôt dans la semaine, vouloir « travailler pour devenir financièrement indépendants. »

Encore abasourdie par l’annonce, plus tôt dans la semaine, de la décision du prince Harry et de son épouse Meghan de se mettre en retrait de la monarchie, la famille royale britannique se réunira ce lundi afin de faire le point sur la situation du duc et de la duchesse de Sussex, apprend-on ce samedi soir via Sky News.

Cette réunion sans précédent, convoquée par la Reine Élisabeth II en personne, se tiendra à Sandringham House, une demeure de la famille royale dans le Norfolk, et devrait accueillir, en plus de la souveraine, le prince Charles, le prince William et le prince Harry.

La décision de cette rencontre au sommet a été prise après une série de réunions, tenues au cours de ces derniers jours.

Publié dans Texte Actualité divers

70 femmes députées adressent une lettre de soutien à Meghan Markle

Meghan_MarklePlus de 70 femmes députées de la Chambre des communes, issues de toutes les formations, ont adressé une lettre de soutien à la Duchesse de Sussex, ce mardi.

Attaquée et traquée par les tabloïds anglais, Meghan Markle, l’épouse du Prince Harry, a reconnu avoir eu « une année difficile » en raison de la pression des médias.

« En tant que femmes parlementaires issues de diverses tendances politiques, nous voulons exprimer notre solidarité envers vous en prenant position contre le caractère souvent déplaisant et trompeur des reportages publiés dans certains de nos journaux nationaux ciblant votre personne et votre famille ».

Dans une lettre ouverte publiée ce mardi, l’ensemble des femmes députés de la chambre des communes, le parlement britannique ont adressé leur soutien à Meghan Markle, l’épouse du Prince Harry, particulièrement critiquée ces derniers mois dans la presse.

« À certaines occasions, des articles et des titres de presse ont tenté de dénigrer votre personne, sans que cela ne soit justifié, selon les informations dont nous disposons », ont écrit les parlementaires dans leur lettre. « Plus inquiétant encore, ce sont les sous-entendus dépassés et coloniaux de certains de ces articles que nous dénonçons aujourd’hui. En tant que femmes députées de toutes les origines, nous rejoignons votre prise de position. Cela ne peut continuer impunément. »

Des moyens pour faire respecter la vie privée
Dans la lettre, les 72 femmes politiques signataires expliquent leur démarche: « Bien que nous évoluions dans des sphères publiques différentes, nous partageons votre ressenti sur les abus et les intimidations dont vous faites l’objet et qui sont si souvent utilisés pour dénigrer les femmes occupant des postes publics importants. »

Et de conclure ainsi, « gardant cela à l’esprit, nous souhaitons que les médias nationaux puissent à présent faire le tri entre les informations qui relèvent de l’intérêt national ou du caractère privé, quand ils cherchent à atteindre une femme. Ayez l’assurance que nous sommes solidaires avec vous à cet égard. Nous utiliserons les moyens dont nous disposons pour que la presse nationale britannique accepte votre droit à la vie privée et fasse preuve de respect, et qu’enfin leurs récits reflètent au mieux la vérité. »

La duchesse de Sussex maltraitée par les médias britanniques
Après avoir été traquée par les tabloïds anglais sur ses relations familiales et avoir essuyé une série de critiques sur son comportement à la suite de la démission d’une partie du personnel de la maison royale, Meghan Markle a été maltraitée dans les médias cet été, notamment pour avoir à deux occasions utilisé des jets privés pour des vacances.

Le duc et la duchesse de Sussex ont également été malmenés en raison du coût de la rénovation de leur logement, un cottage situé sur les terres du château de Windsor, 2,4 millions de livres (2,7 millions d’euros) aux frais du contribuable britannique.

Meghan Markle et le prince Harry ont porté plainte
Pour faire face aux nombreuses critiques, Meghan Markle a annoncé le 1er octobre qu’elle allait attaquer en justice l’éditeur du Mail on Sunday, un hebdomadaire britannique qui a publié dans ses colonnes une lettre manuscrite qu’elle avait envoyée à son père. Ce même jour, le prince Harrry a écrit un message sur le site officiel du comté de Sussex.

« Il y a un moment où la seule bonne chose à faire est de se révolter contre cette attitude, parce qu’elle détruit des gens et des vies. Il s’agit tout simplement de harcèlement qui effraie et réduit au silence. Nous savons tous que c’est inacceptable, à n’importe quel niveau. »

Selon plusieurs médias, qui évoquent des piratages de boîtes vocales, une plainte a également été déposée contre le Daily Mirror.

« Une année difficile » a reconnu Meghan Markle
Dans une interview diffusée dimanche 20 octobre, le prince Harry et Meghan Markle se sont confiés sans filtre à la chaîne britannique ITV. L’ancienne actrice américaine, qui a épousé Harry en 2018, a reconnu notamment que l’année écoulée avait été « difficile » en raison de la pression des médias.

« N’importe quelle femme, quand elle est enceinte, est vulnérable. C’est un grand défi. Et surtout quand vous êtes une femme, ça fait beaucoup. Et ajoutez à ça le fait d’être une jeune mère et une jeune mariée », a-t-elle expliqué dans ce documentaire tourné durant le séjour du couple princier en Afrique.

Des images rares, en rupture avec la devise de la famille royale : « Ne jamais se justifier, ne jamais se plaindre ». Cette exposition médiatique inédite n’a pas plu à la reine et au Prince Charles. Selon les correspondants royaux, le prince Harry et sa femme seraient plus isolés que jamais.

Publié dans Texte Actualité divers

Meghan Markle fait une apparition surprise à un match de baseball avec Harry

meghan et harryPour sa troisième apparition publique depuis la naissance du petit Archie, Meghan Markle a assisté à un match de baseball entre deux équipes américaines.

Meghan Markle, qui a donné naissance à son premier enfant le 6 mai dernier, s’est jointe au prince Harry samedi pour assister à un match de baseball au London stadium. Le match opposait les Yankees de New York aux Red Sox de Boston.

Le couple a reçu pour l’occasion, un body pour le petit Archie, aux couleurs des yankees. Plusieurs photos immortalisant l’événement ont été publiées sur le compte Instagram officiel Sussexroyal.

Première visite officielle à trois
C’est la troisième apparition publique de Meghan Markle, depuis que le petit Archie est né. La duchesse de Sussex avait présenté l’enfant au monde en compagnie de Harry, le 8 mai. Et le 8 juin, elle s’est jointe au reste de la famille royale pour assister à la parade « trooping the colour », célébrant l’anniversaire de la reine.

Meghan et Harry feront à l’automne leur premier voyage officiel avec leur bébé, en Afrique du Sud, pays du commonwealth.