Publié dans Texte Actualité divers

Harry et Meghan rompent avec William et Kate pour créer leur fondation

Harry et Meghan rompent avec William et Kate pour créer leur fondationLe duc et la duchesse de Sussex vont créer leur propre fondation.

Le prince Harry et son épouse Meghan vont créer leur propre fondation après avoir rompu avec celle dans laquelle ils œuvraient aux côtés du frère de Harry, le prince William, et de son épouse Kate, a annoncé jeudi le Palais de Kensington.

Cette prise de distance a alimenté la spéculation des médias britanniques sur un éloignement des deux fils du prince Charles et de Lady Di, alimenté par une supposée mésentente de leurs épouses.

En annonçant dans un communiqué ces changements dans leurs engagements caritatifs, Kensington palace a expliqué que ceux-ci « visent à ce que le travail et les responsabilités de leurs altesses royales soient les plus complémentaires possibles alors qu’ils se préparent à leurs futures fonctions, et ce que leurs activités caritatives correspondent mieux à leurs nouveaux foyers ».

Bien-être des militaires et des anciens combattants
Concrètement, « dans les prochains mois, la Royal Foundation va devenir la principale organisation caritative et philanthropique du duc et de la duchesse de Cambridge (William et Kate) », a indiqué Kensington palace. Cette fondation s’intéresse en particulier au bien-être des militaires et des anciens combattants, aux enfants et adolescents, à la protection des espèces menacées et de l’environnement, et à la question de la santé mentale.

De leur côté, « le duc et la duchesse de Sussex (Harry et Meghan) établiront leur propre fondation caritative avec le soutien opérationnel, pour une période de transition, de la Royal Foundation ». Harry et son frère, et leurs épouses, continueront à travailler ensemble à l’avenir, sur des sujets comme la santé mentale, précise le palais.

Les deux couples s’étaient déjà éloignés géographiquement puisqu’il y a quelques mois, Harry et Meghan ont quitté le palais de Kensington, à Londres, où ils vivaient avec William et Kate, pour s’installer dans un cottage sur les terres du château de Windsor à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de la capitale, où il élèvent leur premier enfant, Archie, né le 6 mai.

Publicités
Publié dans Texte Actualité divers

Le convoi du prince William et de Kate Middleton renverse une femme de 83 ans

Le convoi du prince William et de Kate Middleton renverse une femme de 83 ansLe couple princier se rendait à des commémorations lorsque leur convoi a renversé une femme âgée. Elle a été transférée à l’hôpital.

Le convoi du prince William, qui escortait le prince et son épouse Kate Middleton, a renversé une femme de 83 ans lundi.

Une enquête de police a été ouverte selon le Guardian. Le média britannique rapporte que l’accident a eu lieu tandis que le duc et la duchesse de Cambridge étaient conduits de Londres à Windsor, en marge des cérémonies de commémoration de l’Ordre de la Jarretière. Un policier à moto serait impliqué dans la collision.

La victime s’appelle Irene Mayor, elle a été transportée dans un hôpital de la capitale anglaise dans un état sérieux mais stable, toujours d’après la publication.

« Inquiets et attristés »
« Le duc et la duchesse de Cambridge ont été profondément inquiets et attristés en apprenant l’accident, lundi après-midi », a déclaré un porte-parole de Kensington. « Leurs Altesses royales ont envoyé leurs meilleurs vœux à Irene et sa famille et resteront en contact tout au long de son rétablissement. »

Comme le veulent les consignes de sécurité, le convoi a continué à avancer après la collision. Le Guardian rapporte les propos d’un voisin selon lequel lorsque les secouristes sont arrivés, « une moto de police était couchée sur la route. » Le couple princier n’a pas vu l’accident.

Publié dans Texte Actualité divers

Meghan et Harry dévoilent une nouvelle photo du petit Archie

Meghan et Harry dévoilent une nouvelle photo du petit ArchieÀ l’occasion de la Fête des pères ce dimanche, le duc et la duchesse de Sussex ont publié sur Instagram un nouveau cliché de leur fils de six semaines, sur lequel on aperçoit pour la première fois son visage.

Pour la Fête des mères il y a quelques semaines, les followers Instagram du duc et de la duchesse de Sussex avaient eu droit à une photo des pieds du jeune Archie. Mais à l’occasion de la Fête des pères ce dimanche, les jeunes parents publient pour la première fois un cliché sur lequel on voit en partie le visage de leur fils, aujourd’hui âgé de six semaines.

« Joyeuse Fêtes des pères. Et nous souhaitons une première Fête des pères très spéciale au duc de Sussex », peut-on lire en légende de la photographie sépia, sur laquelle on peut voir le petit Archie agrippé au doigt de son père.

Il s’agit du premier cliché montrant Archie Harrison, né le 6 mai dernier, les yeux ouverts. La dernière fois que le duc et la duchesse de Sussex étaient apparus devant les caméras et les photographes avec leur fils, le 8 mai, ce dernier était en effet profondément endormi.

À moitié caché derrière la main de son père, difficile pour l’instant de dire si le tout jeune bébé royal ressemble plus au prince Harry ou à Meghan Markle.

Publié dans Texte Actualité divers

Donald Trump accueilli à Buckingham Palace

Donald Trump accueilli à Buckingham PalaceCe lundi, Donald Trump a initié une visite d’État de trois jours au Royaume-Uni. Il y a été accueilli par la famille royale à Buckingham Palace, en préambule d’un calendrier très chargé.

Donald Trump a enfin posé le pied sur le sol anglais. Ce lundi, il a débuté sa visite d’État de trois jours au Royaume-Uni par une étape à Buckingham Palace. Sur place, le président américain, flanqué de son épouse Melania, a d’abord été accueilli par le prince Charles et son épouse Camilla Parker-Bowles.

Revue des Horse Guards
Il a ensuite rejoint la reine Elizabeth II dans son château pour y converser autour d’un déjeuner. En marge de cette rencontre, le chef d’État, qu’on sait amateur de défilés militaires depuis qu’il a été subjugué par notre 14-juillet, a eu l’occasion de descendre du perron vers le parc pour y passer en revue les Horse Guards, aux côtés d’un officier. Ce rendez-vous avec la dynastie des Windsor doit se prolonger tout l’après-midi à travers la découverte de l’abbaye de Westminster, distante de quelques pas seulement de la résidence royale, en compagnie du prince Andrew, troisième enfant de la souveraine, puis un thé partagé à Clarence House avec le maître des lieux, le prince de Galles.

S’il est d’usage en principe pour les chefs d’État ou de gouvernement reçus par la royauté britannique d’être hébergés à Buckingham Palace, ce ne sera pas le cas cette fois-ci en raison de travaux effectués dans le château. Le chantier en question n’empêchera pas en revanche la tenue d’un dîner officiel entre les prestigieux murs de la salle de bal.

Donald et Melania Trump iront donc passer leurs deux nuits anglaises à Winfield House, résidence de l’ambassadeur américain. Les époux s’y sont d’ailleurs rendus ce lundi matin en préambule de leur visite. Ironie à l’endroit d’un homme politique souvent critiqué pour avoir voulu instituer une mesure restrictive, surnommée le « muslim ban », concernant les conditions d’entrée sur le territoire américain de ressortissants de certains pays islamiques: on peut voir depuis Winfield House le minaret de la grande mosquée de Londres.

Un homme de sorties
Conformément à son habitude, une odeur de soufre a précédé le président américain chez son principal allié. Ce dimanche, il a dû démentir, en dépit de l’existence d’un enregistrement, avoir qualifié de « méchante » Meghan Markle, la femme du prince Harry. Et dans la matinée, après qu’Air Force One s’est posé sur le tarmac, il s’est permis de traiter Sadiq Khan, le maire de Londres, de « perdant », avant de le comparer au « très bête », selon lui, maire de New York.

Ce n’est cependant pas la première incursion de Donald Trump, en tant que président des Etats-Unis, au Royaume-Uni. A la mi-juillet 2018, il s’était déjà entretenu avec la reine. Lors d’un meeting ultérieur, dont s’est souvenu ici CNN, il avait pavoisé : « On devait se voir un petit quart d’heure et ça a duré une heure. Pourquoi ?  Parce qu’on s’est bien entendu, on s’est bien entendu »

Publié dans Texte Actualité divers

La reine d’Angleterre cherche un community manager

reine angleterreLa famille royale britannique recrute un spécialiste des réseaux sociaux, pour promouvoir l’image de la reine.

La reine d’Angleterre cherche quelqu’un pour s’occuper de ses différents comptes sur les réseaux sociaux. Twitter, Instagram …  la souveraine de 93 ans est ultra connectée. Elle a ainsi publié l’année dernière sa première photo sur Instagram.

La maison royale a publié une annonce sur son site officiel pour recruter un « social media pro » , un professionnel des réseaux sociaux -en charge de « trouver de nouvelles façons de maintenir la présence de la reine aux yeux du public et sur la scène mondiale. » L’heureux élu couvrira les visites officielles, devra écrire des articles et gérer les plateformes numériques. Le poste est rémunéré 30.000 livres par an, (34.000 euros) soit 2.800 euros par mois.

Un premier tweet en 2014
Le community manager devra être organisé et savoir prendre des photos pour alimenter les réseaux sociaux de la famille royale. Le compte officiel de la monarque sur Twitter est @TheRoyalFamily. William et Kate ont le leur, @KensingtonPalace, de même que Charles et Camilla, @ClarenceHouse. Meghan et Harry sont, eux, plutôt présents sur Instagram, où leur compte @Sussexroyal a déjà plus de 8 millions d’abonnés.

La reine a toujours eu une approche plutôt moderne de la communication : son mariage avec Philip, en 1947 fut ainsi le tout premier événement de la sorte à être retransmis à la télévision. Elizabeth II a également envoyé son premier courrier électronique en 1976 depuis une base militaire, alors qu’Internet n’en était qu’à ses balbutiements. En 2014, elle a publié son tout premier tweet.

Publié dans Texte Actualité divers

Harry et Meghan dévoilent le prénom de leur bébé

Meghan Markle est apparue ce 8 mai au côté du prince Harry pour présenter leur bébé, né le 6 mai dernier.Le prince Harry et Meghan Markle ont dévoilé ce mercredi le prénom de leur bébé.

Le « Baby Sussex » a enfin un prénom. Le bébé de Meghan et Harry, né lundi 6 mai et présenté officiellement au public de mercredi s’appelle Archie Harrison Mountbatten-Windsor.

Les jeunes parents ont annoncé le prénom de leur enfant sur leur compte officiel Instagram. Dévoilant par la même occasion une photo de la reine et du prince Philip, en compagnie de Harry et Meghan et de la mère de celle-ci, Doria Ragland.

famille royale

Arthur, Alexander, Philip, James … Les spéculations allaient bon train depuis la naissance du bébé, et même bien avant, dès l’annonce de la grossesse de Meghan Markle. Archie est le diminutif du prénom Archibald. Prénom d’origine germanique, il signifie « audacieux » ou « courageux ». Ce prénom a fortement gagné en popularité ces dernières d’années en Angleterre et au Pays de Galles, passant de la 192e place en 1996 à la 18e en 2017, selon l’office de statistiques national. Harrison signifie « fils de Harry ».

Marge de manœuvre
L’attente a été de courte durée, pour les Britanniques qui avaient dû attendre toute une semaine pour découvrir le prénom de William, fils de Charles et Diana et un mois pour connaître celui de Charles, premier enfant de la reine Elizabeth.

Si le poids des traditions est important, les jeunes parents ont eu une certaine marge de manœuvre, estime sur BFMTV .  Jean des Cars, historien de la monarchie et des grandes dynasties. Parce que « ce petit garçon n’est que septième sur la ligne de succession. Il n’est pas dans le même ‘couloir’ que les enfants de William et Kate ». Les jeunes parents ont ainsi choisi de s’affranchir des noms les plus traditionnels puisés dans les tréfonds de la monarchie britannique, pour trouver un prénom moderne et inédit à leur enfant.

Quant à son nom de famille, Mountbatten-Windsor, c’est le patronyme du duc d’Edimbourg (Philip Mountbatten avant d’épouser Elizabeth) et de ses descendants de lignée masculine qui ne portent pas de titres royaux.

Publié dans Texte Actualité divers

Meghan et Harry présentent leur nouveau-né au monde

Meghan Markle est apparue ce 8 mai au côté du prince Harry pour présenter leur bébé, né le 6 mai dernier.Meghan Markle est apparue ce 8 mai au côté du prince Harry pour présenter leur bébé, né le 6 mai dernier.

Le prince Harry et son épouse Meghan Markle présentent au public leur bébé, né le 6 mai dernier. Le couple est apparu ce mercredi pour la première fois depuis la naissance de leur fils. Meghan Markle, rompant avec la tradition, avait choisi de ne pas apparaître à sa sortie de la maternité, comme l’avaient fait avant elle, la princesse Diana ou Kate Middleton.

Autre signe de « modernité », c’est le prince Harry et non la duchesse de Sussex qui portait le nouveau-né pour cette présentation au public dans le hall Saint-George du château de Windsor. Le bébé, était emmailloté dans un lange blanc et sa tête couverte d’un petit bonnet blanc. Le couple n’a pas encore dévoilé le prénom du « baby Sussex », comme le surnomment les Britanniques.

Présentation à la reine
« C’est magique », a déclaré le jeune mère. « Il a le plus doux des tempéraments, il est très calme », a-t-elle affirmé, évoquant le bébé. « Je me demande d’où il tient ça! », a plaisanté le prince Harry, en costume gris clair et cravate foncée. Le cadet du prince Charles et de Lady Di était jadis connu pour être le trublion de la famille royale. « C’est un rêve. Ces deux derniers jours ont été très particuliers », a déclaré la duchesse.

Le couple s’apprête à présenter le nouveau-né à la reine Elizabeth et au prince Philip, ses arrières-grands-parents. « Cela va être un joli moment », a déclaré Meghan Markle. « Nous allons présenter le bébé à la famille. Et ma mère est là aussi … » a ajouté la duchesse, qui était vêtue d’une robe blanche et juchée sur des talons vertigineux. Le nouveau venu dans la famille royale est le huitième arrière-petit-enfant de la reine Eilzabeth et de son mari Philip.