Publié dans Texte Animaux

Cinq animaux qui peuvent sentir des choses que les humains ne peuvent pas

Les animaux ont toujours eu des capacités sensorielles plus performantes que les humains, que ce soit pour la vue, l’ouïe ou encore l’odorat.

Sixième sens ou pouvoirs, voici cinq animaux qui sentent des choses que vous ne pouvez pas.

Elephant1) L’éléphant
Avec ses très grandes oreilles, l’éléphant a, évidement, un sens de l’ouïe très développé qui lui permet, par exemple, d’entendre des fréquences sonores inférieures à celles audibles par l’être humain. C’est grâce à cette capacité que l’éléphant est capable de prédire l’arrivée d’une tempête de pluie à environ 241 kilomètres (selon cette étude scientifique), puisque les orages produisent un son de basse fréquence, similaire à ceux que les pachydermes utilisent pour communiquer entre eux.

barre separation

Serpent2) Le serpent
À l’avant de sa tête, le serpent possède des fossettes sensorielles qui lui servent à détecter le rayonnement infrarouge émis par des corps chauds. Ainsi, son système sensible à la température, et non à la lumière, lui permet d’avoir une excellente vision nocturne et d’attaquer avec précision des proies, même dans le noir complet. Ces fossettes sensorielles émettent un signal électrique aux cellules nerveuses du serpent lorsqu’elles atteignent 28° C, ce qui équivaut à la température produite par un écureuil ou une souris à environ un mètre de distance du serpent.

barre separation

dauphin3) Le dauphin
Le dauphin est doté d’une sorte de “radar” situé dans sa tête lui permettant d’écholocaliser les éléments dans son environnement. Si cette capacité lui sert principalement à communiquer avec ses congénères et repérer ses proies, elle peut aussi détecter les grossesses. Les dauphins émettent des ultrasons, des ondes similaires à celles utilisées par les médecins afin de visualiser le développement du bébé. Ainsi, le dauphin peut sentir la présence d’un fœtus dans le ventre d’une femme.

barre separation

rat4) Le rat
Le rat a une mauvaise vision, qu’il compense par un incroyable sens de l’odorat. Depuis 1997, les rats, et plus particulièrement les cricétomes des savanes, sont entraînés à détecter les mines terrestres, débarrassant ainsi certains pays, comme la Tanzanie, le Cambodge ou encore l’Angola de nombreuses mines éparpillées sur leurs territoires. Trop légers pour déclencher les explosifs, les rats s’arrêtent pour gratter le sol dès que la source de l’odeur de TNT est atteinte.

barre separation

chien5) Le chien
Le meilleur ami de l’Homme possède un odorat très puissant qui est notamment utilisé en médecine afin de découvrir les maladies chez l’humain. Les chiens sont capables de sentir les odeurs uniques émises par les cellules cancéreuses, détectant ainsi un cancer plus rapidement qu’un médecin. Grâce à cet odorat très développé, les chiens sont aussi en mesure de repérer la présence, même infime, d’explosifs ou de drogues, après quelques mois d’entrainement.

Publié dans Texte Réflexion

Pourquoi les feuilles des arbres deviennent-elles jaunes en automne ?

automne.gifAlors que l’automne est déjà bien entamé, les arbres ont abandonné leurs couleurs verdoyantes pour emprunter des teintes allant du jaune à l’orangé voire au marron. Mais au fait pourquoi les feuilles des arbres deviennent-elles jaunes en automne ?

Ça y est, la pluie et le froid sont arrivés, pas de doute l’automne a bel et bien commencé et l’hiver ne tardera pas à montrer son nez. Alors que tout le monde a déjà sorti son manteau voire son bonnet, les arbres eux aussi ont changé leurs atours. Ils ont quitté leurs couleurs verdoyantes et leur aspect touffu pour laisser place à des feuilles plus éparses et d’une couleur jaune à orangé.

Comment expliquer un tel phénomène ?
En réalité, ce changement de couleur révèle les modifications chimiques qui se produisent au cœur même des feuilles. Comme tout le monde le sait, ces dernières s’alimentent grâce à la lumière du soleil via un processus appelé photosynthèse. La lumière est captée par des composés particuliers qui l’utilisent ensuite pour fabriquer du sucre pour le végétal.

Le principal pigment de la photosynthèse est la chlorophylle et c’est elle qui donne aux feuilles leur couleur verte caractéristique. Mais si la chlorophylle est renouvelée durant tout le printemps et l’été pour alimenter et maintenir les feuilles, en automne, la longueur du jour raccourcit et provoque un arrêt de la production du pigment.

De fait, les feuilles perdent peu à peu leur couleur verte et laissent alors apparaitre d’autres pigments : les flavonoïdes pour le jaune et les caroténoïdes pour l’orange. Ces teintes sont normalement présentes toute l’année, néanmoins, au printemps et en été, elles sont dissimulées par le vert de la chlorophylle. C’est pourquoi il faut attendre l’automne pour que les teintes jaunes et orange apparaissent.

Un arbre qui se débarrasse du superflu
Ce phénomène fait en réalité partie de la stratégie mis en place par les arbres pour survivre à l’hiver rude. La plus grande menace pour un végétal est sans aucun doute le manque d’eau. Pour l’éviter, celui-ci va alors tenter de limiter les « fuites » et les feuilles sont des surfaces d’échange où l’eau peut-être perdue.

Comme leur activité repose essentiellement sur la lumière et qu’il y a moins de lumière du fait du raccourcissement des jours, l’arbre décide de se débarrasser de son feuillage. Pour cela, il ferme les « veines » qui connectent les feuilles aux branches et au tronc et laissent peu à peu ces dernières dépérir jusqu’à qu’elles se détachent au gré du vent. C’est ce qu’on appelle en botanique, le processus d’abscission.

Et les conifères alors ?   Cette famille d’arbre conserve ses aiguilles car elles perdent beaucoup moins d’eau que les feuilles. Par ailleurs, les conifères n’ont pas besoin de perdre leurs attributs car ils synthétisent des protéines aux vertus anti-gel qui leur permettent de mieux survivre aux conditions de l’hiver

Publié dans Texte Actualité divers

D’après la science, la nuit porte vraiment conseil

nuit conseilSi pour certains ce n’est qu’un adage, les scientifiques ont prouvé l’expression selon laquelle la nuit porterait conseil. Encore mieux : ils ont réussi à manipuler le sommeil de volontaires afin de résoudre des problèmes.

Des scientifiques du département de psychologie de l’Université Northwestern (Illinois, États-Unis) ont récemment publié une étude dans la revue Psychological Science Science sur les effets du sommeil et la capacité du cerveau à résoudre des problèmes. Ils ont sélectionné 57 participants qui ont réalisé une série de puzzles, chacun étant accompagné d’un son unique. Les volontaires sont ensuite allés se coucher, sans avoir terminé tous les casse-têtes.

Durant la nuit, les chercheurs ont joué les sons associés aux puzzles non résolus plus tôt, l’objectif étant d’activer les souvenirs de ces puzzles durant le sommeil de ces participants. Ces derniers ont, dès leur réveil, réussi à résoudre davantage d’énigmes : 31,7% des case-têtes invoqués par sons pendant leur sommeil ont été résolus, soit une amélioration de 55% par rapport aux 20,5% de puzzles qu’ils n’avaient pas réussi la veille.

Un sommeil très actif
Auparavant, on pensait que le cerveau se reposait durant le sommeil, “mais maintenant nous savons qu’il y a beaucoup de travail réalisé”, a déclaré Mark Beeman, co-auteur de cette étude, dans Elemental. Nous le savons : même quand nous dormons, le cerveau garde une activité qui nous permet notamment de consolider les souvenirs et régénérer le corps.

Ainsi, on peut en conclure que le sommeil est un incubateur aidant le cerveau à élaborer de nouvelles techniques et solutions afin d’arriver à la résolution de problèmes qui semblaient impossible la veille. La nuit porte donc réellement conseil.

Publié dans Texte Poéme, Poésie

L’espérance

femme roseL’espérance se trouve dans la foi de l’amour, contre toute attente la vie n’est pas un leurre, elle vaut la peine d’être vécue à toute heure, c’est sûr et certain on te cherche chaque jour.

L’espérance est une flamme que l’on entretient, chaque matin on attise la braise de l’espérance, chaque jour elle se consume au gré des heures, chaque soir on la préserve afin qu’elle ne meure.

L’espérance n’a pas d’âge elle est le baume du cœur, elle nous transporte et nous transforme sans cesse, elle nous délivre de nos peines de nos angoisses avec persévérance elle fait disparaitre la rancœur.

L’espérance est la passion inhérente de l’âme, toujours en quête d’incertitude en certitude sans se l’avouer l’espoir demeure en nous tous, elle nous retient bien souvent au fil d’Ariane.

Espérance tu es l’espoir du désespoir, d’attente en promesse, on veut encore te faire confiance

Publié dans Texte Fête

Le Père Noël de la Poste attend ses lettres

Père NoëlLes enfants ont jusqu’au 17 décembre pour envoyer leur liste de cadeaux au Père Noël.

Le secrétariat du Père Noël ouvrira mercredi 6  novembre pour éplucher les lettres que lui adressent chaque année des centaines de milliers d’enfants, a annoncé mardi 5 novembre 2019 la Poste.

« Rue des nuages, pôle Nord, Au pays des étoiles filantes. Il suffit d’indiquer ‘Père Noël’ sur l’enveloppe pour que la Poste la repère » et l’aiguille vers le secrétariat du bonhomme rouge, installé à Libourne (Gironde), a indiqué l’entreprise publique.

Une soixantaine de personnes sont mobilisées chaque année par la Poste pour répondre à ces courriers. Plus de 1,2 million d’enfants « des quatre coins du monde » écrivent chaque année au Père Noël.

Les données pas conservées
Les lettres sont sous forme papier pour l’écrasante majorité d’entre elles (1,1 million) mais aussi parfois sous forme électronique (94.000 courriers électronique envoyés depuis le site internet du Père Noël). Les enfants reçoivent en retour une réponse à leur nom, avec une carte postale à colorier et à envoyer à leurs proches. « Très important : il faut indiquer clairement le prénom, le nom de l’enfant et son adresse complète pour qu’il puisse recevoir sa réponse », a précisé la Poste.

Le secrétariat du Père Noël est une tradition vieille de 57 ans, qui permet de « faire vivre les valeurs de partage, d’espoir et de générosité ». Interrogée par l’AFP, la Poste a précisé que le nom et l’adresse des enfants étaient uniquement utilisés pour la réponse et n’étaient pas conservés. Le secrétariat du Père Noël fermera le 17 décembre.

Publié dans Texte Recette Amour, Amitié

Soupe d’amour

Soupe d'amourCouper les mots de colère, garder ceux qui sont adoucissants, équilibrants et apaisants. Brosser, peler et laver l’égoïsme, hacher les conflits et la froideur, enlever la peau de la contrariété et celle des ressentiments avant cuisson.

Rejeter le mauvais, annuler le négatif, combiner le respect et la courtoisie. Ajouter une très grosse canne d’affections, une bouteille pleine de délicatesses, mesurer un gros contenant plein de bon sens, mettre le bouillon de politesse bien dégraissé d’inattention.

Un cube d’accessibilité, mêler la bonne attitude, la vitalité, l’enthousiasme. Mettre un bouquet garni de paroles aimables, parsemer de poudre de disponibilité, saupoudrer de beaucoup d’amour accompagné d’une voix douce.

Ne pas mettre trop de reproches,  ça gâcherait le tout. L’ ajout de la cordialité donne un très bon  goût, on peut varier avec la convivialité, certains préfèrent avec un soupçon d’étreintes, remuer délicatement. Épaissir pour lui donner la texture veloutée de tendresse, incorporer petit à petit l’humour, encore meilleure si on a préalablement prévu la bienveillance.

À feu doux,  porter à ébullition l’émerveillement, réduire le feu des arrières-pensées, laisser mijoter le don de soi et les petits bonheurs, poursuivre la cuisson dans une ambiance sereine et chaleureuse. Un parfum agréable de compréhension se propagera dans toute la maison. Varier les saveurs et sortez votre plus belle soupière.

Une soupe exquise, saine, équilibrée, bonne à se délecter, chaude et très réconfortante. Une recette appétissante, nourrissante et adaptable à toute la famille. On peut l’accompagner de biscuits, de gestes sympathiques ou de croûtons de finesses et d’un filet de bon accueil. Déguster le plaisir de vous sentir rassasié, très bon choix lorsqu’on reçoit la visite à souper.

Publié dans Texte Réflexion

Le train de la vie

train

A la naissance, on monte dans le train et on rencontre nos parents. On croit qu’ils voyageront toujours avec nous. Pourtant, à une station, nos parents descendront du train, nous laissant seuls, continuer le voyage.

Au fur et à mesure que le temps passe, d’autres personnes montent dans le train.
Et elles seront importantes : Amis(es), Enfants, Fraternité, même l’amour de notre vie.

Beaucoup démissionneront (même l’amour de notre vie) et laisseront un vide plus ou moins grand. D’autres seront si discrètes, qu’on ne réalisera pas qu’elles ont quitté leurs sièges.

Ce voyage en train sera plein de joies, de peines, d’attentes, de bonjours, d’au-revoir et d’adieux. Le succès est d’avoir de bonnes relations avec tous les passagers pourvu qu’on donne le meilleur de soi-même.

On ne sait pas à quelle station nous descendrons, donc vivons heureux, aimons et pardonnons. Il est important de le faire, car lorsque nous descendrons du train,
nous ne devrons laisser que de beaux souvenirs à ceux /celles qui continueront leur voyage.

Soyons heureux avec ce que nous avons et remercions le ciel de ce voyage fantastique. Aussi, merci d’être un(e) des passagers(ères) de mon train. Et si je dois descendre à la prochaine station, je suis contente d’avoir fait un bout de chemin avec vous.