Publié dans Texte Sexualité

La sextech se fait une place au grand salon de la high-tech

sextechL’année dernière, un sextoy connecté jugé « immoral » avait été banni du grand salon high-tech de Las Vegas. Provoquant la polémique. À l’édition 2020, des entreprises de la sextech ont présenté fièrement leurs produits.

Les sextoys sont censés aider à se détendre, à s’éduquer, à se remettre après l’accouchement, à favoriser les relations longue durée ou longue distance et l’émancipation des femmes et donner du plaisir. Mais cette dimension arrive bien après la santé parmi les arguments mis en avant par les fabricants, soucieux de respectabilité.

« Les sextoys ont une connotation extrêmement négative », remarque Jérôme Bensimon, le président de la société Satisfyer. « Donc on s’est rebaptisés « société de bien-être sexuel » ».

La sextech à l’essai après une polémique
La marque s’est fait connaître avec sa technologie d’ondes de pression pour stimuler le clitoris, et s’apprête à lancer une application connectée à certains jouets, qui permettra de les contrôler avec l’intonation de la voix, notamment. Sur son stand du salon de l’électronique grand public à Las Vegas (CES), les vibromasseurs et boules de geisha côtoient des minis vibrateurs en forme de cônes glacés.

Pour l’édition 2020 du CES, la sextech est à l’essai après de nombreuses polémiques. Il y a un an, la CTA, organisatrice du salon, retirait un prix d’innovation à Osé, un prototype de sextoy qu’elle qualifiait d' »immoral, obscène et profane », se souvient Lora Haddock DiCarlo, l’inventrice de ce double stimulateur à clitoris et point G. L’affaire avait fait du bruit et l’organisateur lui avait finalement rendu son prix.

Le sextoy, un produit courant ?
« Les sextoys sont des appareils électroniques de grande consommation, mais ils ne sont pas traités comme tels », regrette Janet Lieberman-Lu, cofondatrice de Dame Products, qui fabrique des petits vibrateurs à clitoris. « Alors qu’ils sont plus courants dans les foyers que beaucoup d’autres produits qu’on trouve au CES ».

Sa société a intenté une action en justice contre le métro de New York, qui autorise les publicités pour les médicaments contre l’impuissance sexuelle, et les références humoristiques à la sexualité, mais pas les jouets sexuels.

« Dire que les érections sont une question de santé mais que les vibrateurs féminins sont obscènes, cela revient à dire que les hommes sont censé pouvoir avoir des relations sexuelles et que les femmes ne sont pas censées en tirer du plaisir. Et cette vision nourrit la culture du viol », assène-t-elle.

Le plaisir est synonyme de santé, martèlent tous ces entrepreneurs qui se sont convertis à l’industrie des sextoys après une première vie professionnelle dans l’électronique, la médecine ou la beauté. Ils se sentent investis d’une mission d’éducation, alors que les manuels scolaires commencent à peine à inclure la forme et la taille du clitoris.

« Tout le monde veut parler de sexe, mais c’est souvent difficile, à cause de la peur du rejet », constate Soumyadip Rakshit, président de Mystery Vibe, qui conçoit des vibromasseurs pour les organes féminins et masculins avec des fonctions ciblant les troubles de l’érection ou les cicatrices dans le vagin après l’accouchement. » Pour en parler, « les gens ont besoin d’un catalyseur, comme le médecin, un article, une célébrité, une série … »

La sexualité 2.0
Deux stands plus loin, Gerard Escaler, directeur du marketing de Lovense, explique aux visiteurs le fonctionnement d’un « masturbateur » pour hommes. La société basée à Hong Kong propose plusieurs applications qui facilitent les relations physiques à distance, que ce soit avec son partenaire ou des « camgirls » (les personnes qui se filment en direct dans des positions sexuelles contre une rémunération) équipées d’un vibromasseur connecté.

« Deux personnes peuvent synchroniser leurs jouets et même passer un appel vidéo en simultané », détaille Gérard Escaler.  Mais pour être populaire, faut-il garder une part d’ombre et de controverse? Car avec le scandale de l’année dernière, le sextoy à près de 300 dollars de Lora DiCarlo a décollé.

« Lors de notre prévente en novembre, nous avons atteint notre objectif de ventes annuelles en 5 heures », se réjouit l’entrepreneuse, à bord d’un camion transparent estampillé « Le plaisir est pour vous », qui sillonne les rues de Las Vegas pendant toute la durée du CES.

Publié dans Texte Sexualité

Connaissez-vous la Karezza, le secret pour pimenter votre vie intime ?

karezzaAvez-vous déjà entendu parler de la Karezza, pratique sexuelle qui consiste à repousser l’orgasme dans le but de faire durer le plaisir ?

En utilisant cette méthode, les amants ont la possibilité de renforcer leur confiance mutuelle à travers des gestes simples.

method karezzaPratique qui s’oppose radicalement à la course à l’orgasme, la Karezza permet à des partenaires de faire durer le plaisir de l’acte sexuel tout en entrant plus facilement en communion. Apparue pour la première fois en 1931 dans l’ouvrage Karezza Method de J.W. Lloyd, cette méthode permet à des amants d’explorer toutes les zones de leurs corps grâce à des gestes simples.

La Karezza vient du mot « carezza », qui signifie « caresse » en italien. En privilégiant les caresses et les câlins et en s’empêchant de jouir, les partenaires peuvent accorder leur plaisir et renforcer leur confiance. Cette pratique stimule l’ocytocine, l’hormone de l’amour et de l’attachement, tandis que l’orgasme augmente la production de dopamine, neurotransmetteur lié au plaisir.

Écouter l’autre et communiquer sur ses envies
D’après la thérapeute Rachel Wright, la Karezza « est généralement comparée au tantrisme », comme elle l’a expliqué au site Women’s Health. Elle explique que cette pratique « permet de faire des jeux sexuels quelque chose de plus romantique ». Pour la thérapeute, il est nécessaire « d’avoir confiance en la personne » avec laquelle on pratique la Karezza, pour se « laisser totalement aller ».

« Déterminez tous les deux pourquoi vous voulez essayer et surtout, ce dont vous avez chacun envie » ajoute Rachel Wright. Il est tout à fait possible de pratiquer la Karezza pendant des heures mais pour le sexologue Eric Garrison, il vaut mieux la tester « durant cinq minutes » la première fois.

La Karezza est donc une façon d’aborder l’acte sexuel avec plus de douceur. Cette technique est surtout capable d’améliorer la communication entre deux amants, qu’elle soit pratiquée de façon occasionnelle ou régulière.

Publié dans Texte Sexualité

Tendances sexuelles : quelles pratiques auront la cote en 2020 ?

sexualitéLes tendances se dessinent aussi dans le domaine sexuel. Voici celles qui promettent de rythmer 2020  et la vie des couples.

Les nombreux bilans parus à la fin de 2019 montrent qu’il existe bien des grandes tendances, bien que l’on n’en ait pas toujours conscience. Cela n’est pas surprenant en matière de mode, de beauté ou même de séduction (on croit être original sur Tinder, quand en réalité on se ressemble beaucoup), mais il existe un domaine qui lui aussi évolue, et auquel on ne pense pas toujours : la sexualité.

Elle aussi a ses tendances, comme l’affirment des experts en la matière qui ont déjà déterminé quelles seraient les pratiques qui feraient fureur en 2020. Ce sont les équipes de chez Lelo, une marque suédoise de sextoys commercialisée dans toute l’Europe, qui les ont détaillées, et elles sont au nombre de 6, rapporte le site Metro.

L’intelligence artificielle
Vous vous souvenez du smart lipstick, le vibromasseur avec lequel il est possible de discuter (de choses plus ou moins coquines) ?   Plus généralement, la haute technologie a envahi l’industrie du sexe, et les objets révolutionnaires connectés commencent à apparaître, à l’instar des sextoys qui enregistrent vos données personnelles et s’adaptent à votre « profil » au lit pour vous donner un maximum de plaisir. On n’arrête pas le progrès.

Le polyamour et les relations libres
Peut-être n’avez vous jamais entendu parler de polyamour, mais le concept est loin d’être nouveau. Il désigne des personnes qui revendiquent la possibilité d’avoir des relations, amoureuses ou sexuelles (ou les deux) avec plusieurs partenaires, ouvertement et honnêtement. La relation libre, quant à elle, est le fait de former un couple dans lequel la fidélité n’est pas « obligatoire ». Grâce à des témoignages, à des études qui lèvent le voile sur ces pratiques qui remettent en question la toute-puissance de la monogamie, elles deviennent de plus en plus acceptées, voire adoptées.

Les poupées sexuelles
On ne parle pas des modèles gonflables infiniment kitsch, mais des dernières créées qui affichent une ressemblance troublante avec les êtres faits de chair et d’os. Faites de silicone et d’un (faux) squelette qui renforce leur apparence réaliste, elles sont de plus en plus prisées par des particuliers qui n’ont pas peur de mettre la main au portefeuille.

Rester célibataire
Lelo pense également que les femmes célibataires en 2020 feront le choix de le rester un petit bout de temps. Elles éviteront de s’engager dans des relations sérieuses et seront plutôt tournées vers le plaisir solitaire, dont elles se satisferont grâce à une panoplie de jouets en tous genres, Girl power.

Le plaisir masculin
Eh oui, les hommes ont tout à fait le droit de se donner un peu de plaisir par leurs propres moyens. Et ils peuvent optimiser l’expérience grâce à des sex toys. Pour 2020, les marques vont se concentrer sur le plaisir masculin, en sortant des jouets spécialement conçus pour ces messieurs, comme des masseurs de prostate ou des manches à masturbation, tout un programme.

Les nouvelles sensations
Enfin, les vibrations, c’est bien, mais d’autres options, c’est mieux. De nouvelles techniques feront leur apparition pour provoquer toujours plus de plaisir, comme les ondes sonores pour stimuler le clitoris et le reste du corps. Les sextoys utilisant les battements et les aspirations seront de plus en plus nombreux.

Vous l’aurez compris, 2020 risque bien d’être une année innovante au niveau du sexe. Alors ne faites pas les timides et ne boudez pas votre plaisir, suivez les tendances et vous passerez une année riche en plaisir et en sensations.

Publié dans Texte Recette Amour, Amitié

Gâteau d’amour

couplesIngrédients :
– 1 lit chaud
– 2 corps différents (préalablement lavés)
– 500 grammes de caresses (ou plus)
– 50 grammes de baisers (ou plus)
– 1 banane pas trop mûre
– 2 kiwis
– 2 pamplemousses (grosseurs à volonté)
– 1 four préchauffé à feux doux

Préparation :
1) Introduire les 2 corps dans un lit chaud avec 50 grammes ou plus de baisers
2) Enduire la surface des corps avec 500 grammes ou plus de caresses (en ajouter si pas assez sucré)
3) Couvrir ces mêmes corps, en particulier la banane jusqu’à saturation (attention, ne pas faire de blanc en neige) avec la banane.
4) Agitez, avec ménagement, les 2 pamplemousses, les faire dorer très légèrement sans les faire rougir.
5) Mettre la banane, préalablement chauffée, du bout des doigts dans le four à température ambiante.
6) Essentiel : laisser les 2 kiwis non pelées à l’extérieur
7) Manœuvrer la banane très délicatement en va et vient.
8) La sortir de temps à autre et la retourner pour  contrôler la cuisson  afin qu’elle ne perde pas son jus.
9) Extraire le jus de la banane, qui lui, doit rester dans le four. Retirer celle-ci avec légèreté.
10) Pour achever le gâteau, laissez macérer dans les mains ou essuyer le surplus avec la langue, ceci étant, laisser le choix à la cuisinière.
11) Laissez refroidir.
12) Ne pas omettre de recommencer fréquemment la recette afin d’en savourer chaque fois davantage le goût.
13) Démouler 9 mois après.

Publié dans Texte Kamasutra

La posture des chimpanzés

La posture des chimpanzésLa position des chimpanzés est sûrement, avec celle de la brouette, l’une des positions sexuelles les plus difficiles du Kamasutra.

Mais elle permet aussi de tester la dextérité des amants et leur courage. La technique du retour à l’état primal n’est pas donnée à tout le monde; Pas plus que le fabuleux plaisir que l’on éprouve dans cette union sexuelle.

Si le Kamasutra est aussi célèbre dans le monde entier, c’est aussi et surtout grâce à son inventivité. C’est le cas de cette position des macaques, dont l’extrême difficulté n’a d’égal que l’extrême plaisir qu’elle peut apporter aux amants.

Difficile d’abord, de s’imaginer comment l’on se retrouve dans une telle position. L’homme se couche sur le dos et relève les jambes en les écartant. Son sexe pointe vers le haut, mais ce n’est pas la bonne direction. Le sexe doit être tendu vers le ciel. En même temps qu’il le maintient bien droit, il tient la femme par la taille pour la guider. Celle-ci, dos à l’homme, sans ne rien voir, doit néanmoins réussir à s’empaler sur le sexe de l’homme.

Pour maintenir l’équilibre, la femme doit avant tout rester bien droite tout en étant agenouillée, telle un petit singe. Le premier essai ne sera sûrement pas le meilleur et les amants devront s’y réessayer à plusieurs fois avant de réussir parfaitement. L’homme, en tenant sa partenaire, rythme la pénétration et choisit la cadence. Il peut également donner des petits coups de bassin pour approfondir la pénétration. La femme, elle, a le choix de monter plus ou moins haut à chaque coup pour rester maîtresse de l’intensité du coït. Elle peut enfin caresser le bas des testicules de son partenaire, zone hautement érogène chez l’homme, et s’aventurer à pénétrer un doigt dans son anus.

On peut alors varier le plaisir, non sans difficultés. Le femme peut aller de bas en haut tandis que son partenaire la dirige d’avant en arrière, ce qui suppose une parfaite coordination, mais sera aussi le meilleur moyen d’éprouver un plaisir partagé. Surtout, la position des chimpanzés est idéale pour rompre la monotonie du quotidien et de l’éternel missionnaire.

Malheureusement, la position des chimpanzés ne s’adresse pas aux novices. L’homme peut vite fatiguer sous le poids de sa partenaire, si elle n’apprend pas à lui faire confiance en se laissant totalement aller au contrôle de ses mains. Et malgré une position où l’orgasme est facilement atteignable, les mouvements restent limités et le champ de vision des amants est presque nul. Difficile, alors, de susciter le désir en regardant son ou sa partenaire. Mais le prix à payer vaut bien une jolie récompense pour nos petits singes en herbe.

Publié dans Texte Kamasutra

La posture de l’arc en ciel

La posture de l'arc en ciel« Arc-en-ciel du matin, Fontaine le soir, arc-en-ciel du soir, fait du bon temps prévoir ». Si l’on en croit les dictons populaires, l’arc-en-ciel est présage d’averse.

Mais qui se plaindrait de la pluie de deux sexes unis ?  Pour cette météo originale, donc, ne craignez ni la violence de l’orage ni la douceur d’une ondée de plaisir.

La posture de l’arc-en-ciel est bien moins relaxante que d’autres postures latérales. Elle exige, en outre, une attention particulière pour la réaliser, mais une fois en place, quel spectacle.

Si vous disposez d’un miroir au-dessus ou devant de votre lit, vous en apprécierez la chorégraphie, la complexité dans l’imbrication des corps de l’homme et de la femme en fait une posture sculpturale.

La femme se couche sur un côté, les jambes allongées. L’homme, sur le flanc également, se glisse entre les cuisses de la femme, tête bêche, jambes tendues. Sa partenaire a maintenant une cuisse appuyée sur la hanche de son amant, l’autre jambe reposant sur la couche.

L’homme pénètre la femme, jambes serrées, il replie son buste, de sorte que ses mains peuvent s’agripper aux épaules de sa compagne, pour la maintenir et la caresser. Celle-ci attrape les pieds de l’homme ou ses chevilles, et les tire vers elle : dans cette position, appelée aussi « l’arc bandé » l’homme est l’arc, la femme est la flèche.

L’angle de pénétration de la verge est assez inhabituel, puisque les deux corps sont inversés l’un par rapport à l’autre. Du coup les sensations de la femme sont nouvelles, le pénis frotte latéralement contre son vagin dont l’ouverture est resserrée.

Pour l’homme, comme chaque fois qu’il est « à l’étroit », le plaisir vient des frottements du pénis sur toute sa longueur contre les muqueuses vaginales humides et brûlantes.

Par contre, les mouvements des deux amants manquent d’amplitude et de vigueur et ne permettent pas d’accéder à l’orgasme. Peu importe, pourquoi se limiter à une seule posture dans la relation sexuelle ?  Les plaisirs sans cesse renouvelés des corps qui se découvrent accroissent le désir de fusion de chacun. Après l’arc-en-ciel, fort agréable préliminaire amoureux, vous dériverez dans d’autres voltiges jusqu’à la jouissance de chacun.

Publié dans Texte Kamasutra

La posture du 99

La posture du 99Oubliez le 69, optez pour le 99 apprécié par les aficionados du Kamasutra, cette position sexuelle donne l’envie de dépasser tous les interdits, pour des orgasmes inoubliables.

La bien-aimée est couchée sur le côté en chien de fusil, aux anges. Le bien-aimé s’emboîte derrière elle, au plus près, plaçant ses deux jambes entre les siennes. Ce qui lui donne un accès privilégié, vers l’objet de son désir. A le sentir frétiller ainsi à l’entrée de son sexe, elle lui ouvre le passage, son souffle s’accélère.

Les bénéfices pour elle
Son corps est entièrement parcouru par une onde de plaisir, sans efforts. Seule la contraction intime de sa vulve autour du pénis de son partenaire rythme la cadence. Les mains de ce dernier s’attardent sur son clitoris, accessible. Les parois vaginales postérieures et antérieures sont fortement stimulées par cet angle de pénétration profond. C’est parti pour des sensations inédites.

Les bénéfices pour lui
Ce contact étroit avec sa partenaire, dont il peut aussi maintenir les mains pour prendre une position dominante, est terriblement excitant. Tandis que ses seins sont à portée de mains et de regard. A cela s’ajoute le contact de ses fesses contre son bas ventre : excitation maximum, sans grands va-et-vient.

Le plus de la position 99
Si les mouvements du bassin sont de type micro, en revanche vos mains volettent et s’égarent fiévreusement. Sur ses fesses à lui, sur ses seins à elle, un titillage des mamelons s’impose, avant de s’attarder sur le clitoris. Et comme la bien-aimée est maintenue bien serrée contre l’amant, elle peut juste s’abandonner à la vague orgasmique, qui parcourt les deux amants.

Les moins de la position 99
Recommandée aux adeptes du slow sexe : oubliez les grands coups de reins vigoureux. Un position tout en lenteur et en douceur.

L’astuce
Les oreilles de la bien–aimée étant à portée de bouche, saisissez l’occasion … et ses lobes, suçotez, mordillez. Pour l’exciter davantage, essayer le dirty talk et joignez le geste à la parole. Effet orgasmique garanti.