Publié dans Texte Kamasutra

La posture de la chaise longue

La posture de la chaise longueLa chaise longue, cette invention digne des meilleures vacances, est beaucoup plus commode que la position sexuelle qui porte son nom.

Mais le plaisir ressenti, surtout pour la femme, va bien au-delà des espérances.

Attention, cette chaise longue ne reproduit pas le confort des sièges disposés au bord des piscines des hôtels luxueux. Même si le lit est un support agréable, c’est un autre voyage auquel cette position sexuelle convie ceux qui voudront bien s’adonner aux acrobaties de la chaise longue érotique.

C’est à la femme de prendre l’initiative. Allongée sur le lit, elle se relève délicatement en prenant appui sur des coussins qu’elle aura préalablement disposés derrière son dos. Son partenaire place ses jambes de chaque côté, entourant ainsi la femme de sa présence rassurante. Elle pourra donc mettre chacune de ses cuisses sur les épaules de son amant. Celui-ci devra prendre appui sur ses mains. La chaise longue est installée.

Limité dans ses mouvements par un tel appui, et par les jambes de son amante, l’homme ne peut que difficilement déplacer son bassin de haut en bas. C’est donc à sa partenaire de diriger les opérations. Elle effectuera les principaux mouvements de va-et-vient, l’homme pouvant, de temps en temps, participer à l’action. Son rôle limité consiste à donner de l’élan à sa partenaire en soulevant le bassin en même temps qu’elle effectue des mouvements enchanteurs.

Ainsi, maîtresse des règles du jeu, la femme décide de la profondeur de la pénétration et de la rapidité des ondulations. Les sensations au niveau du pubis sont décuplées, et le pénis frotte la zone vaginale qui provoquera le plus de plaisir à sa partenaire. La femme pourra, si elle dispose d’assez d’énergie, toucher son clitoris en même temps qu’elle se laisse délicieusement pénétrer. L’orgasme, dans cette position de la chaise longue, est donc à la portée de toute femme énergique.

Dans cette position qui peut être éreintante, quelques minutes suffisent pour éprouver très vite un plaisir rare. L’homme saura donc ensuite reprendre les choses en main, changeant de position, afin que, lui aussi, puisse connaître autant de satisfaction que sa partenaire.

Publié dans Texte Kamasutra

La posture du nœud coulant

La posture du nœud coulantAttention, sexe ultime, le Kamasutra n’a jamais proposé position plus difficile et plus belle à la fois. Celle du nœud coulant accroche les amants pour une séance de sexe inoubliable.

Ce n’est pas tous les jours que les amants pratiqueront la position du nœud coulant. Suprême des suprêmes, l’une des plus nobles positions du Kamasutra s’adresse uniquement aux initiés. Mais après tout, pourquoi ne pas s’y mettre dès aujourd’hui ?

La base est simple : les deux partenaires imitent la même posture. Il faut qu’un miroir s’établisse entre les amants pour réussir cette position du nœud coulant. Pour cela, Monsieur et Madame s’assoient face à face, en tailleur. Madame pose ses genoux sur les cuisses de son partenaire et vice versa. Les mains sont unies dans un accouplement des plus poétiques.

En se tenant si proches, la pénétration est facilitée. Encore plus si les partenaires sont bien souples. Les regards échangés sont tendres et intenses à la fois, de même que les baisers. Chacun peut alors prendre l’initiative de modifier la position. Se serrer tendrement au lieu de se tenir simplement par les mains. Chacun peut également poser une jambe alors que l’autre reste pliée. Le miroir reste en place pour que le confort s’installe entre les amants.

Dans la position du nœud coulant, les possibilités sont multiples, même si l’aborder reste très difficile. Il faudra sans doute s’y reprendre à plusieurs fois avant de trouver enfin la meilleure des postures, qui permettra à chacun de se concentrer sur le plaisir avant le maintien de la position. Et le contact rapproché des deux sexes ne pourra que faciliter la tâche. C’est finalement la même chose qu’un nœud coulant : difficile d’apprendre à le faire, mais une fois qu’on le maîtrise, on peut alors s’y remettre à l’infini.

Publié dans Texte Kamasutra

La posture du petit pont

La posture du petit pontChallenge pour l’un, situation délicate pour l’autre : la position du petit pont est une expérience à tenter pour les amants insatiables, prêts à toutes les expériences.

Un jeu érotique réservé aux pros du sexe, aux sportifs et aux acrobates. Une position amusante et très originale.

Attention, cette position est un véritable défi. Un challenge pour un homme assez souple, musclé et sans aucun antécédent médical concernant son dos. La femme, elle, devra se faire légère sur le corps de son partenaire tout en faisant des mouvements du bassin.

L’homme se met de dos sur le lit ou le sol, et déplace ses membres pour l’aider à se soulever. Il se tient sur les mains et les pieds, la tête à l’envers. La femme s’assoit délicatement au niveau du sexe de son amant. Elle se tient sur la pointe des pieds pour atténuer son poids. Ce sera à elle, tout en faisant très attention au dos de son chéri, de faire des mouvements de va-et-vient. Doucement d’abord, avant de varier ensuite le rythme et la position. Les mouvements peuvent s’enrichir de circonvolutions, dans le sens des aiguilles d’une montre ou tout simplement où votre imagination vous guide.

Ainsi, les partenaires trouvent un terrain d’entente autour du sexe de l’homme. Monsieur se tient fermement pour freiner les assauts de Madame, elle veille à ne pas trop brusquer son amant. Résultat : une pénétration assez profonde et une certaine amplitude de mouvement. Mais cette position a également de multiples inconvénients. L’homme n’est pas à son aise et doit vite abandonner sa pose pour éviter que sa tête n’explose. La femme ne peut pas beaucoup bouger et doit sans cesse faire attention, ce qui est un facteur gênant quand on veut prendre du plaisir.

Au fond, la position du petit pont ressemble beaucoup plus à un jeu érotique qu’à une vraie partie de jambes en l’air. Quand les amants passent la nuit éveillée, tentant toutes les expériences, toutes les sensations, pour une séance de sexe interminable, il y aura bien une place accordée au petit pont.

Publié dans Texte Kamasutra

Le posture de l’amazone

Le posture de l'amazoneLa position de l’amazone consiste, pour la femme, à s’asseoir sur son partenaire en gardant les deux jambes du même côté pendant la pénétration.

L’homme s’allonge classiquement sur le dos, tandis que la femme s’accroupit au niveau de ses hanches, les deux pieds d’un même côté, et se fait pénétrer en s’abaissant doucement. La courbure de la verge n’est pas dans le sens du vagin, ce qui est à la fois un inconvénient et un avantage.

Les inconvénients de la position de l’amazone
Un inconvénient, parce qu’un mouvement trop brusque peut tordre la verge et faire très mal. De plus, le mouvement n’assure un bon glissement que si la lubrification vaginale est importante.

Les avantages de la position de l’amazone
Si les oscillations sont effectuées avec délicatesse, le type de frottement est original et procure pour les deux partenaires des sensations insolites. Par ailleurs, l’homme a les mains libres, pour caresser les fesses, la cambrure des reins, le dos de sa partenaire avec l’une ; les cuisses, leur intérieur, le pubis, le ventre, le clitoris avec l’autre. C’est en effet une des positions où la liberté des mains et la façon dont sont placés les corps l’un par rapport à l’autre offrent à l’homme la plus grande diversité de caresses possibles.

La femme de son côté n’est pas passive. En écartant plus ou moins les pieds ou les cuisses, elle modifie la profondeur de la pénétration et la nature du contact du pénis dans son vagin. Elle peut donc jouer avec la variation de ses sensations. Le va-et-vient, s’il est très doux, peut aussi être tenté.

Position de l’amazone et orgasme
Il est rare que le couple désire aller jusqu’à l’orgasme en maintenant cette position. La plupart du temps, après un moment de jeux divers, la position est modifiée pour une autre qui offrira plus de contacts corporels, une sensation de plus grande fusion, afin de partager la jouissance.

Publié dans Texte Kamasutra

La posture de l’union du papillon

La posture de l'union du papillonPropice aux étreintes ardentes, l’union du papillon issue du Kamasutra demande une belle forme physique. Cette posture sexuelle, très acrobatique, booste la machine à fantasmes.

Le bien-aimé s’assoit, les jambes allongées, en appui sur ses bras tendus, prêt à recevoir sa bien-aimée brûlante de désir. Elle prend position face à lui, les jambes de part et d’autres de ses hanches, le buste basculé en arrière, le corps reposant sur les pieds et les mains, de manière à garder une grande mobilité du bassin. Dans une étreinte ardente, chacun s’active aiguillonné par Eros, dans des mouvements circulaires de va-et-vient.

Les bénéfices pour elle
Ainsi positionnée au-dessus, elle bénéfice d’une grande liberté de mouvements, pour stimuler les différentes zones de son plaisir (parois avant du vagin, point G, entrée du vagin…) C’est elle qui mène le bal, des étincelles de bonheur plein les yeux.  Qu’elle peut planter dans ceux de son partenaire pour lui montrer les vagues de plaisir qui la submergent.

Les bénéfices pour lui
Ainsi dominé par sa partenaire, lui se laisse gagner par l’excitation communicative de son désir à elle, ébahi du bonheur sexuel qui la transporte, la rendant follement excitante. La vue de leurs deux sexes s’activant, de ses seins, boostent sa machine à fantasmes.  Avec ce petit plus de l’interdiction de toucher. La performance des ébats demande de garder les bras en appui.

Les plus de l’union du papillon
A la diversité de variantes d’angles de pénétration que favorise la posture, s’ajoute les bénéfices du face-à-face. Vous pouvez vous encourager, manifester vocalement votre émoi sexuel (oui, oui … et autres vocalises). Bouche ouverte et lèvres gonflées de plaisir, c’est sûr le paradis orgasmique, c’est maintenant.

Les moins de l’union du papillon
Mieux vaut avoir la forme, cette posture est très physique. Les mains n’étant pas disponibles ni pour l’un ni pour l’autre, l’aspect « tendresse et sensualité » est restreint, en faveur d’une étreinte triviale. Attention toutefois à ne pas montrer des ardeurs démesurées qui malmèneraient le pénis de votre partenaire, qui doit être bien rigide. Sinon s’abstenir.

L’astuce
C’est la position idéale pour les multi-orgasmes pour la femme. Messieurs, pour durer et tenir cette folle chevauchée sans mollir, respirez.  De préférence en mode tantrique, pour refaire descendre l’excitation quand elle devient trop intense, afin de ne pas éjaculer trop vite. Faites circuler l’énergie d’amour cosmique.

Publié dans Texte Sexualité

Où préférez-vous faire l’amour ?

coupleDe nombreux couples aiment faire l’amour dans des lieux plutôt insolites. Les Français par exemple se dévergondent en pleine nature ou carrément au bureau. Les Italiens eux préfèrent le sexe dans leur voiture ou sur la machine à laver.

Faire l’amour en pleine nature ou dans un ascenseur, vous l’avez sûrement envisagé ou même déjà fait. Vous n’êtes pas seuls à chercher de nouveaux horizons, mais quel sont les lieux les plus en vogue ?

Les Italiens et l’électroménager
Selon une enquête réalisée par une radio italienne auprès de 2000 couples, la machine à laver arriverait en tête des lieux préférés pour faire l’amour. Selon les utilisateurs, c’est lors de l’essorage que la chose prendrait tout son intérêt.  Malheureusement pour ces couples, les fabricants font des machines de plus en plus stables. Dans quelques années, les vieux lave-linge risquent d’être très recherchés. Toujours selon cette étude, le garage arriverait en seconde place, suivi par un grand classique : la voiture. L’enquête ne précise d’ailleurs pas si la voiture est dans le garage.   Bien placés également, on remarque : la cabine de douche, les escaliers d’immeubles ou encore les vestiaires de clubs de gym.

Les Français plutôt nature
Côté français, les lieux favoris sont différents. En effet, selon un sondage de la Sofres, réalisé auprès de 480 hommes, faire l’amour en pleine nature arrive en numéro un  des fantasmes. L’enquête ne s’attachait qu’aux désirs et ne précisait pas s’ils avaient déjà été réalisés. En deuxième position, on trouve faire l’amour au bureau. Les Français mélangeraient ainsi sans complexe travail et plaisir. Faire l’amour dans un avion est également très bien placé. Le succès du film Emmanuelle n’y est sûrement pas étranger, mais tous ceux qui ont pris l’avion savent que cela reste un fantasme difficilement réalisable. Enfin, les Français plébiscitent un grand classique : atteindre le septième ciel dans l’ascenseur.

Home sweet home
Certes, dans ce sondage, il s’agit de fantasmes. Entre les désirs et la réalité, il y a un pas difficile à franchir. Les Français osent-ils mettre en scène ce qu’ils ont en tête ?

Apparemment ils ne le font pas souvent. Dans une analyse du comportement sexuel dans l’hexagone, réalisée par l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) en 1992, le problème du lieu était évoqué. La question posée à plus de 20 000 personnes portait sur l’endroit ayant hébergé leur dernier rapport sexuel. Résultat : 95 % des gens avaient fait l’amour chez eux !!! Pour les autres, environ 2 % avaient préféré l’hôtel (l’enquête ne précise pas s’il s’agissait là de relations extraconjugales). Enfin, un peu moins de 2 % avaient opté pour la voiture. Remarquez que cette enquête avait été réalisée en hiver.

Goût du risque
Comment expliquer cet engouement pour des lieux insolites chez les couples ?   Car il est clair qu’un lit est certainement plus confortable qu’un ascenseur ou un avion.  La recherche d’aventure, l’excitation provoquée par le risque, la volonté de briser la monotonie ou encore une dose d’exhibitionnisme peuvent certainement être évoquées. Sans oublier ceux qui n’ont pas forcément d’alternative, notamment les jeunes encore chez leurs parents. Si l’envie de faire l’amour en pleine nature ou dans un lieu public vous taraude, assurez-vous tout de même de ne pas vous faire surprendre : cela peut vous coûter jusqu’à un an d’emprisonnement et 15 000 €uros d’amende.

Publié dans Texte Kamasutra

La posture de l’enclume

La posture de l'enclumeLa bien-aimée est lascivement allongée sur le dos, offerte aux ardeurs de son bien-aimé qui se place face à elle, à genoux, de part et d’autres de ses hanches. Elle ouvre les jambes dans une promesse d’ébats torrides, lui dévoilant l’objet de sa convoitise, puis place ses pieds sur les épaules viriles de son partenaire.

Les bénéfices pour elle
Totalement soumise à son désir, elle pourra gémir sous les coups de boutoir de son partenaire, cette position lui offrant un angle de pénétration maximum. Chaque va-et-vient la rapproche de la jouissance.

Les bénéfices pour lui
La position est haletante, tant les sensations sont intenses, du à la possibilité de pénétrations profondes. Ses mains sont libres, de malaxer ses fesses et ses seins, parcourir son corps avec fièvre.  A condition qu’il ait de bons abdos.

Les plus de la position de l’enclume
La position est un incroyable booster d’excitation, de par les sensations de forte proximité de la zone génitale (fesses, sexes, testicules) qui sont engagés dans une folle chevauchée érotique.

Les moins de la position de l’enclume
Souplesse et bonne lubrification sont les deux clés incontournables de réussite de cette posture. Si ces éléments ne sont pas réunis, la douleur peut être au rendez-vous.

L’astuce
Pratiquez cette position dès lors que l’excitation est à son comble, et vos corps en sueur prêts à vous embarquer dans une expérience de lâcher prise sexuel total, en profondeur. Jouissance absolue.