Publié dans Texte Santé

Ce que le manque de sommeil fait à votre corps

manque sommeilLe réveil sonne, vous êtes encore plus fatigué que la veille : encore cinq minutes, ça changera peut-être quelque chose. Dix minutes plus tard, aucune différence, mais il faut vraiment se lever.

Crevé, vous commencez votre rituel matinal avant de partir au boulot. Pourtant hier soir, vous avez tout tenté pour trouver le sommeil de bonne heure : tisane relaxante, méditation, ASMR. Trop tard, il faudra attendre dimanche matin pour dormir. Des scientifiques des universités d’Oxford, Cambridge, Harvard, Manchester et Surrey ont découvert que nous dormions deux heures de moins que dans les années 1960.

dr. neil stanley, auteur de how to sleep wellCar depuis, notre mode de vie a changé. Nous sommes stressés par le travail, avons les yeux rivés sur un écran toute la journée et consommons une importante quantité de café quotidiennement. Le Dr. Neil Stanley, auteur de How to sleep well, déclare au Telegraph : «Il n’y a pas une seule bonne chose à propos du manque de sommeil. Pourtant nous vivons dans une société qui au mieux ignore le repos et au pire, ne le considère pas comme un signe d’honneur.»

Un manque avec des répercussions
Estimer que le sommeil n’est qu’une option n’est pas sans conséquences sur notre santé. D’après le Dr. Stanley, un temps de sommeil insuffisant multiplierait par quatre les risques d’attraper un rhume. Il engendrerait aussi une diminution de l’empathie et de la motivation, une concentration médiocre et un temps de réaction plus lent.

À long terme, les risques de développer des pathologies graves comme le diabète, la maladie d’Alzheimer, l’obésité, le déclin cognitif, la dépression ou des maladies cardiaques augmenteraient. De plus, dormir peu donnerait faim, très faim. Des chercheurs et chercheuses de l’université de Pennsylvanie ont constaté que dormir moins de six heures par nuit diminuerait nos niveaux d’hormones liées au sentiment de faim (la ghréline) et de plénitude (la leptine).

En clair, difficile de se sentir rassasié quand on est fatigué. La Dre. Sara Gottfried, autrice de Youngerby, explique au média anglais que le cerveau est l’organe le plus touché par l’absence de sommeil. Pendant la nuit, il élimine les toxines de vieillissement en créant un espace entre les cellules 60% plus grand que pendant la journée. Mais bonne nouvelle, il est possible de rattraper ses nuits. Sara Gottfried indique que piquer un somme serait plus réparateur qu’une grasse matinée : une sieste de vingt minutes équivaudrait à une heure de sommeil nocturne.

Publicités
Publié dans Texte Santé

Voici les meilleures plantes pour s’endormir

plantes pour sendormirLe sommeil est fragile pour de nombreuses personnes et les troubles du sommeil peuvent devenir problématiques à terme.

Maxisciences vous aide à retrouver le sommeil en vous présentant les meilleures plantes favorisant le sommeil.

Les plantes qui favoriseront votre sommeil
Afin d’éviter la prise de médicaments, les plantes peuvent être la solution idéale et efficace pour retrouver un rythme de sommeil satisfaisant. Essayez la phytothérapie et choisissez vos plantes en fonction de vos besoins.

Houblon : aux propriétés relaxantes et sédatives, cette plante aide à se détendre pour passer une bonne nuit de sommeil.
Passiflore : cette plante apaisera vos angoisses et votre nervosité, elle vous calmera et favorisera votre sommeil.
Valériane & mélisse : plantes aux propriétés relaxantes.
Lavande : cette plante aide à lutter efficacement contre le stress.
Camomille : ses propriétés déclenchent le sommeil et aident à la relaxation.
Tilleul : l’endormissement sera favorisé efficacement avec cette plante.
Verveine : elle permet de réduire l’anxiété et de combattre le stress.
Fleur d’oranger : c’est un antidépresseur efficace favorisant la tranquillité.

Comment les utiliser ?
Ces plantes peuvent être combinées lors de leur utilisation, ce qui est régulièrement fait dans les infusions par exemple. Leurs différentes vertus sont combinées pour maximiser leurs effets afin de retrouver efficacement le sommeil. Vous pouvez utiliser ces différentes plantes sous des formes diverses.

Les infusions à base de plantes sont efficaces en médecine douce et ont l’avantage de ne pas comporter de théine. Vous pouvez donc associer plusieurs plantes (4 par exemple) dans une infusion facile à faire et qui apportera des résultats rapides.

Il existe aussi la technique des huiles essentielles pour profiter des bienfaits des différentes plantes pour dormir. Le traitement doux consiste à faire un exercice de respiration avec les huiles essentielles durant quelques minutes ou bien vous pouvez simplement en déposer quelques gouttes sur votre oreiller avant d’aller dormir. Vous retrouverez ainsi votre rythme de sommeil, accompagné d’une bonne odeur naturelle en prime.

Une autre solution : les compléments alimentaires à base de plantes favorisant le sommeil, une alternative efficace au somnifère. Ces compléments permettent de consommer plusieurs plantes à la fois en une unique prise rapide et pratique sans devoir faire sa préparation soi-même, si l’on manque de temps.

Alors choisissez les plantes adaptées à vos troubles du sommeil et adoptez le procédé qui vous conviendra le mieux pour passer une bonne nuit réparatrice.

Publié dans Texte Actualité divers

Au CES, cet objet «sans écran ni ondes» aide à trouver le sommeil

morpheeMorphée propose 200 séances de méditation, sans besoin de conserver son smartphone à proximité

Au Consumer Electronics Show, le plus grand salon au monde consacré à l’électronique, Morphée détonne. Prenant l’apparence d’un réveil mécanique d’antan, avec ses clés dorées pour remonter le mécanisme, ce petit objet ne se connecte pas à Internet et n’embarque aucun écran. Sa raison d’être ?   Apaiser le corps et l’esprit avant de dormir le soir ou d’entamer sa journée le matin.

Morphée est un support de méditation. Il propose 200 séances, réparties en 7 thèmes et deux durées, créées par des sophrologues et spécialistes du sommeil. Des dizaines d’applications, sur les stores d’Apple et de Google, offrent des contenus similaires. Mais les deux Français qui ont cofondé cette start-up, Guillaume Barathon et Charlie Rousset, ont préféré créer un objet à part, entièrement déconnecté.

Le smartphone, ennemi du sommeil
«Le smartphone est le pire ennemi du sommeil. Il crée de l’agitation, maintient en état d’alerte. Sa meilleure place est en dehors de la chambre», argumente Charlie Rousset dans les allées dédiées à la French Tech. On n’est ainsi pas tenté de parcourir une nouvelle fois son fil Instragram ou d’ouvrir des notifications WhatsApp juste avant de se coucher.

Les séances s’écoutent grâce par un haut-parleur ou au casque, avec une voix d’homme ou de femme. Morphée se recharge par une prise micro USB, et peut aussi être utilisé sur batterie, avec une semaine d’autonomie. Une fois la séance achevée, le boîtier se referme grâce à sa coque en bois, qui sert de couvercle, et finit de masquer toute apparence technologique.

Morphée est vendu depuis trois mois chez Nature et Découvertes, à 79 euros. «C’est l’un des plus gros succès du moment», se félicite Guillaume Barathon. Une campagne de financement participatif, il y a deux ans, avait permis de lancer cette aventure. La présence au CES de Las Vegas doit permettre de trouver de nouveaux distributeurs en France et à l’international.

Publié dans Texte Réflexion

Comment laver vos oreillers ?

oreillerA quand remonte la dernière fois où vous avez lavé vos oreillers ?  Le mois dernier ?  L’année dernière ?   Jamais ?  Il est peut-être temps de s’y mettre …

Prendre soin de la qualité de son sommeil est primordial pour rester en forme et en bonne santé. Mais cela ne sert à rien d’investir dans un beau matelas si vous négligez totalement votre oreiller. Certes, vous lavez sous doute régulièrement votre taie, mais cela ne suffit pas. Votre oreiller nécessite lui aussi des soins particuliers.

Le lavage
Pour commencer, consultez l’étiquette qui figure sur votre oreiller. Vous y trouverez toutes les indications de lavage que vous devrez suivre scrupuleusement. S’il n’y a pas d’étiquette ou si celle-ci s’est effacée avec le temps, il va falloir procéder au cas par cas.

La majorité des oreillers, même ceux avec rembourrage synthétique, peuvent passer directement en machine. L’idéal est d’en laver deux à la fois pour qu’ils remplissent bien le tambour de la machine et ne s’abiment pas en se tordant dans tous les sens. Utilisez de l’eau chaude, sur un cycle délicat. Vous pouvez également rajouter du temps de rinçage supplémentaire pour éviter que votre oreiller reste gorgé de lessive.

Le séchage
Après avoir sorti vos oreillers de la machine, frappez-les l’un contre l’autre puis posez-les quelque part au chaud plutôt que de les étendre avec des pinces à linge. Retournez-les souvent et bougez régulièrement le rembourrage pour le répartir comme il faut. Sans cela, le rembourrage risque de s’agglutiner par paquet en séchant et votre oreiller sera déformé.

Et les oreillers en mousse ?
Malheureusement, ceux-ci ne peuvent pas passer en machine. Commencez par enlever la poussière avec votre aspirateur. Utilisez ensuite un chiffon mouillé et un peu de savon pour nettoyez les taches que vous trouverez. Rincez ensuite avec un linge humide. Votre oreiller peut ensuite sécher à l’air libre. Attendez que celui-ci soit complètement sec avant de le remettre dans votre lit. Attention, car la mousse devient plus facilement cassante quand elle est humide, il faut donc procéder à toutes les manipulations avec soin et douceur.

Pour garder vos oreillers propres plus longtemps, utilisez une doublure et lavez vos taies régulièrement. Vous pouvez aussi changer votre oreiller tous les ans, tout simplement, pour retrouver tout le confort nécessaire et passer de bonnes nuits.

Publié dans Texte Santé

Manque de sommeil : symptômes et conséquences

sommeilLe sommeil est particulièrement important pour votre corps et votre santé, aussi bien physiologique que psychologique.

Maxisciences vous en dit plus sur les conséquences du manque de sommeil sur votre bien-être et sur ses manifestations.

Diabète, surpoids et maladies cardiovasculaires
Souvent liés, ces trois problèmes de santé peuvent être rencontrés à cause du manque de sommeil. En effet, le développement du diabète est plus présent en cas de manque de sommeil car celui-ci diminuerait la sensibilité à l’insuline. Ainsi, les risques de développer un diabète de type 2 sont augmentés, de même que la dégradation du contrôle glycémique. C’est particulièrement le cas chez les personnes atteintes d’obésité.

Cette désensibilisation à l’insuline est également responsable de la prise de poids. Qui plus est, plusieurs études montrent que les personnes dormant moins ou ayant un sommeil de moins bonne qualité seraient conduites à manger jusqu’à 400 calories de plus, pour une dépense énergétique identique voire réduite. Le diabète, de même que l’obésité, joue ensuite un rôle important sur le système cardiovasculaire.

Dormir peu favoriserait largement l’augmentation du stress oxydant et irait jusqu’à l’altération de la réponse inflammatoire mais aussi des mécanismes menant aux maladies cardiovasculaires. Dormir peu est ainsi associé par plusieurs études aux maladies coronariennes, à l’hypertension ainsi qu’à l’arythmie. Cependant, dormir trop est un problème aussi, puisque cela favoriserait les AVC.

Manque de sommeil et troubles de l’humeur
Le manque de sommeil est directement lié à notre état mental, à notre façon de percevoir la vie et à la manière de nous adapter aux différentes situations que nous rencontrons. Mais cela peut être à double tranchant.

Le manque de sommeil peut mener à la dépression, augmenter les troubles de l’humeur. Cependant, les personnes dépressives dorment trop et il convient de les aider à dormir moins pour les soigner.

Néanmoins, les insomnies sont souvent les premiers symptômes d’une dépression, et elles ont tendance à aggraver l’ensemble des autres symptômes, favorisant ainsi l’installation de la maladie.

Les autres manifestations du manque de sommeil
Le manque de sommeil peut provoquer des troubles digestifs, à cause de la formation de molécules inflammatoires dérangeantes. Les reflux gastro-œsophagiens deviennent par exemple un problème pour le sommeil, entraînant souvent le dormeur dans un cercle vicieux dans lequel ce qui l’empêche de dormir est provoqué par son incapacité à dormir.