Publié dans Texte Actualité divers

D’où vient la gueule de bois ?

gueule de boisAprès une soirée un peu trop arrosée, elle est presque toujours au rendez-vous. Mais au fait, qu’est-ce qui provoque la gueule de bois ?

Un diner entre amis, un « afterwork » un peu trop arrosé, ou une soirée particulièrement festive. On boit, on trinque, on mélange, on re-boit. Puis on rentre se coucher en sachant que le lendemain, ce sera dur.

Et cela ne manque pas, au petit matin, on arrive au petit-déjeuner avec une mine douloureuse et l’un de nos proches nous invective : « ouh là, t’as la gueule de bois, toi ». Et ce n’est certainement pas à cet instant que l’on se pose cette question mais posons la quand-même : d’où vient cette expression « gueule de bois » ?

Les symptômes de l’abus d’alcool
La gueule de bois est une expression qui définit tous les symptômes que l’on peut ressentir après avoir fait des excès d’alcool : état nauséeux, mal de crâne, bouche pâteuse, fatigue, etc …   La cause d’un tel état est généralement due à une déshydratation. La déshydratation est la suite d’une dégradation de l’éthanol (de l’alcool, quoi) dans le corps.

Et il stimule l’inhibition de la vasopressine, une hormone antidiurétique. En résumé, la dégradation de l’éthanol stimule les urines. On urine plus qu’à l’accoutumé, on évacue les liquides du corps, et donc on se déshydrate plus rapidement. Or, le corps est très sensible à la déshydratation. Le cerveau en particulier, dont la conséquence est des maux de crâne.

L’autre symptôme de la déshydratation : la gueule de bois
L’autre symptôme est la xylostomiase : une bouche sèche, rêche, âpre, râpeuse … une bouche avec une texture identique au bois. Et voilà, cette métaphore d’avoir une bouche comme du bois est devenue « gueule de bois ». Et l’expression s’est démocratisée. Et pour info, on établit la naissance de cette expression au XVIIIème siècle.

Comment combattre la gueule de bois ?
Les plus sages d’entre nous diront qu’il faut maîtriser la consommation d’alcool. C’est en effet le plus simple. Mais en cas d’excès, il faut boire, boire et boire de l’eau. Notamment avant d’aller se coucher, pour maximiser l’hydratation du corps.

Publicités
Publié dans Texte Santé

Manque de sommeil : symptômes et conséquences

sommeilLe sommeil est particulièrement important pour votre corps et votre santé, aussi bien physiologique que psychologique.

Maxisciences vous en dit plus sur les conséquences du manque de sommeil sur votre bien-être et sur ses manifestations.

Diabète, surpoids et maladies cardiovasculaires
Souvent liés, ces trois problèmes de santé peuvent être rencontrés à cause du manque de sommeil. En effet, le développement du diabète est plus présent en cas de manque de sommeil car celui-ci diminuerait la sensibilité à l’insuline. Ainsi, les risques de développer un diabète de type 2 sont augmentés, de même que la dégradation du contrôle glycémique. C’est particulièrement le cas chez les personnes atteintes d’obésité.

Cette désensibilisation à l’insuline est également responsable de la prise de poids. Qui plus est, plusieurs études montrent que les personnes dormant moins ou ayant un sommeil de moins bonne qualité seraient conduites à manger jusqu’à 400 calories de plus, pour une dépense énergétique identique voire réduite. Le diabète, de même que l’obésité, joue ensuite un rôle important sur le système cardiovasculaire.

Dormir peu favoriserait largement l’augmentation du stress oxydant et irait jusqu’à l’altération de la réponse inflammatoire mais aussi des mécanismes menant aux maladies cardiovasculaires. Dormir peu est ainsi associé par plusieurs études aux maladies coronariennes, à l’hypertension ainsi qu’à l’arythmie. Cependant, dormir trop est un problème aussi, puisque cela favoriserait les AVC.

Manque de sommeil et troubles de l’humeur
Le manque de sommeil est directement lié à notre état mental, à notre façon de percevoir la vie et à la manière de nous adapter aux différentes situations que nous rencontrons. Mais cela peut être à double tranchant.

Le manque de sommeil peut mener à la dépression, augmenter les troubles de l’humeur. Cependant, les personnes dépressives dorment trop et il convient de les aider à dormir moins pour les soigner.

Néanmoins, les insomnies sont souvent les premiers symptômes d’une dépression, et elles ont tendance à aggraver l’ensemble des autres symptômes, favorisant ainsi l’installation de la maladie.

Les autres manifestations du manque de sommeil
Le manque de sommeil peut provoquer des troubles digestifs, à cause de la formation de molécules inflammatoires dérangeantes. Les reflux gastro-œsophagiens deviennent par exemple un problème pour le sommeil, entraînant souvent le dormeur dans un cercle vicieux dans lequel ce qui l’empêche de dormir est provoqué par son incapacité à dormir.